Archive pour la catégorie 'Religions'

Le jour de l’annonciation devenue fête nationale au Liban

25 mars, 2010

Sublime !

Ce matin   j’apprend par la radio 

que le 25 mars jour de l’annonciation est devenue une  fête nationale au Liban

sous l’instigation d’un prêtre chrétien maronite Naji Khoury

et d’un musulman ,le cheikh Mohammad Nokkari ,

ancien directeur de Dar-el-Fatwa, la plus haute instance religieuse sunnite au Liban

**

Oui ! c’est vraiment génial 

que d’instituer une fête religieuse  commune au musulmans et aux chrétiens

Et plus encore !

Une  fête nationale et chômée

**

La fête choisie est celle de l’annonciation faite à Marie

Car Marie est d’une part la mére de Jésus

et d’autre part ,Marie est citée plus de trente fois dans le Coran.

Elle occupe la première place d’une femme élue par Dieu., selon le cheik Nokkari

**

Ce jour de l’annonciation

l’ange Gabriel qui a tant inspiré Mahomet

Avait dit à Marie

« Réjouis toi, Marie, pleine de grâce »

Ce qui est devenu

Notre « je vous salue Marie »

**

On peut à notre tour se réjouir comme Marie

Pour la beauté de cette  initiative prise au Liban

terre de rencontre des 2 religions

**

Dernièrement  on apprenait qu’ailleurs , au Nigeria

A Jos ,un haut lieu de la violence entre chrétiens et musulmans 

le pasteur James Wuye et l’imam Muhammad Ashafa

s’étaient aussi unis

pour provoquer la paix.

**

Puisse ce genre de initiative se multiplier

et surtout puisse les medias en parler

au lieu de toujours mettre en avant

la violence et les dissensions

Jos : Le pasteur James Wuye et l’imam Muhammad Ashafa

10 mars, 2010

Jos !Jos !

Que de crimes encore au nom de la religion

La dernière fois c’était en janvier

Et maintenant de nouveau cela recommence 

Les morts se comptent par dizaines

Et pourtant depuis déjà un moment

2 personnages charismatiques tentent de réagir

l’imam Muhammad Ashafa, le pasteur James Wuye

**

L’un est imam, l’autre pasteur.

En 1992 ,ils étaient encore tous les deux

des activistes adeptes de la violence et de la vengeance 

En 1995 ils se rencontrent pour la première fois

se parlent,

apprennent à se connaître et décident

dorénavant d’œuvrer pour la paix.

Ils créent  à Kaduna (prés de Jos) un  centre de médiation interreligieuse,

 où se  rencontrent les  imams et les  pasteurs,

 leur rappelant des versets fondamentaux des livres sacrés

« Si vous tuez quelqu’un, son frère se vengera »,

**

Depuis, ils sillonnent le monde, pour donner leur message

Voici un extrait d’une interview qu’ils ont donné au canada en février 2008

uu cours de laquelle , ils expliquent bien leur but et les difficultés rencontrés

**

L’imam Ashafa : Ce processus auquel nous prenons part comporte des risques de taille. 

 Le dialogue interconfessionnel constitue pour nous un échange, un compromis entre les principes de nos religions et de nos traditions respectives. Il s’agit ici d’acceptation, et non de tolérance.  Pour nous, le dialogue interconfessionnel, 

c’est dépasser la tolérance et accepter l’autre pour ce qu’il est, et voilà pourquoi il comporte de nombreux risques : 

celui d’être accusés de compromission par le courant dominant et les autres groupes de notre religion et de nos traditions, celui d’être perçus comme des traîtres ou celui encore d’aller à l’encontre du bon sens. 

