Clément d’Alexandrie : Le pédagogue ( Ch. 9) Les méthodes du Verbe

7 juillet, 2018

Dans son livre « le pédagogue « Clément d’Alexandrie écrit

Notre pédagogue , notre Verbe divin, emploie toute sa sagesse pour nous conserver.

 Il avertit, il réprimande, il blâme, il accuse, il menace, il guérit, il promet, il donne,

ne négligeant rien pour enchaîner et détruire le désordre de nos désirs.

Le Seigneur agit envers nous comme nous agissons nous-mêmes envers nos enfants,

**

Le Seigneur ne nous désire point la volupté de la terre, qui passe si vite, mais la béatitude du ciel, qui ne passe point.

**

Il avertit d’abord, et ses premiers avertisssements sont comme mêlés d’un tendre blâme,

Écoutez-le lui-même dans l’Évangile :

« Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et lapides ceux qui sont envoyés vers toi, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants,  comme une poule rassemble ses petits sous ses ailes, et lu ne l’as pas voulu ! »

C’est ici une des plus grandes preuves de la bonté de Dieu, qui, connaissant toute l’insolence du peuple révolté contre lui et contre sa loi, ne laisse pas d’en avoir pitié et de l’exhorter à la pénitence par la bouche d’Ézéchiel:

« Fils de l’homme, tu habites an milieu des scorpions, parle-leur cependant, peut-être t’écouteront-ils. »

Écoutez-le dire à Moïse :

« Va, et dis à Pharaon de laisser mon peuple  

 Ne se lassant jamais d’avertir, il dit à son peuple, par la bouche d’Isaïe :

« Ce peuple m’honore des lèvres, mais son coeur est loin de moi. »

**

II fait suivre ses avertissements répétés d’un blâme accusateur :

En voici un exemple dans Jérémie:

« Ils sont devenus comme des chevaux qui courent et qui hennissent après les cavales : chacun d’eux a poursuivi la femme de son voisin. »

Il joint aux reproches un motif de crainte, parce que la crainte du Seigneur est le commencement de la sagesse.

**

La plainte

Le Pédagogue l’emploie dans ce passage d’Isaïe:

« J’ai nourri des enfants, je les ai élevés, et ils se sont révoltés contre moi. Le taureau connaît son maître; l’âne, son étable; Israël m’a méconnu. »

Après plusieurs plaintes semblables, il ajoute, par la bouche de Jérémie :

« ils m’ont abandonné, dit le Seigneur. »

**

Le blâme se change ensuite en une accusation véhémente.

Ainsi  dans ce passage d’Isaïe :

« Malheur aux enfants déserteurs :…… Vous avez, vez abandonné le Seigneur et excité l’indignation du Saint d’Israël. »

« Leur crime, dit Jérémie a rempli le ciel de stupeur et frappé la terre d’épouvante.

 Mon peuple m’a abandonné, moi, source d’eau vive, pour se creuser des citernes, fosses entr’ouvertes, qui ne peuvent retenir l’eau.

**

Lorsque l’image de leur crime a rempli d’horreur les coupables, le Pédagogue les console et les encourage comme il le fait dans les paroles de Salomon, où brille sa tendresse pour ses enfants :

« Combien de temps crierai-je sans être écouté ? Il n’y a plus d’obéissance dans mon peuple, il n’y a plus de foi dans mes fils. »

Il attend encore cependant, il attend leur retour.

Quelle admirable patience !

**

 Mais enfin il se montre, et sa parole devient plus forte et plus incisive.

« Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et lapides ceux qui sont envoyés vers toi. »

…« A cause de vos crimes, leur dit-il, votre maison deviendra déserte. Je vous dis : Vous ne me verrez plus jusqu’à ce que vous disiez : Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur. Si, en effet, vous n’êtes point touchés de ma bonté ; si vous ne la reconnaissez point, vous reconnaîtrez mon pouvoir. »

**

La malédiction est un discours énergique et un remède violent.

**

…Pour tout dire,  en un mot, ces divers artifices qu’il emploie pour nous effrayer, sont comme une source et une fontaine de salut. Comme sa nature est d’être bon, sa volonté est de nous sauver.

Sa miséricorde s’étend sur toute chair. Il nous menace, il nous châtie pour nous conduire, comme un bon pasteur son troupeau

**

Le medecin 

Ne sommes-nous pas malades, n’avons-nous pas besoin d’un médecin ? Ce médecin, c’est le Sauveur.

