Dimanche de la Trinité (A): Grâce, amour ,Union

11 juin, 2017

 

Lecture 1 :  Plein d’amour et de vérité (Exode (34, 4-9)

En ces jours-là, Moïse se leva de bon matin, et il gravit la montagne du Sinaï comme le Seigneur le lui avait ordonné. Il emportait les deux tables de pierre. Le Seigneur descendit dans la nuée et vint se placer là, auprès de Moïse. Il proclama son nom qui est : Le Seigneur. Il passa devant Moïse et proclama : « Le Seigneur, Le Seigneur, Dieu tendre et miséricordieux, lent à la colère, plein d’amour et de vérité. » Aussitôt Moïse s’inclina jusqu’à terre et se prosterna. Il dit : « S’il est vrai, mon Seigneur, que j’ai trouvé grâce à tes yeux, daigne marcher au milieu de nous. Oui, c’est un peuple à la nuque raide ; mais tu pardonneras nos fautes et nos péchés, et tu feras de nous ton héritage. »

 Qui est Dieu ?

sa loi est écrite sur la pierre

mais il est Dieu tendre et miséricordieux, lent à la colère, plein d’amour et de vérité.

Quelle patience !

Raide ,,la tête dure…on l’ignore 

**

Lecture 2 ; Grâce ,amour ,union  (2Cor 13, 11-13)  

Soyez dans la joie, cherchez la perfection, encouragez-vous, soyez d’accord entre vous, vivez en paix, et le Dieu d’amour et de paix sera avec vous.  


Que la grâce du Seigneur Jésus Christ,
l’amour de Dieu
et la communion du Saint-Esprit
soient avec vous tous.

La grâce du fils ,c’est le pardon

L’amour du père  c’est le don

Le saint Esprit  c’est l’union

**

Tout est dit sur la Trinité dans  cette salutation reprise  chaque jour par le prêtre  au début de la masse

**

Jésus donne la grâce  

d’abord à Marie  l’immaculée « pleine de grâce »

ensuite a nous tous pécheurs maculés

en mourant sur la croix

Loué soit il !

**

Le père nous a tout donné

La vie ,le souffle

la terre, le monde

Il ne cesse pas de donner

Loué soit il !

**

Le saint Esprit nous réunit

dans un seul cœur, une seule foi ,un seul baptême

un seul Dieu et Pére ..

Loué soit il ! 

f**

Evangile :  (Jean 3, 16‑18)

Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle. Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé. Celui qui croit en lui échappe au Jugement ; celui qui ne croit pas est déjà jugé, du fait qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.

le père  plein d’amour donne son fils

le fils plein de grâce ne juge pas

Avec l’Esprit nous aurons la vie éternelle

Paroles-Bibliques

 

Pierre Pins : Gaourang sultan de Baguirmi ,au sud du Tchad (1898 99)

10 juin, 2017

En 1898  Emile Gentil administrateur colonial pour l’Afrique centrale  demande au jeune Pierre Prins de se rendre chez le sultan de Baguirmi au sud du Tchad pour créer des liens d « amitié «  avec un  sultan aux abois qui a peur de son terrible voisin , Rabah le sultan de bornou Rabah

**

Pierre Prins raconte son aventure dans son livre    

« une histoire inconnue de l’Afrique centrale 1895-1899) » tome 2

**

Gaourang : Sultan de Baguirmi

C’est un colosse

C’est un tyran

Un marchand d’esclaves

Colosse égoïste ,gourmand de tous les biens terrestres ,ces biens assurés il se laisser vivre sous n’importe quel drapeau (p 38)

**

Mais il n’est pas fou

Il sait bien que Rabah ,le tyran de Bornou sera vaincu par les français

En attendant  il flirte avec Emile Gentil  qui lui envoie Prins 

**

en 1898 Rabah  reproche à Gaourang de collaborer avec les « mécréants » et incendie sa capitale de Massenya

 Il a traite avec Gentil …il lui a fourni des vivres et des guides pour atteindre le Tchad ( p 37)

**

et quand Prins le rejoint en Mars 1998

Gaourang avec tous les siens sont  en exode et se dirigent vers le Chari 

**

 Gaourang marchands  d’esclaves  

Prins reste plusieurs mois avec lui

il est témoin ,impuissant de la traite des  esclaves 

**

Il assiste au retour des razzias

car Garouang doit trouver des esclaves à vendre pour payer son tribut à ses voisn plus puissnts ,les Ouaddiens (P 123)

je n’ai pas encore acquis tout les sang froid nécessaire  ..pour assister  avec calme au défilé de ces lamentables  retours de razzia (p 122)

