Archive pour la catégorie 'Luther'

1525 Une année douloureuse pour Luther

17 septembre, 2012

1525

fut une année terrible pour Luther

psychologiquement

**

la guerre des paysans

le bouleverse

Cliquez ICI

 **

Son mariage

le désarçonne

 Je me suis marié et afin que personne ne s’y oppose

j’ai expédié la chose rapidement (lettre du 15 juin 1525)

Les papistes en rient

et le diable en pleure

**

Par ce mariage je me suis rabaissé et avili à tel point que je l’espère

,les anges doivent rire et que tous les démons doivent pleurer

**

Le traité du « serf arbitre »

Ce fut l’année où il écrivit

Son traité sur le libre arbitre  

en réponse à la critique d’Erasme

**

Luther  voulait démontrer  que l’homme n’est point libre à l’égard du bien

« la volonté humaine est comme une monture …

Si Dieu monte en selle ,l’homme veut et va comme Dieu le veut

Si le diable monte en selle ,l’homme veut et va ou le diuble veut

   **

Pour Luther ce traité est son œuvre capitale

Je ne connais aucun de mes écrits

 qui soit aussi bien fondé que mon livre sur le serf arbitre

**

Mais même du côté des protestants ,il n’est pas toujours bien reçu 

Kostlin ,l’historien protestant de Luther écrit

Cette forme de religion ne doit elle pas être jugée du point de vue pathologique

**

Et beaucoup de dire

surtout parmi les catholiques ,évidemment

en particulier le jésuite Grisar   

que cette année là, effectivement

Luther  n’était pas dans son état normal

et qu’il devait  être un peu malade

 

Martin Luther le perpétuel anxieux

17 septembre, 2012

Luther l’anxieux

 se fait moine par crainte de Dieu 

à la suite d’un orage

qui avait ébranlé les cieux

**

Luther l’anxieux

 suivait scrupuleusement la règle de son couvent

en tant que religieux

**   

Luther l’anxieux

 retrouve ,un moment ,la paix

en commentant l’épître de saint Paul  aux romains

« C’est la foi qui sauve » 

**

Ensuite toujours anxieux

car soumis aux attaques du diable 

ou rongé par des remords

ou à cause de son mariage

ou a cause de la guerre des paysans

cliquez ICI

ou à cause de la mort de sa fille

ma petite Elisabeth est morte :mon cœur en est malade(lettre du 5 aout 1528)

**

Ou tout simplement parce qu’il est fatigué

surchargé ,malade

Il mourra  du reste d’une crise cardiaque ?

En chemin  j ai été saisi d’une syncope …..J’allais à pied …j’ai sué …

le froid a saisi un muscle de mon bras droit

D’où ce serrement de mon cœur  et cette suffocation (lettre à Mélanchton en 1546)

**

La crise de 1528

En particulier

Luther eut une longue crise d’anxiété  

entre juillet 1527 et le début de  1529

d’après les lettres qu’il écrit alors à ses amis

**

Les citations sont prises dans

« les Œuvres complètes de Luther tome 8 édition labor et fides p 114ss

**

Luther écrit à Joh .Agricola 

 Satan lui même se déchaîne en moi de toute sa force …

et il me tente par une extraordinaire faiblesse de l’esprit ….

Les blessures que mon cœur a ainsi reçues pourront difficilement guérir (p114)

**

A til des remords ou des doutes   ?

Mon espoir c’est que ce combat que je mène

concerne beaucoup d’autres hommes

… quoiqu il n’ y ait aucun mal que je n’aie mérité par mes péchés

**

C’est cela qui trouble Satan

et il voudrait m’abattre et m’anéantir en même temps que la parole

Je souffre d’autant plus dans mon âme des attaques du prince de ce monde  (p114)

**

Est il coupable ?

Quoique étant en bonne santé ,

Je suis  presque constamment semblable à un homme malade ;

car Satan me tourmente

 ce qui m’empêche d’écrire et de me livrer à d’autres occupations

 parce qu j’ai besoin de me trouver en compagnie

 afin que la solitude ne me soit pas trop périlleuse(p121)

**

Il aurait murmuré avant de mourir

Mais allez savoir si c’est vrai !