 Les remèdes qu’il nous donne ne sont pas toujours doux et agréables, ils sont quelque fois acres et violents

**

Malades donc, nous avons besoin de ses secours pour guérir ;

 égarés, nous avons besoin  de sa main pour nous diriger;

 aveugles, nous avons besoin de sa lumière pour voir;

 il désaltère ceux qui ont soif, et leur donne à boire des eaux d’une fontaine vivifiante, qui apaisent d’avance toute soif à venir. Il donne la vie à ceux qui sont morts ; il est le pasteur des brebis ; il est le maître des enfants.

 Voyez-le expliquant aux prêtres, par la bouche d’Ézéchiel, la tendre sollicitude dont il est animé pour son troupeau ; sollicitude admirable qu’ils doivent prendre pour modèle :

« Je ferai paître mes brebis moi-même, je chercherai celles qui étaient perdues, je relèverai celles qui étaient tombées,

**

Vos bontés, Seigneur, ont été plus rapides que mon espérance.

« Ils marcheront, dit le Seigneur, et ils ne tomberont point. »

Nous ne tomberons point parce que, pour arriver là où la chute n’est plus possible, il nous prête l’appui de son bras. Telle est sa bonté infinie.

**

 Le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir.

Aussi l’Évangile nous le montre accablé de fatigue, ne reculant devant aucune des souffrances qu’il s’est imposées pour notre salut, et promettant de donner son sang pour la rédemption de plusieurs.

 N’est-ce pas le véritable caractère du bon pasteur ?

N’est-ce pas une libéralité magnifique, donner sa vie pour son troupeau ?

Samedi de la 13é semaine ordinaire : A vin nouveau, outre neuve (Matt.9, 14-17)

7 juillet, 2018

En ce temps-là, les disciples de Jean le Baptiste s’approchèrent de Jésus en disant : « Pourquoi, alors que nous et les pharisiens, nous jeûnons, tes disciples ne jeûnent-ils pas ? » Jésus leur répondit : « Les invités de la noce pourraient-ils donc être en deuil pendant le temps où l’Époux est avec eux ? Mais des jours viendront où l’Époux leur sera enlevé ; alors ils jeûneront. Et personne ne pose une pièce d’étoffe neuve sur un vieux vêtement, car le morceau ajouté tire sur le vêtement, et la déchirure s’agrandit. Et on ne met pas du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement, les outres éclatent, le vin se répand, et les outres sont perdues. Mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, et le tout se conserve. »

 **

Pourquoi jeûner ?

Pourquoi faire des pénitences….des sacrifices ?

Quand vous me présentez des holocaustes et des offrandes, Je n’y prends aucun plaisir; Et les veaux engraissés que vous sacrifiez en actions de grâces, Je ne les regarde pas. (Amos  5,21)

 Le sacrifice qui plaît à Dieu, c’est un cœur brisé et broyé (Ps.50, 19)

C’est la  miséricorde que je veux non les sacrifices (Mtt9, 12)

**

Nos pénitences ne servent à rien

Seul Jésus peut nous sauver

**

Il faut y croire et aimer

croire en « Notre » Pére

en son fils crucifié

à l’Esprit qui est Amour

**

Alors nous serons tous invités à la noce

à la communion

à la vie éternelle

**

Si l’Époux leur sera enlevé ; alors ils jeûneront.

La vrai pénitence, qui serait alors une punition ,

ce serait d’être privé de la présence de l’époux

ce serait être  privé de la parole de Dieu

   On se traînera d’une mer à l’autre,  marchant à l’aventure du nord au levant,pour chercher en tout lieu la parole du Seigneur,mais on ne la trouvera pas.(Amos 8,12)

 

Vin-nouveau

La nouvelle alliance

ce n’est pas la loi qui nous sauve ,c’est la foi (Paul )

Le vin nouveau, les outres neuves ,c’est la nouvelle alliance

le nouveau lien entre Dieu et les hommes

une alliance scellée sur la croix

 le sang versé pour vous et la multitude en rémission des péchés

**

et le prophète Amos qui a tant fustigé les sacrifices et les pénitences de ceux qui commettent des  injustices et exploitent les pauvres  pourra prophétiser

 Les montagnes laisseront couler le vin nouveau, toutes les collines en seront ruisselantes. Je ramènerai les captifs de mon peuple Israël ; ils rebâtiront les villes dévastées et les habiteront ; ils planteront des vignes et en boiront le vin…. et jamais plus ils ne seront arrachés du sol que je leur ai donné.(Amos 9, 11-15)