 **

On lui offre  même une esclave ,une très jeune fille Innguéré qui connait tous les dialectes de la région et qui lui servira très souvent d’interprète   (P 214

**

les  eunuques ont plus de valeurs

Les hommes sont souvent castrés

L’Industrie   au Ouaddaï l’esclave,  au Bornou la guerre et l’esclave, au Baguirmi  la razzia , l’esclave auxquels j’ajouterai…la fabrication en série, après chaque razzia  des eunuques qui vont garder les serails turcs abyssin arabes égyptiens  tripolitain marocains  (p 168 )

A deux heures on m’avertit qu’il y aura de  grandes castrations de captifs Boua …comme on  m’aurait dit  grand sango ,grand bal chanté  réjouissant( p 109)

**

Arrivée de De Béhagle

En Aout 1998

Prins est rejoint par  De Béhagle  

Commence alors pour lui une autre aventure  

cliquez ICI 

Tobie (12, 1-20) : Quand tu priais c’était moi qui présentais ta prière

10 juin, 2017

En ces jours-là,  Tobith appela son fils Tobie et lui dit : « Mon enfant, pense à donner son salaire à ton compagnon de voyage, et ajoute un supplément. » Tobith appela Raphaël et lui dit : « Accepte comme salaire la moitié de tout ce que tu as rapporté, et va, porte-toi bien ! » Alors l’ange les prit tous deux à part et leur dit : « Bénissez Dieu et célébrez-le devant tous les vivants pour le bien qu’il vous a fait. Bénissez-le et chantez son nom. Annoncez à tous les hommes les actions de Dieu comme elles le méritent, et n’hésitez pas à le célébrer.

Dieu  est bon 

Chantez son nom

Tobie vient de l’hébreux ‘Tov’ qui veut dire « Bon »

Raphael veut dire « Dieu guerit »

**

Dieu seul est bon

Il n’y a de bon que Dieu seul.  (Luc 18, 19)

Dieu seul pardonne

Dieu seul  guérit

Dieu seul est amour

Cliquez ICI

**

S’il est bon de tenir cachés les secrets d’un roi, il faut révéler les œuvres de Dieu et les célébrer comme elles le méritent. Faites le bien, et le mal ne vous atteindra pas. Mieux vaut prier avec vérité et faire l’aumône avec justice, qu’être riche avec injustice. Mieux vaut faire l’aumône qu’amasser de l’or. L’aumône délivre de la mort et purifie de tout péché. Ceux qui font l’aumône seront rassasiés de vie, tandis que le pécheur et l’homme injuste sont leurs propres ennemis. Je veux vous révéler toute la vérité, sans rien vous cacher. Je viens de vous dire que, s’il est bon de tenir cachés les secrets d’un roi, il faut révéler les œuvres de Dieu comme elles le méritent.

**

L’humilité des serviteurs

cherchons le bien

avec humilité

une profonde humilité

car au total… Dieu seul  est bon

**

Si  nous agissons bien c’est avec l’aide du saint Esprit

lui seul fait le bien

Quand tu priais en même temps que Sarra, c’était moi qui présentais votre prière devant la gloire de Dieu, pour qu’il la garde en mémoire

Quand tu pries humblement ,

c’est l’Esprit qui prie

et je faisais de même lorsque tu enterrais les morts. Quand tu n’as pas hésité à te lever, à laisser ton repas et à partir enterrer un mort

Quand tu agis selon Dieu ,

c’est l’esprit qui agit

c’est alors que j’ai été envoyé vers toi pour te mettre à l’épreuve, mais Dieu m’a aussi envoyé pour te guérir, ainsi que Sarra, ta belle-fille.

en toute circonstance

Dieu est avec les humbles qui font confiance

**

L’humilité de Marie

Marie était humble

« je suis la servante du Seigneur  …fiat

Vide d’elle même

Elle est pleine de grâce

**

Soyons serviteurs  

pour devenir fils de Dieu

**

 Paul aussi était humble

« Paulus » veut dire « le petit »

Il  est rien

L’ avorton que je suis  (1Cor 15, 8)

Ce n’est plus moi  qui vis , c’est le christ qui vit en moi (Gal 2, 15-20)

je peux tout en celui qui me fortifie    (Ph 4, 13)

**

Parabole du serviteur (Luc 17,7-10)

 « Qui de vous, ayant un serviteur qui laboure ou paît les troupeaux, lui dira, quand il revient des champs: Approche vite, et mets-toi à table ? Ne lui dira-t-il pas au contraire: Prépare-moi à souper, ceins-toi, et sers-moi, jusqu’à ce que j’aie mangé et bu ; après cela, toi, tu mangeras et boiras ? Doit-il de la reconnaissance à ce serviteur parce qu’il a fait ce qui lui était ordonné ? Vous de même, quand vous avez fait tout ce qui vous a été ordonné, dites : Nous sommes des serviteurs inutiles, nous avons fait ce que nous devions faire. »

Si nous nous vantons 

Si nous croyons être bon

l’esprit se retire

et nous ne sommes plus bon à rien

**

Confiance

Moi, je suis Raphaël, l’un des sept anges qui se tiennent ou se présentent devant la gloire du Seigneur. Et maintenant, bénissez le Seigneur sur la terre ! Célébrez Dieu ! Voici que je remonte auprès de celui qui m’a envoyé. Mettez par écrit tout ce qui vous est arrivé. » Alors l’ange remonta au ciel.

