Archive pour la catégorie 'Judaisme'

Cioran : Comparaison entre les juifs et les chrétiens

29 octobre, 2009

Les juifs 

 

Dans son  livre « la tentation d’exister »Cioran  fait une apologie extraordinaire du peuple juif

Un peuple solitaire non-conformiste, qui refuse de penser comme  tout le monde, en perpétuelle recherche, en perpétuelle errance .Un peuple de nomade  qui refuse de s’asseoir, un peuple qui ressuscite sans cesse

P 72  Jusque dans le malheur ce peuple  refuse le conformisme

P 85  Ce sont des maître à exister : Ils ont résisté à tout

Une ville sans juifs et une ville morte … 

Ils projettent comme d ‘autres respirent . Ils ont la maladie du projet

Ils ont horreur de toute commodité intellectuelle

Nous sommes une humanité pantouflarde. Les juifs sont fascinés par l’aventure ..

Ce qui nous immobilise ,les fait bondir

**

Des hommes qui ressemblent à leur Dieu, celui de l’ancien testament qui est  chamailleur, grossier et  lunatique

Or l’ancien testament est décapant

p 94  Le cri de Job  traverse les cieux et fait trembler Dieu

L’ancien testament est le paradis du frisson 

P 75 Le Christ, ils l’auraient reconnu si il n’avait pas été reçu par les autres nations et qu’il ne fut devenu un bien commun les juifs faisaient bande à part dans l’empire romain … auprès d’eux les chrétiens font figures d’opportunistes

**

Les chrétiens 

 

Le Christianisme a anémié nos peurs.

 Le juif prie debout

Qu’attendre de bon d’un peuple chrétien qui prie à genoux depuis 20 siècles

P 74 Usé jusqu’à la corde, le christianisme a cessé d’être une source d’étonnement et de scandale, de déclencher des crises ou de féconder les intelligences .

Le christianisme n’incommode plus l’esprit ni ne l’astreint à la moindre interrogation .Ses solutions et ses réponses sont molles assoupissantes …il a fait son temps …déjà nous baillons sur la croix

**

Ils existent bien, chez les chrétiens, des mystiques qui eux aussi sont anticonformistes

Mais de leur vivants  ils sont bien souvent  rejetés par les autorités  

Car chez eux, une foule d’insanités poétiques font reculer l’érudit et épouvante le théologien

Le mystique se situe au niveau des sensations et l’érudit dénature le mystique en le commentant

Le mystique est un aventurier, mais son aventure est verticale

Insoumis par vocation, effrénés dans leurs prières, les mystiques jouent  en tremblant avec le ciel

**

Ce qui lui arrive de plus grave est de tomber entre les mains d’un prêtre

 

 

Quelques légendes des Juifs

21 février, 2009

Rassemblée par Ginzberg Louis 

La création 

Le 4é jour de la création Dieu créa les  luminaires

le soleil se lève en chantant les louanges du seigneur mais le soir en fin de course

il baigne souvent dans le sang après avoir vu tous les pêchés des hommes au cours de la journée

5é jour il créa les animaux

le corbeau voulut imiter la démarche gracieuse de la colombe mais n’y réussit pas et boitille lamentablement

 

la femme Lilith et Eve 

la première femme LiLith fut créée comme Adam avec la poussière du sol fut Lilith.

Mais elle  ne voulut pas rester avec Adam  car tous les enfants qu’elle engendrait mourrait .

Maintenant les jeunes mamans ont peur d’elle car par jalousie elle vient souvent tuer les nouveaux nés

 

Dieu décide  donc de créer une deuxième femme EVE en prenant une côte d’Adam  .Dieu s’était dit

Je ne la ferais pas avec la bouche de peur qu’elle soit bavarde ni avec les mains de peur qu’elle soit touche à tout Ni avec le cou de peur qu’elle ne soit hautaine …. finalement elle a quand même tout ces défauts 

 

Adam devait vivre 1000 ans mais il ne vit que  930 ans car il a demandé  » 70 pour ses descendants

 

Le sefer Raziel 

Eléazar de Worms au cours du 13é siècle  parle du livre de Raziel (le secret de Dieu) que Dieu donna à Adam quand il était encore au paradis pour que l’homme puisse apprendre tous les secrets que même les anges ignoraient.

Le livre fut ensuite en possession de Seth, de Noé puis d’Abraham 

Les 10 générations des patriarches

21 février, 2009

Adam     Seth…

A partir d’Enosh les hommes commencèrent à adorer des idoles….  Hénoch monte au ciel pour témoigner contre  eux il devint metatron 

Hénoch 

Les légendes sur Hénoch se trouvent dans le livre d’Hénoch, dans des apocryphes d’origine chrétiennes  mais nullement chez les tanna et dans les talmudim

Pour les rabbins Abraham dépasse largement Hénoch et Noé

Par contre dans la littérature mystique tardive on trouve souvent l’expression Hénoch Metatron

Metatron  est  « l’ange de la face » qui se trouve prés du trône de Dieu

Mathusalem

Il délivre la monde de tous les démons issus de Lilith

Il vainc les rois avec son épée qui se retrouve plus tard entre les mains d’Abraham qui  s’en sert à son tour pour vaincre les rois

Noé

il suit les traces de son grand père Mathusalem il invente la charrue et travaille la terre

il reçut le livre que Raziel avait donné à Adam et y apprend comment construire l’arche

Dieu reproche à Noé quand il sortit de l’arche de ne pas l’avoir prié pour que Dieu fasse miséricorde à L’humanité .Noé alors fit son sacrifice

Par la suite il plante une vigne et s’enivre :

Quand un homme devint ivre

Il ressemble d’abord à un agneau

puis devient fort comme le lion

se comporte comme un cochon

et enfin devient un singe qui danse

L’ange Raphaël donne à Noé un livre avec toutes les recettes de médecine car dans l’arche beaucoup d’animaux furent malades   Noé donne ce livre à son fils Shem

Nemrod 

construit des villes et l’humanité recommença à se dépravé

Le Voyage de l’arche ,le Tsimtsoum,le voile du temple

27 décembre, 2008

Le voyage de l’arche 

Selon le rabbin Ouaknim, l’arche d’alliance ne cesse de se déplacer au cours de l’exode .