De Philon à Grégoire de Nysse : La vie de Moïse

6 juillet, 2018

 

Philon  (-20-+45)

 juif né à Alexandrie ,Philon  est un contemporain de Jésus

mais ne l’a pas connu

Cliquez ICI

Par contre, lui même est bien connu par les penseurs son temps 

**

Origène qui réside à Alexandrie avant d’aller à Césarée possède de nombreux livres de  Philon qu’il cite au moins trois cents fois dans ses œuvres

Grégoire de Nysse qui fut le disciple d’ Origène en témoigne et cite Philon  à son tour    

**

« La vie de Moïse » par Philon

Philon écrit cette vie de Moïse  pour le présenter aux grecs , en tant que le législateur des juifs   

Cliquez  ICI  

**

Cette vie est donc une biographie

et ressemble plus à « un roman historique » qu’à un commentaire spirituel  

ce qui est étonnant car d’habitude

ce qui intéresse Philon

quand il parle des personnages bibliques  

ce  n’est pas l’histoire

mais leur itinéraire spirituel

Il en est ainsi quand il écrit  sur Cain , Abraham ou sur Joseph

**

« Homélie sur l’exode » par Origene

Origène fit plusieurs homélies sur l’Exode et parle donc de Moïse

Il s’intéresse peu à l histoire

et comme Philon ,dans la plupart de ses écrits

s’intéresse davantage à « l’itinéraire spirituel des âmes vers Dieu »

**

« La vie de Moïse » par Gregoire de Nysse

Comme son maître Origène , Grégoire ne cherche pas à faire de l’histoire mais à édifier

Cliquez ICI

**

L ’épectase

Grégoire parle du progrès des âmes

de leur ascension vers Dieu

de la marche en avant de Moîse vers la terre promise

de son ascension en haut du Sinaï 

Cette ascencion vers le ciel est ce qu’on appellera désormais  une « épectase »

Cliquez ICI  

**

« La Vie de Moïse et la « Vie de Jésus »

Daniélou dans son introduction à la « vie de Moïse »selon Grégoire  remarque :

Dans l’évangile de Jean  tous les grands épisodes de l’exode sont repris et appliqués  à Jésus ; Ainsi  le serpent d’airain ,la manne ,l’agneau pascal la colonne lumineuse ,la source jaillissante …Mais c’est surtout chez saint Paul que cette exégèse apparait  (p XVI)

ainsi Paul écrit aux Corinthiens  

je ne veux pas vous laisser  ignorer que nos pères ont tous été baptisés en Moise dans la nuée et dans la mer,  qu’ils ont tous mangé le même  aliment spirituel et qu’ils ont tous bu à un même breuvage spirituel ,car il buvait  à un rocher spirituel qui les accompagnait et ce rocher était le Christ (1 cor X,1-6)

Matthieu (9, 9-13) : Le collecteur d’impôt

6 juillet, 2018

En ce temps-là, Jésus vit, en passant, un homme, du nom de Matthieu, assis à son bureau de collecteur d’impôt. Il lui dit : « Suis-moi. » L’homme se leva et le suivit.Comme Jésus était à table à la maison, voici que beaucoup de publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts) et beaucoup de pécheurs vinrent prendre place avec lui et ses disciples. Voyant cela, les pharisiens disaient à ses disciples : « Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains et les pécheurs ? » Jésus, qui avait entendu, déclara : « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. Allez apprendre ce que signifie : Je veux la miséricorde, non le sacrifice. En effet, je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. »

**

Pierre André ,Jacques et Jean

les  inséparables de Bethsaïde

sont des hommes de la campagne

des bon juifs

des fidèles croyants

des bons pratiquants

qui entendent  l’appel de Jean Baptiste

au bord du Jourdain

**

Ce sont le premiers disciples

ils le resteront

mais seront souvent « lents à comprendre »

et à évoluer, selon Marc

 

Le-collecteur-d'imlpôt

Matthieu

il est vraiment  un disciple à part

un solitaire

assis dans son bureau

un homme de la ville

**

Il  connaît les livres de compte de romains

mais pas trop la loi de Moïse

il vit avec des marginaux ,des rejetés ,des impurs

des étrangers

sans parti pris

tolérant ,pragmatique  et sans doute bon vivant

finalement tout pour »plaire » aux pharisiens

**

Sans préjugés

Jésus lui  fait signe

l’homme se lève et le suivit  

C’est spontané !