Tant que nous serons conscient de notre pauvreté

le Seigneur sera toujours avec nous

«  je serais avec vous jusqu’à la fin des temps » (Mtt 28, 20)

 

Paroles-Bibliques  

Ferdinand De Béhagle et Pierre Prins en Afrique centrale

9 juin, 2017

 Dans « une histoire inconnue de l’Afrique centrale (1895-1899) » tome 2 , Pierre Prins nous raconte ce qu’il  a vécu en 1998 avec Ferdinand de Béhagle qui voulait à tout prix rencontrer  à ses risques et périls le Rabah le terrible  tyran de Bornou

**

De Béhagle

C’est  un commerçant avant d’être un officier  au service de la France

Il défie le monde et  rêve de rencontrer Rabah malgré les dangers ou à cause des dangers , 

Est ce un défi  ?

Cliquez ICI

Il se dit envoyé par Emile Gentil ce qui n’est pas tout à fait exact et  emprunte le vapeur ‘Leon Blot »

 une baleinière  démontable de 18 m. utilisé par Émile Gentil en 1895 et 1897.

Cliquez ICI 

**

De Béhagle rejoint Pierre Prins chez le sultan Gaourang en août 1898

Pierre Prins raconte

2 blancs sortent du Léon blot ..le plus petit coiffé d’une chéchia dressée sous une coiffe bleu se présente en me tentant  la main d’un geste bref : De Béhagle… puis se tournant vers son compagnon  Mercuri  mon second ..Ce dernier domine son patron de la tête et des épaules et sa poignée de main est celle d’un fameux gaillard ; Celle de De Béhagle  est sèche et fébrile ( p 150)

**

Les 2  ne s’entendent pas .

De Béhagle  apparemment est une brute 

Mercuri veut le quitter

Je n’ai qu’un regret c’est d’être venu avec cet homme ,  Je n’ai qu’une halte c’est de m’en aller (p 153)

De Béhagle  joue au petit chef, n’écoute pas les conseils des autres

La politique de la France ? …il s’en moque !

Il veut avant tout faire du commerce

Cela va lui coûter cher !

**

Selon Gaourang, Rabah désire en fait s’emparer du « Léon Blot »

 S’emparer  du vapeur et de tout ce qu’il portait quel aubaine !  Il attend que Béhagle  tombe dans le piège qu’il a tendu ( p 187) 

**

De Béhagle s’entête et veut continuer vers Bornou malgré les ordres 

 Pins l’accompagne  

Naturellement je pars avec lui .Surveiller et freiner dans l’attente de je ne sais quel miracle  qui redresse tout .Voilà mon but  (p 264)

**

Les villes mortes sur les rives du Chari

C’est in défilé des villes mortes  sur 200 kms

On trouve 20 petites villes et villages … qui ne sont plus que des villes mortes .. un désert entouré de murailles  effondrées ,des champs en friche …Des fugitifs qui fuient depuis 1894 devant l’envahisseur et le passage des hordes de Rabah ..Populations qu Genil me vantait  pour leur nombre ,leur créativité  ,leur gentillesse, aujourd’hui poignées  de gueux, craintifs ,affamés et abêtis (p 290 )

**

Rabah est la maudit. Les ruines que tu rencontres partout sont son œuvre …Que peuvent ils  attendre de bon de cet esclave fils d’esclave ? Esclave révolté de Zobeir Pacha  (p 292)

**

Bougman :capitale de Baguirmi

On aperçoit Bougman ,l’ancienne  capitale du Baguirmi,  encore prospère sous le sultan Abu Sekkin Mohammed (1871-1884)

ville impériale d’Abu Sekkin ,elle conserve les vestiges du palais de terre d’une cour puissante  …l’épaisseur de ses murs de briques et ce qui demeure de l’enceinte fortifié en  témoigne .En 1872 Bougman comptait encor 6000 habitants  (p 314)