 Dans les deux premiers cas, on nous verra comme des traîtres et on nous reprochera de marcher ensemble Le véritable défi, c’est d’amener nos détracteurs à comprendre que l’idée n’est pas de faire des compromis, mais plutôt de créer des espaces où les autres peuvent être ce qu’ils veulent, sans avoir à se fondre dans la masse, des espaces où chaque personne est unique et possède une culture, un système de croyances et des traditions qui lui sont propres 

**. Le pasteur Wuye : 

Nous sommes certains de pouvoir convaincre pas mal de gens et nous espérons développer une collaboration accrue avec eux pour faire de la terre un endroit pacifique, un endroit sûr tant dans l’hémisphère Nord que dans l’hémisphère Sud. ** 

L’imam Ashafa : Il ne faut donc pas jeter la religion à la poubelle. 

La religion est le seul instrument qui a soutenu la civilisation par le passé et qui peut continuer de le faire. Mais si elle n’est pas bien gérée, aussi puissantes que soient les nations, elle peut déstabiliser toute structure sociopolitique, si idéale soit-elle. ** 

Le pasteur Wuye bien que la diversité soit célébrée, les gens doivent entamer consciemment un dialogue avec d’autres, tendre la main aux gens de l’autre côté du fossé, aux croyants d’autres religions, aux membres d’autres groupes raciaux 

** L’imam Ashafa 

Nnouez le dialogue avec le monde musulman, avec le monde musulman qui arrive; n’écoutez pas trop les médias et ne prêtez pas attention aux stéréotypes et aux préjugés qui sont véhiculés. Demandez aux musulmans qui ils sont, pour que vous puissiez les évaluer en fonction de leurs valeurs Pour parler aux autres et engager un dialogue, il faut pouvoir briser la barrière, la peur de l’inconnu. Tant que vous ne parlez pas à votre voisin, vous entretiendrez des préjugés et des stéréotypes à son sujet, 

Pour apporter la sécurité dans le monde, nous devons engager un dialogue sincère avec les gens de l’autre côté du fossé. À mon avis, voilà le message dont le monde a besoin.
Je veux qu’il soit clair que 
 l’islam est une religion qui soutient la vie. 

 L’islam n’a rien à voir avec le fanatisme. L’islam n’a rien à voir avec l’extrémisme. 

L’islam n’a rien à voir avec le terrorisme.  Toutefois, comme c’est une religion fondée sur des principes fondamentaux, chaque musulman qui est un musulman idéal doit représenter un havre de paix pour les gens qui l’entourent 

**
Le pasteur Wuye : 
 Il est difficile de pardonner lorsqu’on est en colère, mais nous avons appris à nous pardonner mutuellement. La vérité, c’est que nous militons pour la paix et nous faisons la preuve que ce ne sont pas de simples paroles, mais que nous vivons dans la paix. Vous aussi vous le pouvez.Merci 

Cioran : Comparaison entre les juifs et les chrétiens

29 octobre, 2009

Les juifs 

 

Dans son  livre « la tentation d’exister »Cioran  fait une apologie extraordinaire du peuple juif

Un peuple solitaire non-conformiste, qui refuse de penser comme  tout le monde, en perpétuelle recherche, en perpétuelle errance .Un peuple de nomade  qui refuse de s’asseoir, un peuple qui ressuscite sans cesse

P 72  Jusque dans le malheur ce peuple  refuse le conformisme

P 85  Ce sont des maître à exister : Ils ont résisté à tout

Une ville sans juifs et une ville morte … 

Ils projettent comme d ‘autres respirent . Ils ont la maladie du projet

Ils ont horreur de toute commodité intellectuelle

Nous sommes une humanité pantouflarde. Les juifs sont fascinés par l’aventure ..

Ce qui nous immobilise ,les fait bondir

**

Des hommes qui ressemblent à leur Dieu, celui de l’ancien testament qui est  chamailleur, grossier et  lunatique

Or l’ancien testament est décapant

p 94  Le cri de Job  traverse les cieux et fait trembler Dieu

L’ancien testament est le paradis du frisson 

P 75 Le Christ, ils l’auraient reconnu si il n’avait pas été reçu par les autres nations et qu’il ne fut devenu un bien commun les juifs faisaient bande à part dans l’empire romain … auprès d’eux les chrétiens font figures d’opportunistes

**

Les chrétiens 

Le Christianisme a anémié nos peurs.

