Archive pour la catégorie 'union de tous les croyants'

Eugenio Merino :Un escalier pour le paradis ou les 3 religions du livre

31 mars, 2010

 Encore une œuvre qui fait choc 

Il est vrai que Merino en a l’habitude

lui qui montre le président Bush

en train de prier dans  la position du lotus

lui qui montre le dalaï-lama avec une arme à la main

**

Sans doute a-t-il  voulu  aussi nous étonner

en exposant les 3 religions du livre  à la foire madrilène de l’art contemporain

et pourtant en voyant son installation

j’ai d’abord eu un sentiment très positif

**

lescalierduparadis.jpg cliquez

On y voit un musulman en train de prier le front sur le sol

un prêtre catholique en train de prier à genoux

et un juif en train de prier debout.

Et c’est bien ainsi

la position de prière dans chacune de ces religions.

**

il est vrai qu’en les représentant ainsi

il s’ensuit une certaine ambigüité 

Les juifs ont l’air d’écraser tous les autres

Il aurait peut être mieux fallu les mettre côte à côte

Mais alors on ne parlait plus d’ escalier 

 musulmandemerino.jpg   leprtredemerino.jpg  lerabbindemerino.jpg

**

Mais ce qui me plait

et qui est loin de me scandaliser

c’est de voir la bible prés de la tête du musulman

Le juif qui tient le coran dans sa main  

et le catholique qui tient la torah sur le cœur

Ne serais ce pas quand même une invitation  

d’arrêter nos guerres de religion ?

Ne serais ce quand même pas

un grand pas vers le paradis ?

**

c’et quand même mieux que cette église qui part en guerre

de l’américain Kris Kuksi

kriskuksiguerredereligion.jpg

Cliquez pour agrandir 

Islam :Les bâtisseurs de passerelles ,entre chretiens et musulmans

28 mars, 2010

 L’émission « islam »  sur  France 2, du dimanche 28 mars

était intitulée « des bâtisseurs  de passerelles »

Cette émission est certes  destinée aux musulmans

Mais par ,la profondeur de ses interviews et la richesse de ses documentaires

elle nous aide,  nous chrétiens, à mieux connaître

une religion parfois bien mal perçue

**

En ce sens les responsables de l’émission

sont eux mêmes des « bâtisseurs  de passerelles »

**

Cette fois ci ce sont Christian Jambet et Salah Siété    

qui nous ont expliqué comment au cours des siècles

à travers une histoire certes mouvementée

chrétiens et musulmans ont été attirés et séduits 

sans trop l’avouer  

les  uns par les autres

**

Il y a eu la rencontre en Andalousie

Il y a eu le dialogue fécond et pacifique de Fréderic 2 empereur de l’empire germanique

avec  les musulmans qu’il rencontra à Jérusalem

Il y a eu l’amitié entre Soliman et Francois premier   

Napoléon à son tour  fut très impressionné par ce qu’il découvrit en Egypte

Il  entretint longtemps de bons rapports avec les musulmans

**

Puis ce furent les écrivains et les artistes occidentaux 

Qui attisèrent la curiosité des chrétiens

Les « Milles et une nuits » furent traduits en français

Victor Hugo écrit « les orientales »  

Chateaubriand publie « les martyrs »

Nerval ;Flaubert, Lamartine ,Rimbaud et évidemment Loti

nous ont laissé des pages sublimes sur l’Orient 

**

En peinture ce furent Delacroix et ses multiples disciples, les « orientalistes »

Qui excitèrent notre imagination sur les mœurs des arabes et la beauté de leurs monuments   

 

Merci encore pour cette émission sur France 2 qui bien souvent

Nous réjouit le dimanche

 

Croyants de toutes les religions : Un seul Dieu. Une seule foi ,

27 mars, 2010

On parle d’œcuménisme entre Chrétiens

Mais pourquoi ne pas tendre la main aussi à toutes les religions ?

Et en particulier avec l’islam

Un islam si riche en mystique comme Hallaj le fou de Dieu

 Ibn Arabi qui avait pour modéle à la fois Mahomet ,Moise et Jésus

Ou  Rumi et ses  derviches .