**

Cette capitale fut abandonnée  par ses successeurs  dont Gaourang (1885-1900 )

après le passage de Rabah

Cliquez ICI  

**

C’est à peine si De Béhagle  y jette un regard

mon divorce avec De Béhagle est absolu ,définitif.  J’aspire au moment  où nous tirons chacun de notre bord .Je suis las de cette présence hérissée sceptique ,envahissante (p 317)

Soudain  apparaissent les hautes murailles fortifiées de la grande ville de Kousseri  dominant la rive gauche de Logone.(p 341)

**

Départ de De Béhagle

Nous décidons de nous séparer .Il  est décidé  à se rendre chez Rabah  par la voie terrestre et part à la  à la recherche d’animaux porteur

….Sa caravane disparaissait  derrière les buissons …Inch Allah

C est un hypnotisé qui s’en va vers le nord ,un de ces esprits  aventureux  sans mesure  …qui toujours foncent délibérément vers la mauvaise voie  avec le même inutile courage ( p 377)

**

En janvier 1899 rabah  l’aurait aussitôt enchainé et dépouillé  de ses marchandises  à Dikoa (p 417)

en septembre il est pendu

**

Prins prend la route du retour  et rencontre  à Ouadda prés de Kanga Bandoro,  Emile Gentil  qui  lui-même revient de France (p482)

il m’étreint à pleins bras ,rarement frères d’armes s’accueillirent plus émus  « mon bon Prins ! »( p483)

 

Peu après  Emile Gentil et Lamy vaincront  Rabah lors de la bataille de Kousséri

Cliquez ICI  

Prins retourne en France pour une vacance bien méritée  avnt de repartir

Cliquez ICI  

 

Tobie et Raphael : Une prophétie sur la venue du Christ Sauveur

9 juin, 2017

Des exilés

Les Juifs sont en exil

Tobith devient aveugle  

je me couchai le long du mur de la cour… Je ne savais pas qu’il y avait des moineaux dans le mur, au-dessus de moi ; leur fiente me tomba dans les yeuxet je finis par être tout à fait aveugle.  (2,10)

Anne sa femme pleure 

Elle ,gémit ,se révolte et dit  « Où sont-elles tes aumônes ? Où sont-elles tes bonnes œuvres ? Tout ce qui t’arrive est bien clair. »(2,14)

Pauvre humanité souffrante  

chassée du paradis

privée de l’héritage des fils de Dieu

**

Tobie

Ce nom vient de l’hébreu « tov » qui veut dire BON

« Dieu est bon »

Ce sauveur c’est Tobie  

qui va  voyager sur terre

à la recherche de l’héritage perdu

Mon enfant, je dois t’apprendre que j’ai déposé dix talents d’argent chez Gabaël, le fils de Gabri, à Raguès de Médie. ..N’aie pas de crainte, mon enfant, si nous sommes devenus pauvres ; tu possèdes une grande richesse, si tu crains Dieu, si tu fuis toute espèce de péché et si tu fais ce qui est bien aux yeux du Seigneur ton Dieu. »(3, 20)

**

Raphael

Ce sauveur c’est aussi Raphael

C’est l’Esprit de la pentecôte

 

L’histoire de Tobie commence en effet le jour de la pentecôte

A notre fête  de la pentecôte il y eut un bon diner (2,1)

« Rapha-El »veut dire « Dieu guérit »  

Il vient panser nos plaies

Il guide les aveugles

Il nous conduit sur les chemins de Dieu

Je ne sais  pas les routes à prendre pour ce chemin (5,2)  

**

Le  poisson :la résurrection

L’Esprit  nous conseille

Tobie ayant pris un poisson ,l’ange lui dit : « Ouvre-le, enlève-lui le fiel, le cœur et le foie, mets-les de côté, puis jette les entrailles ; en effet, ce fiel, ce cœur et ce foie sont très utiles comme remèdes. » 

Le garçon ouvrit le poisson, recueillit le fiel, le cœur et le foie, (6,4)

**

Le poisson c’est le signe de la résurrection

Cliquez ICI 

Le Christ ressuscité nous rend la vue

Le Christ ressuscité  chasse le mal

**

Il  les mit sur la braise du brûle-parfums. L’odeur du poisson arrêta le démon, qui s’enfuit par les airs dans les contrées d’Egypte. (8,2)

Un cœur qui brûle c’est l’amour

Un foie qui brûle c’est la bile qui s’évanouit en fumée

**

Sarra :l’église

Tobie se marie avec Sarra  

Sarra veut dire « la princesse »

la bien aimée  de Dieu

**

On sait par d’autres écrits bibliques que cette princesse n’est autre que l’Eglise