 Le juif prie debout

Qu’attendre de bon d’un peuple chrétien qui prie à genoux depuis 20 siècles

P 74 Usé jusqu’à la corde, le christianisme a cessé d’être une source d’étonnement et de scandale, de déclencher des crises ou de féconder les intelligences .

Le christianisme n’incommode plus l’esprit ni ne l’astreint à la moindre interrogation .Ses solutions et ses réponses sont molles assoupissantes …il a fait son temps …déjà nous baillons sur la croix

**

Ils existent bien, chez les chrétiens, des mystiques qui eux aussi sont anticonformistes

Mais de leur vivants  ils sont bien souvent  rejetés par les autorités  

Car chez eux, une foule d’insanités poétiques font reculer l’érudit et épouvante le théologien

Le mystique se situe au niveau des sensations et l’érudit dénature le mystique en le commentant

Le mystique est un aventurier, mais son aventure est verticale

Insoumis par vocation, effrénés dans leurs prières, les mystiques jouent  en tremblant avec le ciel

**

Ce qui lui arrive de plus grave est de tomber entre les mains d’un prêtre

 

 

La fête des tentes : Soukkot

7 mai, 2009

Ce jour là, les pèlerins  venus à Jérusalem dressaient des tentes tout autour de la ville

Pour dormir certes,mais aussi en souvenir des tentes du peuple de Dieu ou de « l’ancienne alliance » au moment de l’exode dans le désert avec Moise

**

Les tentes étaient tissées. Les  fils entrecroisés dans le tissu étaient le symbole de l’alliance. Dans le mot alliance  il  y a le verbe lier.  Une religion relie Dieu à l’homme

La fête des tentes était la fête  de l’ancienne alliance

 La fête  du don de la loi à Moise

**

Ce jour là les juifs faisaient une procession en tenant des rameaux en main

**

On  se rendait d’abord à la fontaine de Siloé pour remplir avec l’eau de la source, un pichet en or qu’on transportait en  procession, avec des rameaux en main

Dans le Talmud de Babylone il est dit :

« Qui n’a pas assisté aux réjouissances de la procession de l’eau n’a jamais vu de réjouissance de sa vie «   ch 5

**

 Les rues étaient toutes illuminées à l’aide de bol remplis d’huile Les gens pieux dansaient  en chantant des psaumes .Gamaliel lançait 8 flambeaux en l’air et les rattrapait …  comme David avait dansé devant l’arche. D’autres faisaient
la Kida c’est-à-dire une prosternation le front à terre.

**

L’eau c’est
la Thora.

La lumière c’est
la Thora

la loi donnée à Moise

**

Nous retrouvons dans l’évangile, la procession des rameaux , non plus en l’honneur de la loi mais pour fêter l’entrée de Jésus à Jérusalem

Dans son discours lors de la fête des tentes Jésus déclare

Si quelqu’un a soif qu’il vienne à moi et qu’il boive Jn 7,37

Je suis la lumière du monde celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres mais aura la lumière de la vie Jn 8,12

**

Et si les auteurs de l’évangile de Jean placent  la fête au centre des 4 fêtes c’est bien pour dire  que désormais l’ancienne alliance est abolie

La nouvelle alliance, la nouvelle fête de la lumière  est la fête  de la nouvelle alliance, annoncée par le dernier discours   scellée par la mort du Christ

 

 

Quelques légendes des Juifs

21 février, 2009

Rassemblée par Ginzberg Louis 

La création 

Le 4é jour de la création Dieu créa les  luminaires

le soleil se lève en chantant les louanges du seigneur mais le soir en fin de course

il baigne souvent dans le sang après avoir vu tous les pêchés des hommes au cours de la journée

5é jour il créa les animaux

le corbeau voulut imiter la démarche gracieuse de la colombe mais n’y réussit pas et boitille lamentablement

 

la femme Lilith et Eve 

la première femme LiLith fut créée comme Adam avec la poussière du sol fut Lilith.

Mais elle  ne voulut pas rester avec Adam  car tous les enfants qu’elle engendrait mourrait .