**

Un islam qui proclame si haut et si fort

Allah!  Agbar ! 

Dieu est grand

Qui n’est pas  un cri de guerre  

Mais un cri de foi

Oui Dieu est grand

Eternel est son amour

**

Chaque sourate du coran commence par l’invocation  

Dieu clément et miséricordieux   

Et tous les croyants de toutes les  religions

le proclament  pareillement

**

Je pense donc ouvrir sur mon blog ,une catégorie « Union de tous les croyants »

Sur tout ce qui peut rapprocher les croyants des toutes religions

 qui confessent

Un seul Dieu

et une seule foi :Dieu est grand ,clément misericordieux  

Des gestes de réconciliation remarquables entre musulmans et chrétiens

27 mars, 2010

Il ya quelques temps au Nigeria à Jos, où de violents combats  eurent lieu entre chrétiens et musulmans on apprenait  que le pasteur James Wuye et l’imam Muhammad Ashafa , œuvraient ensemble pour rétablir la paix

**

Le 25 mars les chrétiens et les musulmans du Liban ont celebré ensemble la fete de l’annonciation devenue fete chomé dans ce pays

**

Dans le journal de la revue de  « l’eglise en  detresse » on peut lire le fait suivant

En 2005 à Poso dans la province de Célèbes-Centre, trois lycéennes chrétiennes furent décapitées  par 3 jeunes terroristes

en 2006 ,ces 3 jeunes conscients d’avoir été manipulés par des religieux extrémistes

et revenus à des sentiments plus humains voulurent demander pardon aux  parents des jeunes filles 

Le 20 novembre 2006, la police indonésienne organisèrent donc une rencontre entre les familles des victimes et les trois terroristes

En larmes, la mère de l’une des jeunes filles a déclaré qu’elle était prête à leur pardonner.

Les militants islamiques et les familles chrétiennes se sont ensuite embrassés et serrés la main en signe de paix.

 Le chef de la police a qualifié la rencontre de « moment historique », au cours duquel les victimes et les meurtriers ont pu « exprimer leurs sentiments les plus profonds et tenter une expérience de pardon ».

Les 3 jeunes ont reconnu leur participation à ce crime. Ils auraient agi pour venger les nombreux musulmans tués lors des affrontements interreligieux qui ont embrasé Poso de 1999 à 2001.

**

En indonesir encore ,le 30 juillet 2006, le Jakarta Post a rapporté que des milliers de chrétiens et de musulmans de plusieurs villages se sont rassemblés à Waai pour poser la première pierre d’une église catholique qui s’érigera sur les ruines d’une précédente, détruite au cours des affrontements interconfessionnels à Ambon.

Le jour de l’annonciation devenue fête nationale au Liban

25 mars, 2010

Sublime !

Ce matin   j’apprend par la radio 

que le 25 mars jour de l’annonciation est devenue une  fête nationale au Liban

sous l’instigation d’un prêtre chrétien maronite Naji Khoury

et d’un musulman ,le cheikh Mohammad Nokkari ,

ancien directeur de Dar-el-Fatwa, la plus haute instance religieuse sunnite au Liban

**

Oui ! c’est vraiment génial 

que d’instituer une fête religieuse  commune au musulmans et aux chrétiens

Et plus encore !

Une  fête nationale et chômée

**

La fête choisie est celle de l’annonciation faite à Marie

Car Marie est d’une part la mére de Jésus

et d’autre part ,Marie est citée plus de trente fois dans le Coran.

Elle occupe la première place d’une femme élue par Dieu., selon le cheik Nokkari

**

Ce jour de l’annonciation

l’ange Gabriel qui a tant inspiré Mahomet

Avait dit à Marie

« Réjouis toi, Marie, pleine de grâce »

Ce qui est devenu

Notre « je vous salue Marie »

**

On peut à notre tour se réjouir comme Marie

Pour la beauté de cette  initiative prise au Liban

terre de rencontre des 2 religions

**

Dernièrement  on apprenait qu’ailleurs , au Nigeria

A Jos ,un haut lieu de la violence entre chrétiens et musulmans 

le pasteur James Wuye et l’imam Muhammad Ashafa

s’étaient aussi unis

pour provoquer la paix.