Cliquez ICI  

Une église trop souvent  blessée ,mourante dépressive

**

le mariage de Tobie et de Sarra ,c’est la nouvelle alliance  

Toutes les autres alliances  sont désormais terminées

**

la nouvelle alliance est conclue le jour de la pentecôte

c’est l’église

**

L’héritage

Tobie entra, joyeux et bénissant Dieu à pleine voix. Il expliqua à son père que son voyage avait bien réussi, qu’il rapportait l’argent et aussi comment il avait pris pour femme Sara, (11, 15)

Tobie revient avec l’héritage  

Le Dieu de bonté (Tov) nous pardonne  

Il nous guérit

Nous retrouvons la vue comme Tobith  

Nous retrouvons le joie comme Anna

Nous nous retrouvons sn en famille comme Sarra

la famille des enfants de Dieu 

Paroles-de-vie

La centre Afrique et le temps du portage

8 juin, 2017

La république centre africaine est  toujours en guerre

encore maintenant en 2017 

cela ne cesse pas

Seleka contre  anti- balaka

musulmans contre chrétiens 

Cliquez ICI 

**

Quel pays ,

On connait peu son histoire

mais ce qu’on sait du 19 é siécle

n’est que misères et  détresses

**

Dans le sud, ce sont 3sultans qui terrorisent leur région et continuent la traite des esclaves

Cliquez ICI 

Dans le nord ,C’est Senoussi qui continue ce trafic

Cliquez ICI 

Mais les colons français ne font pas mieux

**

Le portage

Les explorateurs  avaient besoin de porteurs

que ce soit pour rejoindre le Tchad avec la mission de Gentil(1896- 97)

ou pour rejoindre le Nil avec Marchand

ou  tout simplement pour promener Andrée Gide qui voyage   (1926-27)

Ce fut une succession de drames !

**

Rapport de Bruel

Dans la revue d’histoire moderne et contemporaine 546

on peut lire un rapport de l’administrateur Bruel

Cliquez ICI

**

D’après l’administrateur Bruel, de 1900 à 1902, en vingt mois, 60 à 70 000 porteurs seront recrutés, fournissant 120 à 140 000 journées de portage ; cela donne en moyenne 3 500 porteurs recrutés par mois pour cette période qui correspond au début de la conquête du Tchad

.D’après un autre article qui date de 1905, un porteur le long de la route d’étapes est réquisitionné en moyenne huit jours sur trente-six ; huit jours pendant lesquels ce porteur, qui est bien entendu avant tout un paysan, ne se consacre pas à son champ. Mais le plus grave, c’est qu’une grande partie de ce travail au champ, pendant les vingt-huit jours qui lui restent est consacré au ravitaillement des postes administratifs.

**

André Gide tout en profitant des porteurs est outré  (voyage au Congo p81) et cite un autre rapport officiel qui date de 1902  

la situation devient de plus en plus difficile ;  Les mandjas épuisés n’en peuvent  plus et n’en veulent plus  .ils préfèrent tout actuellement ,même la mort au portage …. depuis plus d’un an la dispersion des tribus est commencée  .Les villages se désagrègent et les familles s’égaillent . Chacun abandonne sa tribu, son village, sa famille et ses plantations  ,va vivre dans la brousse comme un fauve traqué pour fuir le recruteur .Plus de cultures et partant plus de vivres …la famine en résulte et c’est par centaines que ces derniers mois ,les mandjas sont morts de faim et de misère …quelques mois encore et toute la région  ne sera plus qu’un désert ,semé de villages en ruine et de plantations abandonnées …la région est perdue …

**

Les sévices

Ce n’est  pas tout

Il n’y pas que le portage

il y a  aussi tous les sévices imposés par les propriétaires des concessions en centre afrique 

**

A Bambio 20 récolteurs de caoutchouc de l’équipe de  Goundi ,travaillant pour une Compagnie forestière   pour n’avoir pas apporté du caoutchouc le mois précédent, furent condamnés à tourner  autour de la factorie sous un soleil  de plomb et porteurs  de poutres de bois très pesantes .Des gardes ,s’ils tombaient ,les relevaient à coup de chicottes . Le bal commencé dès huit heures ,dura tout le long du jour (Gide  p 98)

**

( soit dit en passant .Les mêmes sanctions ont été appliquées envers des soldats Français  pendant  la guerre d’Algérie  en 1962 parce qu’ils s’étaient opposés aux tortures infligés aux algériens )  

La centre Afrique : Autour des sources de L’Oubangui

7 juin, 2017

 D’ après « histoire de la république centrafricaine par Pierre Kalck

**

Le Gaogo

Léon l’Africain dans son ouvrage  « description de l’Afrique publié à Rome en 1550 parle d’un pays mystérieux le Gaoga

pendant  longtemps on a pensé qu’il s’agissait de Gao

En fait  le territoire visité par Léon en 1512 serait situé entre  le désert de Lybie et le Bahr el Arab  d’une part

 et le Fitri et le Kordofan  d’autre part

 **

Le lac de Gaoga ne serait pas le lac du  Tchad mais les lac Nö prés de Bahr el Ghazal

