5é samedi de Pâques :Paul et le jeune Timothée originaire de Lystres (Actes16, 1-10)

20 mai, 2017

En ces jours-là, Paul, qui avait quitté Antioche avec Silas, arriva ensuite à Derbé, puis à Lystres. Il y avait là un disciple nommé Timothée ; sa mère était une Juive devenue croyante, mais son père était grec. À Lystres et à Iconium, les frères lui rendaient un bon témoignage. Paul désirait l’emmener ; il le prit avec lui et le fit circoncire à cause des Juifs de la région, car ils savaient tous que son père était grec. Dans les villes où Paul et ses compagnons passaient, ils transmettaient les décisions prises par les Apôtres et les Anciens de Jérusalem, pour qu’elles entrent en vigueur. Les Églises s’affermissaient dans la foi et le nombre de leurs membres augmentait chaque jour. Paul et ses compagnons traversèrent la Phrygie et le pays des Galates, car le Saint-Esprit les avait empêchés de dire la Parole dans la province d’Asie. Arrivés en Mysie, ils essayèrent d’atteindre la Bithynie, mais l’Esprit de Jésus s’y opposa. Ils longèrent alors la Mysie et descendirent jusqu’à Troas. Pendant la nuit, Paul eut une vision : un Macédonien lui apparut, debout, qui lui faisait cette demande : « Passe en Macédoine et viens à notre secours. » À la suite de cette vision de Paul, nous avons aussitôt cherché à partir pour la Macédoine, car nous en avons déduit que Dieu nous appelait à y porter la Bonne Nouvelle.

 

Paul est de retour à Lystres

là où les païens l’ont si bien accueilli

là où les juifs l’ont lapidé

**

Paul entreprend son 2é voyage  

pour annoncer l’évangile aux nations  

**

Son programme est clair  

être à l’écoute de l’Esprit ….en famille…respectueux des coutumes …avec les jeunes

**

L’action du saint Esprit  

Par 3 fois Paul change d’itinéraire en fonction de l’Esprit

le Saint-Esprit les avait empêchés de dire la Parole dans la province d’Asie

…Ils essayèrent d’atteindre la Bithynie, mais l’Esprit de Jésus s’y opposa

enfin il eut un songe

 un Macédonien lui apparut, debout, qui lui faisait cette demande : « Passe en Macédoine et viens à notre secours..

Paul le sait !

Paul en est convaincu !

Seul l’Esprit est à l’œuvre  

Seul l’esprit change les cœurs

**

Paul se veut attentif au souffle de l’Esprit

l’Esprit souffle ou il veut .On ne sait d’où il vient ,ni où il va (Jn 3)

« sans moi vous ne pouvez rien faire » (Jn15,5)

tout ce que vous demanderez en mon nom ,je le ferai (Jn 14, 13)

mais « en mon nom »

c’est-à-dire sous le souffle de l’Esprit

**

En famille

 

Timothée-Rembrandt

la mère de Timothée  était une Juive devenue croyante, mais son père était grec

l’esprit souffle aussi au sein des familles croyantes et ouvertes aux monde  

d’où l’importance de la famille

Paul connait bien la famille de Timothée

 J’évoque le souvenir de la foi sincère qui est en toi, foi qui habita d’abord en Loïs ta grand-mère et en Eunice ta mère, et qui, j’en suis convaincu, réside aussi en toi.(2Tm 1, 5)

**

Le respect des coutumes

et le fit circoncire à cause des Juifs de la région, car ils savaient tous que son père était grec.

Paul  est souple

il respecte les coutumes

**

La confiance en la jeunesse

Timothée était un jeune

Paul désirait l’emmener ; il le prit avec lui

Bien lui en prit !

Timothée fut un disciple modèle

le  premier évêque d’Ephese

Cliquez ICI  

Les voyages en Afrique de René Caillé et de Clapperton au début du 19é siécle

19 mai, 2017

D‘après « Quand les Européens  découvraient l’Afrique intérieure »  par Olivier Grenouilleau 

 

René Caillé (1739-1838) : Tombouctou

fils d’un boulanger alcoolique condamné au bagne pour vol ,il s’évade en lisant des romans d’aventure  

Cliquez ICI 

**

En Avril 1827 ,il part de Boké  longe le massif de Fouta Djalon, passe les sources du Sénégal, atteint Tiémé dans l’actuelle Côte d’Ivoire où il tombe malade .

En Janvier 1828 il reprend sa route , séjourne à Djenné  du 11 au 23 mars 1828 .puis  prend un bateau pour Tombouctou qu’il atteint le 20 avril 1828

Le 4 mai, il se joint à une caravane pour aller au Maroc et atteint Féz

 **

Clapperton(1766-1827) : Sokoto

Clapperton est né en 1766

Il commence à explorer l’Afrique  en 1822

Cliquez ICI  

**

1é voyage

En 1822 Clapperton part de Tripoli ,atteint le lac Tchad , traverse le Bornou où il est très bien accueilli par le sultan .Il suit donc la route que les commerçants empruntent depuis si longtemps

Cliquez ICI  

Il passe ensuite a Sokoto

 il fut comblé de marques d’attention les plus flatteuses  …par Bello le sultan (p 41)

Cliquez ICI 

Clapperton rentre à  Tripoli  en janvier 1825

**

2é voyage

 A Sokoto Clapperton apprit du sultan Bello  que l’établissement d’une relation amicale avec l’Angleterre lui serait  très agréable ..de même qu’il était t prêt à adopter des mesures propres à arreter la partie du commerce des esclaves  p 42

Clapperton y retourne donc .