**

Puisse ce genre de initiative se multiplier

et surtout puisse les medias en parler

au lieu de toujours mettre en avant

la violence et les dissensions

Jos : Le pasteur James Wuye et l’imam Muhammad Ashafa

10 mars, 2010

Jos !Jos !

Que de crimes encore au nom de la religion

La dernière fois c’était en janvier

Et maintenant de nouveau cela recommence 

Les morts se comptent par dizaines

Et pourtant depuis déjà un moment

2 personnages charismatiques tentent de réagir

l’imam Muhammad Ashafa, le pasteur James Wuye

**

L’un est imam, l’autre pasteur.

En 1992 ,ils étaient encore tous les deux

des activistes adeptes de la violence et de la vengeance 

En 1995 ils se rencontrent pour la première fois

se parlent,

apprennent à se connaître et décident

dorénavant d’œuvrer pour la paix.

Ils créent  à Kaduna (prés de Jos) un  centre de médiation interreligieuse,

 où se  rencontrent les  imams et les  pasteurs,

 leur rappelant des versets fondamentaux des livres sacrés

« Si vous tuez quelqu’un, son frère se vengera »,

**

Depuis, ils sillonnent le monde, pour donner leur message

Voici un extrait d’une interview qu’ils ont donné au canada en février 2008

uu cours de laquelle , ils expliquent bien leur but et les difficultés rencontrés

**

L’imam Ashafa : Ce processus auquel nous prenons part comporte des risques de taille. 

 Le dialogue interconfessionnel constitue pour nous un échange, un compromis entre les principes de nos religions et de nos traditions respectives. Il s’agit ici d’acceptation, et non de tolérance.  Pour nous, le dialogue interconfessionnel, 

c’est dépasser la tolérance et accepter l’autre pour ce qu’il est, et voilà pourquoi il comporte de nombreux risques : 

celui d’être accusés de compromission par le courant dominant et les autres groupes de notre religion et de nos traditions, celui d’être perçus comme des traîtres ou celui encore d’aller à l’encontre du bon sens. 

 Dans les deux premiers cas, on nous verra comme des traîtres et on nous reprochera de marcher ensemble Le véritable défi, c’est d’amener nos détracteurs à comprendre que l’idée n’est pas de faire des compromis, mais plutôt de créer des espaces où les autres peuvent être ce qu’ils veulent, sans avoir à se fondre dans la masse, des espaces où chaque personne est unique et possède une culture, un système de croyances et des traditions qui lui sont propres 

**. Le pasteur Wuye : 

Nous sommes certains de pouvoir convaincre pas mal de gens et nous espérons développer une collaboration accrue avec eux pour faire de la terre un endroit pacifique, un endroit sûr tant dans l’hémisphère Nord que dans l’hémisphère Sud. ** 

L’imam Ashafa : Il ne faut donc pas jeter la religion à la poubelle. 

La religion est le seul instrument qui a soutenu la civilisation par le passé et qui peut continuer de le faire. Mais si elle n’est pas bien gérée, aussi puissantes que soient les nations, elle peut déstabiliser toute structure sociopolitique, si idéale soit-elle. ** 

Le pasteur Wuye bien que la diversité soit célébrée, les gens doivent entamer consciemment un dialogue avec d’autres, tendre la main aux gens de l’autre côté du fossé, aux croyants d’autres religions, aux membres d’autres groupes raciaux 

** L’imam Ashafa 

Nnouez le dialogue avec le monde musulman, avec le monde musulman qui arrive; n’écoutez pas trop les médias et ne prêtez pas attention aux stéréotypes et aux préjugés qui sont véhiculés. Demandez aux musulmans qui ils sont, pour que vous puissiez les évaluer en fonction de leurs valeurs Pour parler aux autres et engager un dialogue, il faut pouvoir briser la barrière, la peur de l’inconnu. Tant que vous ne parlez pas à votre voisin, vous entretiendrez des préjugés et des stéréotypes à son sujet, 

Pour apporter la sécurité dans le monde, nous devons engager un dialogue sincère avec les gens de l’autre côté du fossé. À mon avis, voilà le message dont le monde a besoin.
Je veux qu’il soit clair que 
 l’islam est une religion qui soutient la vie. 