Du reste l’ordre de marche fait parti d’un commandement Or l’arche abritait la loi. Donc nous devons sans cesse réinterpréter la loi  Le voyage de l’arche représente le dynamisme de l’interprétation. De nouveau nous trouvons  la Mahloquet

Etre païen c’est se fixer  (paysan attaché à sa terre) 

Le croyant depuis Abraham voyage 

La manne 

Au cours de l’exode les hébreux eurent faim et Dieu fit tomber une nourriture étrange appelée « la manne » car en la voyant

Certains dirent Man Hou ?

ce qui veut dire : « Q’est-ce que c’est ? »

Voilà la question qui nous fait évoluer

**

Le Tsimtsoum (Dieu se retire)

Selon un kabbaliste Louria, Dieu s’est retiré à l’origine pour laisser la place à toutes nos questions.

**

Le voile du temple 

Ce voile cache le « saint des saints », le cœur du temple

Le voile est une texture entre le visible et l’invisible

De même au-delà du  texte, il faut chercher le sens profond

  

Judaïsme :Le questionnement ou Mahloquet

11 octobre, 2008

Le Talmud 

Le talmud est  un livre vraiment très  ardu pour une personne qui n’a pas baigné dés son plus jeune âge dans les arcanes de ce texte

Nous pouvons un peu mieux comprendre en lisant le très beau livre « le livre brulé »du rabbin Ouaknin

Il nous donne 2 mots clés : L’étonnement    et  Le questionnement  

**

Un dogme , une  tradition  imposée

 supprime le pouvoir de l’étonnement

**

On croit, On discute pas .On ne s’étonne pas et surtout on ne pose pas de questions

L’étonnement est le commencement de la connaissance 

L’étonnement qui provoque des questions nous libère de certaines habitudes de pensée

**

le dialogue ( mahloquèt en hébreux)

est essentiel dans l’enseignement du Talmud

**

Il suffit d’entrer  dans une salle d’étude rabbinique ( beth hamidrash) pour s’en rendre compte ;

On est loin de l’atmosphère silencieuse de nos bibliothèques nationales

Tout le monde, cause, gesticule, .dialogue, partage .

**

On pose des questions mais les réponses ne sont jamais définitives

On répond à une question par une autre question,

 car une réponse définitive

bloque la recherche

**

C’est peut être parce que les juifs s’étonnent ainsi et posent sans cesse des questions, sans jamais donner de réponses définitives  que l’on retrouve parmi eux les plus grands savant comme Einstein qui justement a enseigné la  « relativité »

Par contre le dogme catholique  congèle à tout jamais la parole de Dieu

 

Ramakrishna et Vivekananda

9 octobre, 2008

 Une seule religion

Ramakrishna ( 1836-1886)  

 est d’abord prêtre Hindou dans un sanctuaire en l’honneur de la déesse Kali

Il commence à avoir des extases et reste 6 mois plus on moins inconscient .Il finit par réagir contre cette inertie .

Il oscille alors  entre 2 écoles de théologie

Celle de Sankara  pour qui seul l’absolu est réel .Le monde est irréel

Et celle de Ramanuja qui voit dans le monde les apparences du Brahman

Il voit en vision Mahomet et croit en Allah, puis  voit Jésus et proclame que Jésus est Dieu 

Comme le grand mystique  musulman Ibn Arabi, il vénère Jésus et Moise

Après de telles expériences, Il prêche  pour l’unité de toutes les religions et voit Dieu dans tous les hommes, chez les saints comme chez les brigands et les prostituées devant lesquelles il s’incline car il y retrouve Dieu

Il constate aussi que…. bien des prêtres sont des croyants par obéissance…qui n’ont jamais senti le besoin de l’expérience religieuse … et nombre d’esprits qui se croient libres de toute religion, vivent dans un état de conscience supra rationnelle

« Des milliers de ces lâches croyants des églises ……  restent vautrés dans l’étable, où ils ont été vêles, devant le râtelier plein de foin des croyances commodes 

 qu’ils n’ont eu que la peine de remâcher« 

« De toutes les rivières la plus sacrée 

est celle qui sourd à tout moments du fond de l’âme« 

 

Vivekananda

fut un fidèle disciple de Ramakrishna qu’il fit connaître en Amérique

Voici ce qu’il dit sur l’enseignement et le respect que doivent avoir les maîtres pour leurs élevas .

Que chacun suive sa propre voie,  sa propre vocation

On n’enseigne pas à autrui Chacun doit s’enseigner soi même De quel droit mon père ou mon maître  me bourre  il la tête de toutes ces absurdités ? Vous dites quelles sont bonnes. 

Peut être ! Mais qui vous dit qu’elles sont ma voie ? – Songez au mal épouvantable 

Qui se fait dans le monde par des façons d’enseigner  qui tuent l’âme profonde de millions d’enfants innocents ! – Non seulement nous ne dirons pas aux autres qu’ils ont tort 

 comme font les fanatiques Mais nous leur dirons qu’ils ont raison Qu’ils suivent leur propre voie