Mon Dieu dans quelles souffrances et quelles angoisses ,

je quitte le monde 

Luther et la guerre des paysans en 1525

17 septembre, 2012

Luther est il responsable de la révolte des paysans ?

Les paysans allemands

misérables

exploités

écrasés par les puissants 

n’en pouvaient plus

**

Maintes et maintes fois ils se soulevèrent

de leur propre chef

mais les discours agressifs de Luther sur « la liberté évangélique »

les ont peut être aussi influencé 

**

Dés le début des événements

Luther  publia une « exhortation à la paix »

en reconnaissant le bien fondé des réclamations paysannes

et en critiquant l’arrogance des princes

« Si les princes vous accablent de façon intolérable

 ils méritent que Dieu les renverse 

Cependant ,les paysans ne doivent pas employer la violence

**

La guerre des paysans

Cette guerre fut atroce

300000 paysans se révoltérent .

100000 mourront 

Luther s’affole

et écrit le pamphlet

Contre les paysans meurtriers et pillards

**

« Les paysans volent ,ils font rage, ils se conduisent comme des chiens furieux

Il faut les déchirer, les étrangler ,les transpercer

Et la que trop célèbre phrase  

Que quiconque le peut, les étrangle

**

Un ami lui répond

« On s’etonne,,même parmi les vôtres,

que vous autorisiez l’étranglement sans miséricorde

**

Dans la publication des œuvres de Luther par « Labor et fides » 

On ne trouve pas ce pamphlet « contre les paysans »  

tout comme on ne trouve pas

ce que Luther a écrit  contre les juifs à la fin de sa vie

cliquez ICI

**

Mais à la fin des hostilités, les seigneurs sont à leur tour aussi cruels et sauvages

Luther reprend la plume

et exhorte les princes

« à être bienveillants pour les prisonniers  et pour ceux qui se rendent

**

N’empêche !

Ce pamphlet fait désordre

et les paysans lui en voudront pendant longtemps 

Luther un pasteur, les catéchismes et la bible en allemand

16 septembre, 2012

Luther était il seulement

Un trublion ?

« Un fouteur de merde »

pour employer le langage que lui même semblait affectionner

Un ennemi du pape

Cliquez ICI

**

Un homme qui invite la noblesse allemande

A se réformer

Cliquez ICI

 **

Ou bien

était il un voyant

un missionnaire

un apôtre, un prédicateur

tout simplement un pasteur ?

**

Les catéchismes

Il  constate avec stupéfaction 

lors des visites dans les paroisses

dites des « inspections »

 que les chrétiens

les paysans

et même des prélats

étaient d’une ignorance crasse

et n’avaient même pas lu les évangiles

**

« l’homme du commun ,

surtout dans les villages

 ignore tout de la doctrine chrétienne …

Un grand nombre de pasteurs sont incapables de l’enseigner

 …Tous s’appellent chrétiens  mais ils ne savent

 ni le « Notre Père » ni « le symbole des apôtres » ,ni « les dix commandements »

 (Introduction au petit catéchisme )

**

Donc en 1529

Luther compose

le petit catéchisme

pour les humbles 

et le grand catéchisme pour les curés

Il y explique les commandements, le credo et le Pater

**

La bible

Luther veut mettre la parole de Dieu

à la portée de tous

Il traduit donc la bible en  allemand

l’explique 

la commente ,la prêche

en collaboration avec en particulier Melanchthon

 

Cliquez ICI

**

L’enseignement du dimanche

A propos du 3é commandement il dit dans son catéchisme  

   Jusqu’à présent on pensait qu’on avait bien célébré le dimanche

quand on avait été à la messe

Cependant personne ne désirait  connaître la parole de Dieu

Il se s’agit pas seulement de l’entendre

 mais il faut aussi l’apprendre et la retenir( p 48 tome 7 des œuvres completes chez Fabor et fides)

**

Réaction des catholiques : La contre reforme

L’ignorance de la parole de Dieu

c’est pire que tout

La plus grande faute des « papistes »

est d’avoir négligé cet enseignement

**

Le concile de Trente

sous cette impulsion de Luther

  y remédiera 

Luther et les 3 premiers commandements

16 septembre, 2012

Luther ne cesse de le clamer

de le dire

de le redire après saint Paul

« Nous ne sommes pas sauvés par les œuvres mais par la foi »

**

Mais alors comme dit saint Paul

Tout nous est il permis ?