 L’islam n’a rien à voir avec le fanatisme. L’islam n’a rien à voir avec l’extrémisme. 

L’islam n’a rien à voir avec le terrorisme.  Toutefois, comme c’est une religion fondée sur des principes fondamentaux, chaque musulman qui est un musulman idéal doit représenter un havre de paix pour les gens qui l’entourent 

**
Le pasteur Wuye : 
 Il est difficile de pardonner lorsqu’on est en colère, mais nous avons appris à nous pardonner mutuellement. La vérité, c’est que nous militons pour la paix et nous faisons la preuve que ce ne sont pas de simples paroles, mais que nous vivons dans la paix. Vous aussi vous le pouvez.Merci 

Myriam et la naissance de Jésus :Sourate 19

23 novembre, 2008

Lors de la première hégire, les musulmans se réfugièrent chez le roi d’Abyssinie qui était chrétien et y furent bien accueillis car ils avaient cité un verset du coran sur Myriam

Selon cette sourate,

 Marie ,au moment de la conception de Jésus avait quitté les siens

et avait mis un voile

 pour accentuer cette séparation

et vivre uniquement pour le seigneur

Elle reçut alors le St Esprit

– C 19,16 Myriam quand elle ,prit ses distance vis à vis des siens et se dirigea vers un site oriental … elle se sépara d’eux encore par un voile , c’est alors que nous dépêchâmes notre esprit en elle – La naissance de Jésus Marie s’appuie sur le palmier . L’enfant qui se trouvait à ses pieds lui dit Ne t’en fait pas ! Le seigneur a fait jaillir une source à tes pieds  Secoue le tronc du palmier il fera tomber des dattes fraîches et mures  

Tout se  passe dans le désert

Marie s’appuie au fût d’un palmier avant d’accoucher

Cette sourate place Marie au milieu des grands prophètes

Marie se dirige vers l’orient vers le lever du soleil

Elle s’isole comme Abraham et Agar la mère d’Ismaël

Le voile (le hijab) tant critiqué en ce moment ,

dans les pays d’occident,

prend ici toute sa vraie signification .

Ce voile  est une invitation à se recueillir face au mystère .

C’est en ce sens aussi que les sœurs Chrétiennes le portaient 

Marie s’appuie sur le palmier,  l’arbre de vie.

Certains peintres de la renaissance qui connaissaient ce récit

représentèrent ce palmier

 auprès de la crèche

Le Mihrab (la cachette de Marie)

23 novembre, 2008

  

Le mihrab ,a l’intérieur des mosquées

ressemble à une grotte dont la voûte est le Cosmos

C’est la grotte des ermites qui méditent

C’est la place de celui qui dirige la prière

Mais aussi  selon le Coran

Ce fut l’endroit secret du temple de Jérusalem

ou la jeune Marie ,la future mère de Jésus,

fit une retraite spirituelle

 et fut nourrie par les  anges ,

après avoir été présenté par ses parents au grand prêtre  Zacharie

Il s’agit du saint des saints

signe de la présence de Dieu parmi nous

ou seul,le grand prêtre pouvait pénétrer

Zacharie permit à Marie de s’y retirer

car elle était elle même le tabernacle de Dieu

Une inscription autour de Mihrab de Ste Sophie à Istamboul

rappelle cette cachette de Marie

dans le saint des saints

le 12é Iman :descendant à la fois de Mahomet et de Pierre

9 octobre, 2008

Les imans sont les descendants de Mahomet vénérés par les chiites

La plupart des imans furent assassinés. Le dernier a préféré vivre caché toute sa vie   (la première occultation)

Il meurt  à 70 ans, et «  Sa grande occultation » commence à Samarra

Ses fidèles attendent son retour à la fin des temps tout en croyant en sa présence parmi nous

Dans ce cas ils le nomment le Madhi

Son action parmi nous ressemble étonnamment à l’action du saint esprit selon les chrétiens

Il existe un récit remarquable cité par Corbin spécialiste des textes iraniens

à propos de la naissance du 12é iman

le 10é Iman  Ali l’ Askari avait été enfermé à Samarra au nord de Bagdad par le calife.