Maintenant les jeunes mamans ont peur d’elle car par jalousie elle vient souvent tuer les nouveaux nés

 

Dieu décide  donc de créer une deuxième femme EVE en prenant une côte d’Adam  .Dieu s’était dit

Je ne la ferais pas avec la bouche de peur qu’elle soit bavarde ni avec les mains de peur qu’elle soit touche à tout Ni avec le cou de peur qu’elle ne soit hautaine …. finalement elle a quand même tout ces défauts 

 

Adam devait vivre 1000 ans mais il ne vit que  930 ans car il a demandé  » 70 pour ses descendants

 

Le sefer Raziel 

Eléazar de Worms au cours du 13é siècle  parle du livre de Raziel (le secret de Dieu) que Dieu donna à Adam quand il était encore au paradis pour que l’homme puisse apprendre tous les secrets que même les anges ignoraient.

Le livre fut ensuite en possession de Seth, de Noé puis d’Abraham 

Les 10 générations des patriarches

21 février, 2009

Adam     Seth…

A partir d’Enosh les hommes commencèrent à adorer des idoles….  Hénoch monte au ciel pour témoigner contre  eux il devint metatron 

Hénoch 

Les légendes sur Hénoch se trouvent dans le livre d’Hénoch, dans des apocryphes d’origine chrétiennes  mais nullement chez les tanna et dans les talmudim

Pour les rabbins Abraham dépasse largement Hénoch et Noé

Par contre dans la littérature mystique tardive on trouve souvent l’expression Hénoch Metatron

Metatron  est  « l’ange de la face » qui se trouve prés du trône de Dieu

Mathusalem

Il délivre la monde de tous les démons issus de Lilith

Il vainc les rois avec son épée qui se retrouve plus tard entre les mains d’Abraham qui  s’en sert à son tour pour vaincre les rois

Noé

il suit les traces de son grand père Mathusalem il invente la charrue et travaille la terre

il reçut le livre que Raziel avait donné à Adam et y apprend comment construire l’arche

Dieu reproche à Noé quand il sortit de l’arche de ne pas l’avoir prié pour que Dieu fasse miséricorde à L’humanité .Noé alors fit son sacrifice

Par la suite il plante une vigne et s’enivre :

Quand un homme devint ivre

Il ressemble d’abord à un agneau

puis devient fort comme le lion

se comporte comme un cochon

et enfin devient un singe qui danse

L’ange Raphaël donne à Noé un livre avec toutes les recettes de médecine car dans l’arche beaucoup d’animaux furent malades   Noé donne ce livre à son fils Shem

Nemrod 

construit des villes et l’humanité recommença à se dépravé

Le Voyage de l’arche ,le Tsimtsoum,le voile du temple

27 décembre, 2008

Le voyage de l’arche 

Selon le rabbin Ouaknim, l’arche d’alliance ne cesse de se déplacer au cours de l’exode .

Du reste l’ordre de marche fait parti d’un commandement Or l’arche abritait la loi. Donc nous devons sans cesse réinterpréter la loi  Le voyage de l’arche représente le dynamisme de l’interprétation. De nouveau nous trouvons  la Mahloquet

Etre païen c’est se fixer  (paysan attaché à sa terre) 

Le croyant depuis Abraham voyage 

La manne 

Au cours de l’exode les hébreux eurent faim et Dieu fit tomber une nourriture étrange appelée « la manne » car en la voyant

Certains dirent Man Hou ?

ce qui veut dire : « Q’est-ce que c’est ? »

Voilà la question qui nous fait évoluer

**

Le Tsimtsoum (Dieu se retire)

Selon un kabbaliste Louria, Dieu s’est retiré à l’origine pour laisser la place à toutes nos questions.