il discute pas

ce n’est pas un pharisien

c’est un publicain

**

Les  publicains ne jugent pas

ils écoutent, ,ils sont humbles

ils ont besoin d’un médecin

ils ont besoin de miséricorde

Ce sont des pauvres

**

Matthieu est  l’évangéliste  du « sermon des Béatitudes »

bienheureux les pauvres ,le royaume des cieux est à eux(Mtt 5)

bienheureux les miséricordieux  (Mtt5,7)

Ne jugez pas et vous ne serez pas jugé (Mtt 7,1)

Grégoire de Nysse : Introduction à la « Vie de Moîse »

5 juillet, 2018

Grégoire de Nysse  n’est pas un historien

En racontant « la vie de Moïse »

il ne cherche pas à faire de l’histoire 

ni même à édifier

la vie des grands hommes est proposée à leurs descendants comme un modèle de vertus mais il n’est pas possible à ceux qui ambitionnent de leur ressembler de passer par les mêmes événements matériels …. ainsi il faut passer du sens historique au sens spirituel ( Vie de Moïse 48)

**

Grégoire commence donc  par nous donner un aperçu sur les principaux événements de la vie de Moïse dans un première partie assez courte ,puis il en vient au sens spirituel 

**

Il veut à l’exemple d’Origène

dont il est un lointain disciple

nous apprendre à lire la bible

dans le « livre des principes » Origène dit en effet  

« Le sens purement  littéral  est pour les âmes puériles qui n’ont pas encore mérité d’avoir Dieu pour père (les hyliques)

le 2é sens  pour les âmes qui sont déjà sortis de la lettre…qui ont commencé à sortir des préoccupations corporelles et des désirs charnels (les psychiques)…Le 3é sens est pour les âmes  qui apprennent par l’Esprit Saint ,et non seulement avec des écrits ou avec un livre (4,2,4) (les pneumatiques)

Cliquez ICI 

**

Dans la bible « le Verbe » nous parle

à nous, maintenant  

Apprenons à l’écouter

**

Peu importe l’histoire !

Que me dit le Saint Esprit dans ces versets écrits il ya des siècles

d’autant plus que parfois ces récits choquent  notre raison

par leur violence

Ne pensons pas  encore une fois  en nous tenant à la lettre de l’histoire  ,que Dieu soit cause des souffrances de ceux qui les ont méritées  mais chacun est à lui même cause des malheurs qui lui arrivent ;86

**

Que nous dit donc l’Esprit saint

à travers « la vie de Moïse »

à moi ,un croyant du XXIés

Cliquez ICI  

**

Dieu nous parle

et agit en nous depuis toujours

Cette action existe  dés notre naissance  mais nous en prenons conscience que lorsque nous sommes suffisamment  familiarisés avec la vie d’en haut (44)

Matthieu (9, 1-8) : Les paralysés

5 juillet, 2018

En ce temps-là, Jésus monta en barque, refit la traversée, et alla dans sa ville de Capharnaüm. Et voici qu’on lui présenta un paralysé, couché sur une civière. Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé : « Confiance, mon enfant, tes péchés sont pardonnés. » Et voici que certains parmi les scribes se disaient : « Celui-là blasphème. » Mais Jésus, connaissant leurs pensées, demanda : « Pourquoi avez-vous des pensées mauvaises ? En effet, qu’est-ce qui est le plus facile ? Dire : “Tes péchés sont pardonnés”, ou bien dire : “Lève-toi et marche” ? Eh bien ! pour que vous sachiez que le Fils de l’homme a le pouvoir, sur la terre, de pardonner les péchés… – Jésus s’adressa alors au paralysé – lève-toi, prends ta civière, et rentre dans ta maison. » Il se leva et rentra dans sa maison. Voyant cela, les foules furent saisies de crainte, et rendirent gloire à Dieu qui a donné un tel pouvoir aux hommes.

**

Les paralysés

Qu’est ce qui est le plus grave

la paralysie du corps ou celle de l’âme ?

 

Paralysés

Jésus est venu nous sauver

Il est venu avant tout pour guérir l’âme

nous délivrer de ces liens qui nous empêchent d’aller de l’avant

de progresser dans la foi et dans l’amour  

**

Tous ces liens qui nous paralysent

 les liens du péchés

le manque de foi ,le manque d’amour

la tiédeur ,la lassitude

le ras bol !