Et que non !

Il y a des commandements à suivre

**

Les citations sont prises dans

« les Œuvres complètes de Luther tome 7 édition labor et fides p 33ss

** 

 Le premier commandement

faire confiance en Dieu

A savoir que le cœur ne connaisse aucune autre consolation ni confiance qu’en Dieu seul ( p35)

**

Confiance en Dieu et non en nos mérites             

Rien à voir avec ce faux culte de l’homme qui compte combien de fois il a jeûné,

combien de messes il a dites .

Comme s’il ne voulait rien recevoir de Dieu comme un don ..(.p 36)

**

Confiance en Dieu et non dans les saints

Rejeter ces cultes que nous avons pratiqué sous le papisme

quand quelqu’un a mal au dents

il jeûne et prie saint Apolline 

Si il craint il la peste

 il se voue à saint Sébastien (p 36)

**

car Dieu est bon

il est bon et miséricordieux envers ceux qui ,de tout leur cœur ,

placent leur confiance en lui seul 

**

le deuxième commandement

Puisque il faut honorer Dieu

Il s’ensuit donc qu’il ne faut pas prononcer en vain le nom du Seigneur

la vraie manière d’honorer son nom est d’attendre de lui toutes consolations (p43)

 **

Le troisième Commandement  

tu sanctifieras le jour du Seigneur

Certes ! en chômant

C’est un jour de repos

mais surtout en nous sanctifiant 

**

 Jusqu’à présent on pensait qu’on avait bien célébré le dimanche quand on avait été à la messe

cependant personne ne désirait  connaître la parole de Dieu 

Il se s’agit pas seulement de l’entendre

 mais il faut aussi l’apprendre et la retenir (p 48)

**

Tout compte fait

ces 3 premiers commandements

ne sont pas des ordres

mais des invitations à mieux connaître Dieu et à lui faire confiance  

Luther et le commandement « Honore ton père et ta mère »

16 septembre, 2012

Freud a t il tué son père ?

En tous les cas ce ne fut pas la cas de Luther

**

Le père de Luther  

Luther s’était bien fait moine contre l’avis de son père

qui traitait tous les moines de « fainéants » 

mais en 1521 il s’empresse de lui expliquer

le pourquoi de son revirement

en lui dédiant son «  jugement sur les vœux monastiques »

**

Le reproche aux religieux

Dans ce « jugement » Luther  constate

 que les religieux ne suivent pas le 4é commandement  

« Honore ton père et ta mère »

au  nom du vœu de l’obéissance

**

Les religieux en effet sont prêts à ignorer ce commandement

en déclarant d’une façon péremptoire

que « l’obéissance vaut mieux que tous les sacrifices »

**

Les pères spirituels passent avant les pères selon la chair

 et qu’ainsi il faut obéir à ceux là ,de préférence à ceux-ci

Cliquez ICI

**

Le père de la famille et le père de la patrie

En commentant le 4é commandement

dans son grand catéchisme

Luther est encore plus exigeant

Il faut honorer toutes les autorités au même titre que le père et la mère

**

L’obéissance des enfants

Cela vaut mieux que la sainteté de tous les chartreux ,quand bien même ils se tuent à force de jeûner

**

L’obéissance des domestiques  

De même serviteurs et servantes doivent veiller à ne pas être simplement obéissants

 envers leurs maîtres et leurs maîtresses,

mais encore à les honorer comme leurs propres pères et mères (p 56)

… Si tu accomplis tes tâches domestiques  chaque jour

 cela vaut mieux que la vie austère de tous les moines

**

L’obéissance aux autorités civiles

De même il convient de parler de l’obéissance à l’autorité temporelle

Car par elle, Dieu nous donne la nourriture ,la maison ,la protection et la sécurité  (p 57)