**

Le voile du temple 

Ce voile cache le « saint des saints », le cœur du temple

Le voile est une texture entre le visible et l’invisible

De même au-delà du  texte, il faut chercher le sens profond

  

Myriam et la naissance de Jésus :Sourate 19

23 novembre, 2008

Lors de la première hégire, les musulmans se réfugièrent chez le roi d’Abyssinie qui était chrétien et y furent bien accueillis car ils avaient cité un verset du coran sur Myriam

Selon cette sourate,

 Marie ,au moment de la conception de Jésus avait quitté les siens

et avait mis un voile

 pour accentuer cette séparation

et vivre uniquement pour le seigneur

Elle reçut alors le St Esprit

– C 19,16 Myriam quand elle ,prit ses distance vis à vis des siens et se dirigea vers un site oriental … elle se sépara d’eux encore par un voile , c’est alors que nous dépêchâmes notre esprit en elle – La naissance de Jésus Marie s’appuie sur le palmier . L’enfant qui se trouvait à ses pieds lui dit Ne t’en fait pas ! Le seigneur a fait jaillir une source à tes pieds  Secoue le tronc du palmier il fera tomber des dattes fraîches et mures  

Tout se  passe dans le désert

Marie s’appuie au fût d’un palmier avant d’accoucher

Cette sourate place Marie au milieu des grands prophètes

Marie se dirige vers l’orient vers le lever du soleil

Elle s’isole comme Abraham et Agar la mère d’Ismaël

Le voile (le hijab) tant critiqué en ce moment ,

dans les pays d’occident,

prend ici toute sa vraie signification .

Ce voile  est une invitation à se recueillir face au mystère .

C’est en ce sens aussi que les sœurs Chrétiennes le portaient 

Marie s’appuie sur le palmier,  l’arbre de vie.

Certains peintres de la renaissance qui connaissaient ce récit

représentèrent ce palmier

 auprès de la crèche

Le Mihrab (la cachette de Marie)

23 novembre, 2008

  

Le mihrab ,a l’intérieur des mosquées

ressemble à une grotte dont la voûte est le Cosmos

C’est la grotte des ermites qui méditent

C’est la place de celui qui dirige la prière

Mais aussi  selon le Coran

Ce fut l’endroit secret du temple de Jérusalem

ou la jeune Marie ,la future mère de Jésus,

fit une retraite spirituelle

 et fut nourrie par les  anges ,

après avoir été présenté par ses parents au grand prêtre  Zacharie

Il s’agit du saint des saints

signe de la présence de Dieu parmi nous

ou seul,le grand prêtre pouvait pénétrer

Zacharie permit à Marie de s’y retirer

car elle était elle même le tabernacle de Dieu

Une inscription autour de Mihrab de Ste Sophie à Istamboul

rappelle cette cachette de Marie

dans le saint des saints

Les Dieux de L’Inde

21 octobre, 2008

En Grèce, les adeptes des « mystères » méditaient sur la mort et la résurrection  de
la Nature

Les celtes et les Germains étaient captivés par les espritsde l’au-delà, les fileuses qui maîtrisent nos vies, les fées qui hantent les forêts, les nains, le bruit des sources et le reflet de la lune dans le feuillage, la destinée humaine.

                                                                    –

Les Hindous sont plutôt subjugués par la puissance des phénomènes naturels, la chaleur émise par le soleil, la formation de l’enfant dans le sein de sa mère, ou tout simplement le mystère de la vision  .

Les poètes du « Veda  » se plaisaient  à exalter ces forces  de la nature .

Ainsi Indra ,comme le soleil printanier, lutte contre les géants de l’hiver  et libère les eaux glacées des fleuves .

Parajanya, dieu de la pluie, assure la fécondité de la terre et Vata le dieu du vent , tiré par ses chevaux ailés ,traverse l’espace dans tous les sens

                                                                  

Indra 

Le grand dieu de l’époque Védique

 est un  athlète courageux qui s’enivre de Soma

pour lutter contre Vrta,

 le dieu qui « met obstacle à la vie »,

 le dieu serpent  qui empêche les eaux de descendre dans les vallées

 Indra,

crée la lumière, chasse l’ombre

Il possède l’ojas, la puissance vitale,

tel un taureau qui » brise les obstacles « 

Indra n’est pas seul

il est un

Il est  multiple

Il est vent, eau , feu,  terre  .