**

« Confiance, mon enfant, tes péchés sont pardonnés.

Jésus ne dit pas

« leve toi »

il lui dit d’abord

« confiance »

**

A nous tous Jésus dit

Continue à progresser ,à aimer

malgré ta fatigue ,tes faiblesses ,tes doutes

Dieu te pardonne

Dieu t’aime

**

il nous le dit à nous tous comme il l’a dit à Thomas

Cliquez ICI

« crois et aimes »

tu avanceras et tu ressusciteras

**

Qui blasphème ?

Et voici que certains parmi les scribes se disaient : « Celui-là blasphème. »

Enfait,  ceux qui blasphèment  

ce sont ceux qui ont des pensées  mauvaises

ceux qui n’a pas confiance en Dieu

qui ne croient pas et manquent d’amour 

**

Le fils de l’homme

Il a le pouvoir de pardonner

il est à la fois sauveur et juge  

Sur la croix il nous sauve et  nous apprend à aimer

Le jour du jugement il nous dira

lève toi et rentre dans ta maison

ton père t’attend !

 

Grégoire de Nysse : Quelques interprétations de « la vie de Moïse »

4 juillet, 2018

Voici comment Grégoire de Nysse au cours du 4e siècle  interprétait   la vie de Moïse »

A nous maintenant de réinterpréter ces textes

avec l’aide de l’Esprit Saint

en fonction de ce que nous vivons

au cours de ce XXIé siecle

**

La corbeille de Moïse et l’éducation

Moïse sera éduqué par la  fille du pharaon ,mais cette éducation ne suffit pas pour un croyant   

la fille de pharaon stérile et sans enfants  représente la philosophie profane …tell est bien l’éducation  profane qui conçoit toujours sans jamais enfanter …. ceci nous apprend que si nous fréquentons la culture profane nous devons pas tre sevré de celle qui nous a nourri et qui est l’église

Cette éducation doit donc être complétée par la lecture des Ecritures saintes

**

Il est dit dans l’ AT que Myriam la sœur de Moise, cacha l’enfant dans une corbeille au moment de sa naissance

Or en hébreu corbeille se dit « Tiva » qui veut dire aussi « le mot » selon le rabbin Ouaknin

Cliquez ICI

les parents placent  Moïse  dans un coffre de peur qu’il ne se noie dans le fleuve .. ;ce coffre fait de joncs tresses ensemble représente l’éducation 

**

Moïse ,plus tard vit un hébreux se battre avec un Egyptien

Ces ennemis qui luttent l’un contre l’autre représentent  la lutte entre les  idolâtres  et la vraie religion  (15)

**

Le buisson ardent

Pour être illuminé à notre tour par le feu du buisson

il faut  d’abord  nous déchausser 

Se dépouiller du revêtement des peaux mortes dont notre nature a été revêtue aux origines lorsque nous fumes mis a nu pour avoir désobéi au commandement humain ….Quand nous aurons fait cela, la  connaissance de la Vérité  se manifestera d’elle-même  (22)

**

Le nom de Dieu  est Yahvé

«  Celui qui est »

et tout ce qui n’est pas lui est néant

Aucune des choses qui tombent sous les sens ou qui sont contemplées pat l’intelligence subsistent  réellement  ,mais seulement l’être  transcendant et créateur de l‘univers  à qui tout est suspendu (24)

Ainsi s’approche de la vérite  tout homme qui, comme Moïse  maintenant se dépouille de son enveloppe terrestre et se tourne vers la lumière  qui vient du buisson,  vers ce rayon qui a brillé pour nous et qui est ,selon l’évangile est  la vraie lumière et la Vérité (26)

**

Le serpent  

est souvent présent dans la vie de Moïse

les bâtons des magiciens ou même celui de Moïse se changent en serpent

Moise  tient à la main le bâton ,c’est-à-dire l’enseignement de la foi par lequel il va triompher des serpents d’Egypte (36)

Serpent contre Serpent !

Le serpent des origines qui a tenté Adam et Eve  

contre le serpent d’airain ,c’est-à-dire le messie crucifié , devenu lui même comme un serpent en prenant sur lui nos péchés

**

Les plaies d’Egypte

L’ eau changé en sang

Comment se fait il que l’eau du Nil  fut empoisonné pour les égyptiens et non pour les juifs ?