**

Luther n’avait toujours pas digéré

en écrivant cela

la guerre des paysans qui eut lieu en 1524-1525

soit disant en son nom

**

Le notre Père

Dans le grand catéchisme

en commentant le début du « notre Père »

Luther nous rappelle

évidemment  qu’il faut avant tout honorer Dieu notre Père

De même,nous sommes tenus de nous conduire en toute chose

 comme des enfants pieux afin de ne pas lui faire honte mais honneur et gloire ( p107)

Luther et Zwingle se dispute au sujet de « la cène du Christ » (1528)

15 septembre, 2012

Zwingle le réformateur de Zurich 

et Luther sont fâchés

**

Luther croit que Jésus est vraiment présent  au cours de la cène

Zwingle ne croit pas en cette présence réelle

**

En 1528 Luther écrit donc « de la cène du Christ »

Pour défendre sa foi contre les opinions de Zwingle 

**

Les citations sont prises dans

« Les Œuvres complètes de Luther tome 6 édition labor et fides p 175ss

**

1) Le sujet 

Le sujet traité  est dur ,

abscond ,obscur

 **

Que veut donc dire la parole de jésus 

« Ceci est mon corps » ?

Que veut dire ceci ?

Que veut dire corps ?

« Ceci » est il le corps ou est ce le pain ?

Le pain est il devenu le corps de Jésus ?

Mais dans ce cas , ce n’est plus du pain

Ah oui mais !

Moi  j’y vois du pain !

**

 Pour Luther, il suffit de faire un acte de foi

Jésus a dit que le pain est son corps

Donc Jésus est présent  dans le pain avec son corps  

**

« S’ils veulent être chrétiens et conserver leur doctrine ,

ils doivent croire que le corps et le sang du Christ

sont mangés et bus corporellement dans le pain et dans le vin (p175)

**

2) Le style

Dur ! dur ! le style et le ton

ça  s’engueule ,ca s’invective, çà s’insulte !

**

Luther déclare que ses adversaires sont les valets du diable

« Satan s’est glissé dans la sainte Ecriture .Le voici maintenant et ses yeux lancent des éclairs … 

Par la bouche de Zwingle, c’est un diable noir désespéré

qui a parlé dans ses objections

…Son interprétation des textes ne sont que purs mensonges ,des mensonges éhontés

**

Il faut fuir les livres de Zwingle ;C’est un homme perverti

Il a rejeté le Christ 

**

Nous refusons d’être convaincus

par leurs gloses affamées, assoiffées et nues qu’ils tirent de leur têtes( p 175)

 **

3) la confession

Exaspéré

scandalisé

outré

Luther une nouvelle fois

résume l’essentielle de sa doctrine  

comme il l’avait fait pour « la noblesse allemande »

cliquez ICI

**

Et comme il le refera avec « les articles de Smalkalde »

Cliquez ICI

 

Melanchthon et Luther à Augsbourg (1530)

15 septembre, 2012

Philippe Melanchthon(1497-1560 )

étonne

Qu’a  t il à faire 

avec Martin Luther ?

**

L’un a le visage ravagé et une barbe pointue

l’autre est plutôt joufflu

et impose par sa carrure 

Melanchthon et Luther à Augsbourg (1530)     dans Luther Luther-and-Melanchthon-300x224

L’un est un bon bourgeois ,pére de famille 

amateur de belles lettres et des philosophes Grecs 

raffiné, calme 

L’autre est un moine en rupture de vœux

anxieux, grossier et excité

**

Mais tous les deux ne supportent  pas les excès de la papauté

tous les deux n’acceptent  pas le trafic des indulgences

tous les deux veulent reformer l’enseignement dans les universités

tous les deux rejettent les scolastiques

et préfèrent les évangiles

** 

Luther est trop excessif

Melanchthon plus pragmatique

il ne veut pas la guerre

il veut la paix

et tente de concilier toutes les parties

**

La confession d’Augsbourg  (1530)