Il arrive en novembre 1826 à Ouidah  avec Richard Lander, traverse le pays Yoruba et le fleuve Niger,  atteint Kano en juillet puis Sokoto. Il projette ensuite de se rendre au Bornou mais meurt de  dysenterie le 13 avril 1828.

 Richard Lander, rentre en Europe en rapportant les notes de Clapperton (p 52)

puis repart en 1830 avec son frère

le pays au-delà de Fariga ressemble à quelques unes des plus belles provinces d’Angleterre vers la fin du mois d’avril tant il est verdoyant et magnifique( p 95)

  mais Lander est moins enthousiaste en parlant des habitants

en pensant à nos petites maisons si propres et leurs habitants si affairés ,les sales huttes de boue et les naturels indigènes souillent de leur aspect le pays qu’ils habitent et l’âme se resserrent ici à la vue d’une belle nature au lieu de s‘épanouir p 97

 à l’intérieur des terres, le peuple est plus sérieux  plus grave dans ses manières que ceux qui avoisinent les côtes …presque tous les nègres de la côte sont de misérables fripons( p 152 …)

5è Vendredi de Pâques :Je ne vous appelle plus serviteurs… je vous appelle mes amis, (Jn15, 12-17)

19 mai, 2017

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, ca r tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres. »

 **

Sommes nous des serviteurs ou des amis  ?

Le serviteur sert un maître .le maître est servi 

L’ami partage avec un égal

L’échange est réciproque 

 **

Jésus serviteur

 Je ne vous appelle plus serviteurs,.. je vous appelle mes amis,

 Jésus sert 

soigne les malades

il est le bon samaritain

Sur le mont des béatitudes ,il nous enseigne 

Le jeudi saint ils nous lave les pieds

sur le Golgotha il nous purifie

 

Amis

C’est plus que servir

c’est aimer

**

Jésus ami

Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis

C’est lui qui nous a choisi

c’est lui qui vient vers nous

c’est lui qui nous appalle

tous

**

Il appelle les disciples au bord du lac

il appelle  Paul sur le route de Damas

il appelle les lépreux ,les paralysés 

**

 Marie

Marie aussi a dit

je suis la servante du Seigneur

Marie sert à Cana

Marie  participe à notre rédemption au pied de la croix

**

Elle est plus qu’une servante

Elle est aimée

Elle a tout recue

Elle  est « pleine de grâces »

**

Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres. »

A nous maintenant d’être plus que des serviteurs soumis

Soyons de vrais amis, convaincus, fidèles, offerts

**

Actes (15,22-31)

Dorénavant

Qu’importe la loi

Avant tout, l’amour

C’est aussi la conclusion de concile de Jérusalem

 À sa lecture, tous se réjouirent du réconfort qu’elle apportait.

Rabah (1842- 1900 ) : Du Soudan au Bornou

18 mai, 2017

L’histoire de Rabah est intéressante car  elle se passe entre l’Egypte et Bornou en passant par Khartoum C’est l’histoire du Soudan et du Bornou à la fin du XIXés

**

Rabah est né prés de Khartoum vers 1842

il sert dans la cavalerie Egytienne lors d’une campagne en Ethiopie

**

Ziber  (ou Az Zubayr)

En 1870 ,Rabah  se met au service de Ziber ,un marchand d’esclave

en 1872 Ziber se nomme  pacha gouverneur  du « Bahr el ghazal » ( la riviére aux gazelles)  un région fertile située au sud Soudan actuel

En 1874  Ziber conquiert le sultanat du Darfour

En 1876  Il  se rend au Caire pour solliciter sa confirmation comme gouverneur de la region ,mais il y est retenu prisonnier et son fils Suleyman qui se révolte, est tué.

**

Rabah , un chef de guerre

En 1879 Rabah  se sauve vers le sud  et occupe un territoire entre l’Oubangui et le Nil au sud de Ouaddai

 

Darfour

En 1887 il envahit  le Darfour avec des bazingirs,(des esclaves soldats) et  s’installe au Dar Kouti, ( près de Ndélé  (en centre Afrique )

**

Le Bornou (1893-1900)

En  1893 Rabah attaque Kouka la capitale duBornou 

où régnait paisiblement Hachem , un bon vivant  philosophe ,,ami des lettres ,débonnaire ,choyé par les 400 femmes de son harem ,mais absolument pas guerrier  

**

Rabah n’en fit qu’une bouchée .. il brula la ville de Kouka  et installa  sa capitale à Dikoa (au nord ouest du Nigeria actuel prés de Maudiguri )

Cliquez ICI 

**

En 1896 il marche sur Kano  tandis que son vassal Mohammed al-Sanussi fondait une capitale fortifiée,à  Ndele,

Cliquez ICI

tous les 2 continuaient la traite des esclaves

On a pu estimer entre 1500 et 2000 le nombre des esclaves exportés chaque année par  Mohammed el-Senoussi,  et encore plus par Rabah

**

La guerre avec les Français( 1895-1900)

La France convoitait la région

En 1895 Emile Gentil, arrive du Gabon en naviguant sur le fleuve Congo et  l’Oubangui avec le vapeur Léon Blot.