Il n’ ya rien  d’étonnant  à ce que l’Hébreu  reste insensible aux maux dont souffrent les Egyptiens Ne voyons nous pas encore maintenant la même chose se produire ? Dans nos grandes villes où il y a de multiples croyances ,pour les uns la foi jaillit, limpide et transparente, de la fontaine ,de la divine didascalie , tandis que pour les mécréants, que figurent les Egyptiens c’est un sang empoisonné qui remplace l’eau (66)

**

Les crapauds  

Ces animaux amphibies qui s’avancent par bonds, répugnants .. s’introduisent dans ,les maisons ,les chambres ,les celliers …mais ne touchent pas aux hébreux… Tel est bien la vie des hommes impurs et luxurieux  …(69)

  et si tu pénètres dans les celliers  c’est-à-dire dans les régions secrètes de l’âme ,là davantage  encore tu trouveras chez les débauchés un amas de crapauds (72)

**

Les  ténèbres

Tout en étant éclairé par le soleil ,les Egyptiens ne voient pas la lumière  tandis que les hébreux continuent à la voir briller( 81)

**

La mort des premiers nés

Ces morts sont insoutenables

Si on s’arrête au sens littéral comment donner des événements rapportés une interprétation défendable (91)

C’est à bon droit que nous nous tournons vers l’interprétation spirituelle …Quel est  ici l’enseignement ? C’est que celui qui engage la lutte contre quelques penchants mauvais doit arrêter les mauvais  mouvements dès leur première  apparition.. Le Seigneur nous l’enseigne  dans l’évangile   quand il nous invite à détruire la convoitise et la colère  afin de ne plus avoir à craindre ni l’adultère ni l’homicide (94)

 

Des cochons ! : (Matt.8, 28-34)

4 juillet, 2018

En ce temps-là, comme Jésus arrivait sur l’autre rive, dans le pays des Gadaréniens, deux possédés sortirent d’entre les tombes à sa rencontre ; ils étaient si agressifs que personne ne pouvait passer par ce chemin. Et voilà qu’ils se mirent à crier : « Que nous veux-tu, Fils de Dieu ? Es-tu venu pour nous tourmenter avant le moment fixé ? » Or, il y avait au loin un grand troupeau de porcs qui cherchait sa nourriture. Les démons suppliaient Jésus : « Si tu nous expulses, envoie-nous dans le troupeau de porcs. » Il leur répondit : « Allez. » Ils sortirent et ils s’en allèrent dans les porcs ; et voilà que, du haut de la falaise, tout le troupeau se précipita dans la mer, et les porcs moururent dans les flots. Les gardiens prirent la fuite et s’en allèrent dans la ville annoncer tout cela, et en particulier ce qui était arrivé aux possédés. Et voilà que toute la ville sortit à la rencontre de Jésus ; et lorsqu’ils le virent, les gens le supplièrent de partir de leur territoire.

**

2 énergumènes furieux qui sortent d’une grotte en hurlant

des cochons par dizaine qui se jettent à la mer  en criant

la violence ,la guerre ,la luxure

le suicide et la mort

 

des-cochoms

C’est hallucinant !

macabre, terrible

comme les peintures de Bosch au moment de la renaissance

cliquez ICI

comme  nous le montrent tant d’artistes de notre temps

**

Le mal nous ronge

Le péché nous avilit

c’est la route de la mort   

**

Jésus vient

il meurt sur la croix

il nous apaise

« je vous donne la paix »

je vous laisse la paix  

il nous envoie son Esprit

**

Et voilà que toute la ville sortit à la rencontre de Jésus ; et le supplièrent de partir de leur territoire

C’est encore plus fou !

Le monde n’en veut pas

Le monde le rejette

Le monde va à sa perte

Grégoire de Nysse : « La vie de Moïse » et les serviteurs de Dieu

3 juillet, 2018

La vie de Moïse 

Cette vie selon Grégoire  est un modèle pour tous les chrétiens qui veulent suivre Jésus  

Peu importe l’histoire

Importe seulement la leçon qui nous est donnée

**

Comment au cours de notre vie progresser

et monter sans cesse  dans les hauteurs

 pour atteindre Dieu ?  