Ce royaume de Gaoga  aurait été fondé par un esclave révolté dont le petit fils Homara était favorable à l’Islam ,

mais Léon a rencontré des chrétiens venant sans doute de la Nubie

On a effectivement retrouvé des ruines d’églises  p 48

centre-Afrique

Les  3 sultanats du sud

Au XVé s le pays  visité par Léon était  occupé par les Zandé  

le mot Zandé, signifierait selon certains « les noirs païens »au Soudan

**

Au XVIIIés les Zandé  conduit par Ngoura ,(décedé vers1800 )ont quitté le Darfour et le Kordofan

et ont fondé 3 sultanats vers l’Uélé ,le mbomou et l’Oubangui.

Cliqiuez ICIhttps://fr.wikipedia.org/wiki/Zand%C3%A9_(peuple)

**

Le sultan de Zemio

La  conquête du bassin de Mbomou  aurait eu lieu sous Zémio-Ikpiro (1875-1912)

**

Le sultan de Rafaï (+1900)

Rafaï avait servi chez  Ziber et Rabah  (p173)

Cliquez ICI 

Il part à la conquête de sa région avec  2000 guerriers ….Il est mort sans doute empoisonné

 

Le sultan de Bangassou . (+ 1907)

Le dhef Gbandi,(1830-1860),  conquit la région de Bakouma

Son fils Mbali (1860-1878), prit la relève et consolida son royaume

En 1878, Bangassou succéda à son père Mbali. et  constitua un vaste royaume d’environ 40000 km2

Comme Rafaï ,Bangassou avait une armée de 2000 guerriers  (p 173)

**.

A la fin du XIXème siècle, ces royaumes inspiraient du respect aux marchands d’esclaves venus du Nil et aux conquérants comme Ziber et son successeur Rabah.

Les Français  avaient besoin de leurs soutiens,  pour poursuivre leur conquête et faire du commerce .

C’est pourquoi ils leur donnaient des armes ( p 208).

**

Ce fut désastreux ! 

Bangassou  ainsi bien armé  se croit tout permis

dévaste toute la région  jusqu’ à Kouangi

en 1900 et en 1901 il capture 6000 esclaves 

**

Il s’attaque  même à des commerçants arabes  venu de chez Senoussi

et fait la guerre avec Rafaï

Les français finissent par réagir et les soldats des 2 sultans se dispersent

et sont engagés  entant qu’agents de sécurité dans les nouvelles concessions  ( p 176)

Cliquez ICI 

 

Les prières de Tobith et de Sarra (Tobie 3, 1-17)

7 juin, 2017

Tobith et Sarra sont des justes. Mais Tobith a t il vraiment la foi ? Sarra  sait elle vraiment aimer ? Dieu les met à l’épreuve

**

Tobith

En ces jours-là, la mort dans l’âme, moi, Tobith, je gémissais et je pleurais ; puis, au milieu de mes gémissements, je commençai à prier : « Tu es juste, Seigneur, toutes tes œuvres sont justes, tous tes chemins, miséricorde et vérité ; c’est toi qui juges le monde. Et maintenant, Seigneur, souviens-toi de moi et regarde : ne me punis pas pour mes péchés, mes égarements, ni pour ceux de mes pères, qui ont péché devant toi et refusé d’entendre tes commandements.

Dieu est juste

nous sommes pécheurs

il y a le mal dans le monde

il y a le mal en nous

**

 Tu nous as livrés au pillage, à la déportation et à la mort, pour être la fable, la risée, le sarcasme de toutes les nations où tu nous as disséminés. Et maintenant encore, ils sont vrais les nombreux jugements que tu portes contre moi, pour mes péchés et ceux de mes pères, car nous n’avons pas pratiqué tes commandements ni marché dans la vérité devant toi.

D’où notre faiblesse

On se rie de nous

car on prêche la confiance

et on a pas vraiment la foi !

On prêche l’amour

et on aime pas !

**

Et maintenant, agis avec moi comme il te plaira, ordonne que mon souffle me soit repris,

Que ta volonté soit faite !

Dieu ne désire certainement pas notre mort

Il nous a donné le souffle de l’Esprit  

il ne veut certainement pas le reprendre

Ce n’est pas  possible !

Dieu est vie !