Luther le banni

ne peut plus intervenir dans les réunions publiques

**

et quand Charles Quint convoque tout son monde

pour la diete d’ Augsbourg en 1530 

Luther doit ronger son frein

et rester confiné dans le château de Cobourg

**

C’est à Melanchthon

de représenter la réforme

**

Or Melanchthon louvoie

finasse ,ne se mouille pas

Dans sa «  confession »

a Augsbourg, il  insiste sur la foi commune à tous les chrétiens

 Il  ne parle ni des indulgences

ni du pape, ni de l’antéchrist ni du serf arbitre ,

ni du sacerdoce des fidèles, ni du culte rendu au saints 

**

Charles Quint s’est fait berné

et rien ne sera réglé 

Luther : Les articles de Smalkalde (1537)

15 septembre, 2012

Réunion d’un concile

Luther  n’est pas un tendre

Ses attaques contre la papauté sont  réitérées et virulentes

 Sa critique contre les « superstitions papistes » s’accumulent 

Cliquez ICI

 **

En 1535 ,le pape Paul III

de guerre las

propose donc de réunir un concile

**

Les protestants de la ligue de Smalkalde

réunis en assemblée

posent quand même des exigences pour y participer

**

Ce concile est convoqué à Mantoue 

pour le mois de mai 1537

**

Aussitôt 

Luther compose

ce qu’on dénommera plus tard 

Les articles de Smalkalde

où il expose les points essentiels de sa doctrine

**

Mais il ne se fait guère d’illusions

Il ne sera pas écouté

**

De toute façon

La date du concile est reculée

Et n’aura lieu qu’en 1545 dans la ville de Trente

Cliquez ICI

**

Les articles

Luther divisent ses articles en 3 catégories

**

1)  Les dogmes qui ne sont pas controversés

c’est-à-dire les hauts articles de la majesté divine

définis à Nicée dont le symbole des apôtres   

**

2)  Le rejet absolu de toutes les dévotions et les coutumes accumulées

 au cours des siècles, par les « papistes »

Cliquez ICI

**

3)Les points  sur lesquels on peut débattre amicalement

 

 

Luther : Les articles de Smalkalde qu’on ne peut discuter

14 septembre, 2012

En 1537

Luther résume dans

« Les articles de Smalkalde »

les points essentiels de sa doctrine

en prévision d’un concile qui devait avoir lieu à Mantoue

**

Les citations sont prises dans

« les Œuvres complètes de Luther tome 7 édition labor et fides p 223ss

**

Puisque le pape ¨Paul ,troisième du nom a fait connaître par écrit ,

l’an dernier qu’un concile se tiendrait à Mantoue

…il m’ a été recommandé de réunir des articles de notre doctrine

**

Luther veut bien discuter avec les papistes

mais il prévient de suite 

Il y a des points

qu’il refuse absolument de discuter

Il restera inébranlable

De marbre !

**

Nous estimons que l’homme est justifié par la foi sans les œuvres de la loi (p228)

**

Sur cet article aucune concession n’est possible

,le ciel et la terre ou tout ce qui est périssable dussent ils couler

C’est sur cet article que repose tout ce qui fait notre vie,

tout ce que nous enseignons contre le pape ,le diable et le monde

Aussi devons nous en avoir une certitude entière

sinon tout est perdu, et le pape et le diable, gardent contre nous la victoire et leurs droits  (p228)

**

Parmi ces articles

On retrouve le rejet de la « messe »

Cliquez ICI

**

Ensuite il rejette le culte des saints

Car c’est de l’idolâtrie

**

Il demande la fermeture de couvents

Mieux vaut les laisser en ruine 

Cliquez ICI

**

Il s’en prend une fois de plus au pape qui n’est pas le chef de la chrétienté entière

Sa puissance est usurpée, frelatée ,sacrilège et blasphématoire

Cliquez Ici

**

Finalement Luther reprend tous les thèmes qu’il avait abordé dés le début de la reforme 

en s’adressant à la noblesse allemande

Cliquez ICI

**

Tous ces arguments son repris dans la 3è partie de son traité

sur la céne du christ

« les Œuvres complètes de Luther tome 6 édition labor et fides p 177ss

 

 

1234