  »celui qui  ouvre les portes le la vie »

 souffle sur l’univers avec les Marut-s,

 les dieux du vent qui chantent dans la foret

comme les bardes qui errent sur les chemins avec leurs instruments

Indra

 envoie Soma dans le ciel

pour traire les nuages

et nourrir de sève les plantes de la terre

Il demande à Agni

d’alimenter le feu des sacrifices et des foyers domestiques

Il règne sur le soleil, la terre, les montagnes.

Il établit l’ordre et l’harmonie dans le monde .

Il est l’oeil qui régit tout et voit tout 

.–

Plus tard

les dieux de
la Veda seront remplacés par la trimurti

Brahman Vishnu et Civa

le dieu qui crée , celui qui maintient et celui  qui détruit

Cette trimurti est  représenté par 3 têtes .

la création, la matière stable

et la forme qui ne cesse de se lover 

Brahman 

bien que dieu suprême, il est peu vénéré

son épouse est Sarasvatî : la connaissance

toutes les sciences se ramène à Brahman

toutes les théologie à Vishnu

la science observe, la religion croit, et les disciples de Shiva agissent (yoga)

Vishnu  L’ETRE 

il rêve la création 

La monture  de Vishnu  Garuda est un oiseau qui représente le verbe,et qui permet de recevoir l’illumination

Son épouse Lakshmi est la fortune ou la plénitude

Vishnu est étendu sur Ananta le serpent immortel

Les serviteurs de Vishnu ont sur le front une raie rouge verticale et 2 raies blanches obliques

Nombreux sont les Avatars de Vishnu qui au cours des âges apparurent comme un poisson ,une tortue, un sanglier ou Krishna et  Rama

Rama , un des avatars de Vishnu représente la paix et la justice et  Sa femme Sita représente la nature

                                                               –

Krishna

Krishna est sans doute un personnage historique

qui, poursuivi par un roi est élevé par des bergers

Il est le bien aimé des bergères

et donc un héros populaire

 élevé au rang des dieux

L’amour des bergères symbolise l’amour des âmes pour Dieu

L’assimilation de Krishna et de Vishnu eut lieu après la Bhagavad Gîta

Le Bhagavat est « le Saint  » que l’on contemple par
la Bhakti

                                                                       –   

Krishna et Râdhâ

Râdhâ le bergère préférée de Krishna

L’histoire de ce couple fait penser au cantique des cantiques que l’on trouve dans la bible .On y trouve des textes légèrement érotiques pour exprimer l’amour de l’âme pour Dieu  .

                                                                       –

Hanuman le dieu singe est le modèle de courage Sur son coeur il porte Shiva et Parvati son épouse

Krishna représente la miséricorde de Dieu et Rama le devoir

                                                                       –

Shiva  la VIE 

Son symbole le trident est celui de ceux qui se  dominent en  paroles en  pensées et en  actions.

Le trident   représente  aussi la naissance la vie et la mort,   le passé le présent et l’avenir                                                                         – 

La monture de Shiva est Nandi le buffle sacré

Shiva et sa monture représentent  l’esprit qui domine la chair

                                                                       –

Ganesh ,l’éléphant, fils du couple Shiva Parvati et frère de Murugam  est le  symbole de la prospérité et de la paix .Il surmonte tous les obstacles

Le véhicule de Ganesh  est la souris, symbole d’une vie cachée et intérieure

                                                                       –

Au moment du grand battage de l’Océan

quand les dieux et les asuras

produisirent  la boisson de la  vie immortelle

Shiva  absorba un poisson et son cou  devint tout bleu 

Il devint le dieu de la mort

le dieu redoutable

 qui possède un 3é oeil sur le front

et porte un collier de crânes

Il  ne cesse de danser

maître de la mort et de la vie

 Sa çakti Durga ou Kali ,

 parée de crânes humains

 est  terrible

 

Le chapelet apparaît aux Indes dés le début de notre ère  Il a des vertus magiques surtout dans le çivaïsme .Civa porte le chapelet dans une de ses mains

 

123