**

Imitons Moïse

il se retire dans le désert

il monte vers la flamme du buisson en retirant ses  chaussures

il réclame la liberté pour les membres de sa famille

il demeure sous la nuée  

il apaise sa soif avec l’eau du rocher

il entend la trompette  

il fait  disparaitre les idoles…Il  supplie Dieu ….( 229)

**

Comme lui, tendons vers Dieu

Soyons animés d’un amour et d’un désir ardent de la beauté essentielle..

Soyons  une âme animée sans cesse par le  désir de connaître ce qui reste encore caché (231)

….Celui qui lève les yeux vers Dieu ne cesse jamais de le désirer  (233)

..Comment comprendre quel est le sommet vers lequel Moïse après  tant d’ascension  désire s’élever (241)

**

Un seul But : devenir un Serviteur de Dieu

Le seul but dans notre vie : être  serviteur  de Dieu  

En effet

Lorsque tu as triomphé de tous les ennemis ,Egyptiens ..l’Amalécites  

que tu as traversé l’eau 

que tu as été illuminé par une nuée

que tu as rendu les eaux potables

que tu as bu au rocher

que tu as  goûté la nourriture d’en haut

que tu as voyagé sur la route qui monte à la montagne 

que tu as été  instruit des mystères divin par le son des trompettes

que tu t’es approché de Dieu  par la foi dans la ténèbres impénétrable …

lorsque tu as taillé ton propre cœur afin de faire graver en lui par Dieu même les oracles divins ….

lorsque tu auras passé par tout cela …

lorsque tu auras réduit à néant tout ce qui se dresse contre ta dignité

    . alors tu approcheras du terme (315-316)

**

Le terme de la vie spirituelle c’est d’être appelés serviteur de Dieu, à quoi s’ajoute de n’être  pas enseveli dans un tombeau ,c’est-à-dire d’avoir une vie nue et dépouillée de tous les impédiments mauvais (317) 

Fête de Saint Thomas : Le Sacré Cœur

3 juillet, 2018

L’un des Douze, Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau), n’était pas avec eux quand Jésus était venu. Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt dans la marque des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! »Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d’eux. Il dit : « La paix soit avec vous ! » Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant. » Alors Thomas lui dit : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »  Jean (20, 24-29)

**

Thomas

C’est l’apôtre  du sacré Coeur  

bien avant Jean Eudes ou Marguerite Marie

bien avant la construction de Montmartre   

 

saint-Thomas

Thomas n’est pas seulement  étonné en voyant le cœur de jésus   

il est ébloui

illuminé

et comme plus tard saint Paul sur le chemin  de Damas il se jette à terre

et s’écrit

Mon Seigneur et mon Dieu

**

La foi  

Thomas a d’abord été séduit par l’enseignement de Jésus

il voulait toujours en savoir plus

et le jeudi saint il supplie encore le Seigneur

Montre nous le chemin

**

Son savoir  

ne va pas suffire

la vendredi saint ,déçu ,il s’enfuit

Abasourdi ,il  quitte même tous les disciples

et part on en sait ou

Le jour de Pâque ,il n’est pas là  

**

L’Amour

Le plus bouleversant ce n’est pas l’enseignement de Jésus

c’est sa vie

c’est la croix

c’est le pardon

c’est son amour

**

C’est en voyant le cœur transpercé

et les mains ouvertes de jésus  

que Thomas finalement s’enthousiasme et s’incline

**

Le cardinal Newman nous le dira

Plus s on aime, plus on a le foi

plus on a la foi ,plus on aime  

Cliquez ICI 

**

Le jeudi saint , Jésus avait dit à Thomas

« Je  suis le chemin ,la vérite ,la vie »

Le chemin c’et l’amour

La Vérité  c’est l’amour

La vie c’est l’amour  

**

La paix

La paix soit avec vous  

La foi et l’amour provoque en nous

une paix profonde

**

Jésus conclut   

Heureux ceux qui n’ont pas vu et ont cru

Certes on peut avoir une petite idée de cet amour en regardant autour de nous

« j’ai vu Dieu dans une fleur « (Linné)  

Jésus « doux et humble de cœur » qui meurt sur la croix

La bonté de Marie

L’amour des époux

**

En fait on ne connaît rien à l’amour de Dieu   

on a rien vu !

même pas Moîse ou Elie qui n’ont vu que le dos de Dieu

**

La vie éternelle

Il faudra l’éternité pour comprendre cet amour

Il faut, avec le Christ, ressusciter

la vie éternelle  c’est qu’ils te connaissent toi le seul vrai Dieu

Un Dieu qui est amour

 

123456...568