**

Pour que je disparaisse de la face de la terre et devienne, moi-même, terre

Il nous a fait avec de la terre

Il veut faire de nous des fils de Dieu

des hommes de foi

des hommes qui aiment

et pour cela il nous éprouve

 **

Pour moi, mieux vaut mourir que vivre, car j’ai entendu des insultes mensongères, et je suis accablé de tristesse. Seigneur, ordonne que je sois délivré de cette adversité, laisse-moi partir au séjour éternel, et ne détourne pas de moi ta face, Seigneur. Car, pour moi, mieux vaut mourir que connaître tant d’adversités à longueur de vie. Ainsi, je n’aurai plus à entendre de telles insultes

Jamais le Seigneur ne détournera sa face

au contraire il nous montre sa face ensanglanté

sa face couronnée d’épine

**

Sarra

Or ce jour-là, Sarra, la fille de Ragouël d’Ecbatane en Médie, se fit, elle aussi, insulter par une jeune servante de son père : elle avait été mariée sept fois, et Asmodée, le pire des démons, tuait les maris avant qu’ils ne se soient approchés d’elle. Donc, la servante dit à Sarra : « C’est toi qui as tué tes maris ! En voilà déjà sept à qui tu as été donnée en mariage, et d’aucun d’entre eux tu n’as porté le nom. Pourquoi nous fouetter, sous prétexte que tes maris sont morts ? Va les rejoindre : puissions-nous ne jamais voir de toi un fils ni une fille ! » Ce jour-là, Sarra, la mort dans l’âme, se mit à pleurer. Et elle monta dans la chambre haute de la maison de son père avec l’intention de se pendre. Mais, à la réflexion, elle se dit : « Eh bien, non ! On irait insulter mon père et lui dire : “Tu n’avais qu’une fille, une fille très aimée, et elle s’est pendue à cause de ses malheurs !” Je ferais ainsi descendre mon vieux père plein de tristesse au séjour des morts. Mieux vaut pour moi ne pas me pendre, mais supplier le Seigneur de me faire mourir, pour que je n’aie plus à entendre de telles insultes à longueur de vie. »

femme-en-priere-fj-navez

L’angoisse !

Sarra étouffe !

Elle manque d’air

Elle désespère

Elle est blessée

elle ne supporte plus les outrages  

les mauvais jugements

la colère des autres  

 

 À l’instant même, elle étendit les mains vers la fenêtre et fit cette prière :

Elle se tourne vers la fenêtre

vers la lumière  

Vers l’air

**

Elle espère

en pleine détresse ,elle bénit Dieu  

 « Béni sois-tu, Dieu de miséricorde ; béni soit ton nom pour les siècles ; que toutes tes œuvres te bénissent à jamais ! »

**

La fin de l’épreuve  

À cet instant précis, la prière de l’un et de l’autre fut portée en présence de la gloire de Dieu où elle fut entendue.

Tobith a prouvé sa foi, en acceptant la volonté de Dieu

Sarra a prouvé son amour en glorifiant Dieu

**

Raphael

Et Raphaël fut envoyé pour les guérir tous deux : à Tobith pour enlever le voile blanchâtre qui couvrait ses yeux afin que, de ses yeux, il voie la lumière de Dieu, et à Sarra, fille de Ragouël, pour la donner en mariage à Tobie, fils de Tobith, et expulser d’elle Asmodée, le pire des démons ; en effet c’est à Tobie que revenait le droit de l’épouser plutôt qu’à tous ses prétendants.

 « Rapha-El » veut dire « Dieu guerit »

Dieu est toujours avec les hommes de foi et les hommes qui aiment

 

La « centre Afrique » autour de Ndele au 19é s

6 juin, 2017

D’ après « histoire de la république centrafricaine par Pierre Kalck

 **

Mohammed el Tounsy

El Tounsy est  un tunisien lettré  qui voyagea au Darfour entre 1803 et 1813

Il nous a laissé  un précieux témoignage de ce qu’il a vu à cette époque dans les région du Fertit qu’on peut situer au nord-est  de la « centre afrique actuelle » depuis le soudan jusqu’à Ndélé ( p 75ss)

**

Le voyageur loue l’adresse vraiment merveilleuse des habitants de Fertit  affirmant  que les objets de fer et de bois qu’ils  fabriquaient  présentaient  un fini qu’on dirait  être l’ouvrage d’habiles artisans européens

El Tonsy parle aussi de tabourets d’ébène finement sculptés

Tous ces objets étaient exportés vers  le Darfour

Il existait donc  apparemment dans cette région un certain climat de paix favorable aux  artisans

**

Cependant El Tounsy accompagna pendant  3 mois une  « selati » ( expédition esclavagiste du Darfour)  