Il envoya un serviteur chercher une femme pour son fils parmi les esclaves arrivant de Byzance

Parmi ces esclaves se trouvait un princesse chrétienne,qui peu de temps auparavant, avait vu en rêve, Jésus et les 12 apôtres venir saluer chaleureusement Mahomet, lui même  accompagné de ses 12 imams ,à sainte Sophie de Constantinople devenu la mosquée d’’Istanbul 

Or cette princesse était selon la mythe une descendante de Pétronille, la fille de saint Pierre

Elle est donc mariée au 11é Imam  et engendre l’Imam caché

qui est donc issu d’une descendante de Pierre

(Pierre qu’on pourrait appeler le 1é imam Chrétien )

et d’Ali le premier Imam,

émir des croyants,

mari de Fatima et gendre de Mahomet 

Les disciples de Mahomet et les disciples de Jésus se rejoignent dans un même esprit 

Le mausolée de Jam Karan dans la banlieue de Qom en Iran a été construit pour le 12é imam par un chiite qui vit l’imam en songe .

Jan Karan est devenu un lieu de pèlerinage très fréquenté

Halladj et l’evangile de Saint Jean

9 octobre, 2008

   Hallâdj 

Il est né dans le sud de l’Iran en 858. En 895, il entreprend  le pèlerinage à
la Mecque ou il vit en solitaire 

C’est alors qu’il  sentit  Dieu envahir son  âme et habiter en lui

Il m’a ravi à moi-même, et Il ne me rend pas à moi-même. Quant à moi, voici qu’il n’y a plus de voile entre Lui et moi,  …  afin que mon humanité périsse en Sa divinité 

Suite à cette enseignement sur l’habitation de Dieu en nous, Hallâdj est arrêté une première fois en 909. Son procès va durer 12 ans et il fut exécuté en 922

Voici des textes d’Hallâdj cités par  Louis Massillon

Ton Esprit s’est emmêlé à mon esprit, comme l’ambre s’allie au musc odorant. Que l’on Te touche, on me touche; ainsi, Toi, c’est moi, plus de séparation.  

*** 

  Je suis devenu Celui que j’aime, et Celui que j’aime est devenu moi ! Nous sommes deux esprits, fondus en un (seul) corps ! Aussi, me voir, c’est Le voir, et Le voir, c’est nous voir.                                                                                                        *** 

« Ah ! », est-ce moi, est-ce Toi ?  Cela ferait deux dieux.  Loin de moi, loin de moi la pensée d’affirmer « deux »!                                                                 

  *** 

Et maintenant je suis Toi-même, Ton existence c’est la mienne, et c’est aussi mon vouloir.

 Nous retrouvons le même enseignement

Evangile de Jean   Jn 14,20

ce jour là vous comprendrez que je suis en mon père et vous en moi et moi en vous  Jn 15,4  

**

  Demeurez en moi comme moi en vous  Il faut relire tout le discours de Jésus  lors de la cène, en particulier la prière sacerdotale du chapitre 17 Jn 17,21                 

  Que tous soient un Jn 17,23  

                Moi en eux et toi en moi   Jn 17, 24      

  Que là ou je suis, ils soient aussi avec moi 

Nous pouvons aussi citer  les hymnes qui sont dans les épîtres  aux Ephésiens et aux Colossiens de Saint Paul  ou le passage dans la première  épître aux corinthiens sur le corps du Christ

Une fois de plus nous constatons que les mystiques de toutes les religions se rejoignent dans la même communion 

12