Les hommes du Darfour organisaient chaque année jusqu’à  80 selati par an

En peu de temps toute la région fut disséminée

La population mal organisée ne savait pas se défendre 

Les femmes pour s’enlaidir et devenir « invendables » se déformaient les lévres avec des grands plateaux

Cliquez ICI 

**

Il est vrai que Bonaparte qui passa en Egypte à la même époque  avait donne l’ordre à ses officiers d’acheter aux caravaniers

« les nègres qui pouvaient convenir  et être susceptibles de devenir aussi bons soldats que les européens ..Le consul  de Venise  en Egypte, Rosette, estimait que l’importation des esclaves d’Afrique par l’Egypte atteignait 20000 tètes par an (p 80)

**

Par ailleurs l’Egypte avait besoin d’eunuques

« une petite ville égyptienne Abitugé , s’était spécialisé pour la fabrication d’eunuques (p 81)

. Ndélé, en particulier  est un important centre esclavagiste.

**

Mohammed el Senoussi  (+1911)

L’impact de la traite frappe donc la centre Afrique  plus tardivement que les autres régions du continent et continua jusqu’à la fin du siècle 

Avec l’aide de Rabah,  Mohammed es Senoussi  crée un un État esclavagiste à cheval sur la République centrafricaine et le Tchad.   Il a pour capitale la ville de Dar el-Kouti (près de  Ndélé)

Cliquez ICI  

 

Rendez- à César ce qui est à César , et à Dieu ce qui est à Dieu. » (Marc 12, 13-17)

6 juin, 2017

En ce temps-là, on envoya à Jésus des pharisiens et des partisans d’Hérode pour lui tendre un piège en le faisant parler, et ceux-ci vinrent lui dire : « Maître, nous le savons : tu es toujours vrai ; tu ne te laisses influencer par personne, car ce n’est pas selon l’apparence que tu considères les gens, mais tu enseignes le chemin de Dieu selon la vérité. Est-il permis, oui ou non, de payer l’impôt à César, l’empereur ? Devons-nous payer, oui ou non ? » Mais lui, sachant leur hypocrisie, leur dit : « Pourquoi voulez-vous me mettre à l’épreuve ? Faites-moi voir une pièce d’argent. » Ils en apportèrent une, et Jésus leur dit : « Cette effigie et cette inscription, de qui sont-elles ? – De César », répondent-ils. Jésus leur dit : « Ce qui est à César, rendez-le à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. » Et ils étaient remplis d’étonnement à son sujet.

**

Les pharisiens disent ..tu es toujours vrai

Ah !Les Pharisiens ,

Ah ! Les Hérodiens

Ils se  font doublement avoir

Ils veulent se moquer

et malgré eux proclament la Vérité

**

 tu ne te laisses influencer par personne, car ce n’est pas selon l’apparence que tu considères les gens,

Jésus respecte tout le monde sans faire de distinctions

Il ne craint pas les « César » et les puissants

Il ne méprise pas les petits

Il les aime  Tous !

**

tu enseignes le chemin de Dieu selon la vérité.

Il nous enseigne la vraie voie

la voie de l’amour

**

Faut il payer  l’impôt ?

Evidemment Jésus est piégé

La question des pharisiens est viciée

Les chrétiens doivent ils faire de la politique

quitte parfois à se salir les mains  ?  

L’état doit il être laïc ?

 

Rendez-à-César

César  

« Rendez à César ce qui est à  César »  

C’est la vie de tous les jours

Oui ! il faut participer à la vie publique

**

Les chrétiens doivent en être  parti prenante  

pour qu’il y ait  plus de justice  

un pouvoir honnête

plus de fraternité

**

C’est évident

Les chrétiens doivent être le levain dans la pâte (Mtt 13, 33)

par notre façon de vivre

de partager d’aimer

généreusement sans chercher son propre intéret

c’est le premier  commandement, le devoir de charité

 la charité est serviable ; elle n’est pas envieuse ; la charité ne fanfaronne pas, ne se gonfle pas ; (5) elle ne fait rien d’inconvenant, ne cherche pas son intérêt, ne s’irrite pas, ne tient pas compte du mal ; (6) elle ne se réjouit pas de l’injustice, mais elle met sa joie dans la vérité   1 Cor 1 »,1-13)

 **

Dieu

« et à Dieu ce qui est à Dieu. »

N’oublions pas Dieu

Louons le

Rendons grâce

il nous a tout donné

la vie l’amour …

**

Comme les apôtres  le jour de la pentecôte

laissons souffler le vent de l’Esprit  dans nos cœurs  

et parlons avec des langues de feu  

le langue de l’amour

**

Alors nous servirons à la fois Dieu et César  

Les pharisiens et  les hérodiens restèrent la bouche bée

12345...507