Cliquez ICI 

En 1897 il atteint le lac Tchad  

En 1900 il est rejoint   par le commandant Lamy qui arrive du nord et  qui prit le commandement de l’ensemble.

**

Ce fut la bataille de Kousséri  (en face de Ndjamena actuel)

Les Français, avec  1 300 hommes, bat Rabah

qui eut la tête coupée

le commandnant Lamy  mourut aussi 

Ce fut la fin d’un monde !

**       

Emile Gentil en entrant  entre dans l’imposante capitale de  Dikoa. fut très impressionné par le grandeur du palais

5é jeudi de Pâques : Le concile de Jérusalem (Actes 15, 7-21)

18 mai, 2017

Le concile

En ces jours-là, la conversion des païens provoquait, dans l’Église de Jérusalem, une intense discussion,

Les apôtres viennent de vivre  des jours intenses

Pierre a été mis en prison par le sanhédrin

Dieu lui ordonne de manger des aliments impurs

Il assiste à la conversion de Corneille et des païens  à Césarée  

Il en est ébranlé !

**

Paul est lapidé par les juifs d’Antioche de Pisidie

Il est accueilli par les païens de Lystres

qui se convertissent  

Il en est bouleversé !

**

C’est tout joyeux qu’ils arrivent à Jérusalem

Vraiment ! Magnifique est l’œuvre de l’Esprit

Vraiment ! Le royaume de David est rétabli

**

Discours de Pierre : L’œuvre de l’Esprit

Pierre se leva et leur dit : « Frères, vous savez bien comment Dieu, dans les premiers temps, a manifesté son choix parmi vous : c’est par ma bouche que les païens ont entendu la parole de l’Évangile et sont venus à la foi. Dieu, qui connaît les cœurs, leur a rendu témoignage en leur donnant l’Esprit Saint tout comme à nous ;Sans faire aucune distinction entre eux et nous, il a purifié leurs cœurs par la foi.

C’est par la bouche de Pierre  que les païens ont entendu la parole

mais c’est par la force de l’Esprit que ils se sont convertis

« sans moi vous ne pouvez rien faire

L’esprit est là !

Jesus l’avait promis le jeudi saint

**

Tout est grâce

 Maintenant, pourquoi donc mettez-vous Dieu à l’épreuve en plaçant sur la nuque des disciples un joug que nos pères et nous-mêmes n’avons pas eu la force de porter ? Oui, nous le croyons, c’est par la grâce du Seigneur Jésus que nous sommes sauvés, de la même manière qu’eux. »

Voilà la première grande annonce

tout est grâce !

nous sommes sauvé par le grâce

Pierre le sait encore plus que les autres

lui qui a trahi  

**

Discours de Paul  

Toute la multitude garda le silence, puis on écouta Barnabé et Paul exposer tous les signes et les prodiges que Dieu avait accomplis grâce à eux parmi les nations.

C’est l’ouverture au monde

**

Discours de Jacques : Le royaume de David

 Quand ils eurent terminé, Jacques prit la parole et dit : « Frères, écoutez-moi. Simon-Pierre vous a exposé comment, dès le début, Dieu est intervenu pour prendre parmi les nations un peuple qui soit à son nom. Les paroles des prophètes s’accordent avec cela, puisqu’il est écrit :

Jacques l’évêque de Jérusalem ,le « frère de jésus »

comme les rabbins, comme les bons juifs consulte les Ecritures

et cite le prohete Amos

**

Après cela, je reviendrai pour reconstruire la demeure de David, qui s’est écroulée ; j’en reconstruirai les parties effondrées, je la redresserai ; alors le reste des hommes cherchera le Seigneur, oui, toutes les nations sur lesquelles mon nom a été invoqué, – déclare le Seigneur, qui fait ces choses connues depuis toujours. (Am 9.11-12)

**

Amos est témoin de la décadence d’Israël 

de la chute du royaume de David 

il se souvient de la promesse faite à David 

 

Jésus-roi

Cet allusion a David se retrouve dans la premier discours de Pierre ,le jour de la pentecôte

David est mort et a été enseveli et son tombeau est aujourd’hui parmi nous (Actes 2,29)

puis lors  du premier discours de Paul à Antioche

clqiuez ICI 

et maintenant c’est Jacques qui parle de David  

 

Car tous sont témoins !

le royaume de David sort de ses ruines

Jésus est le nouveau David

« mort et ressuscité »

C’est la kérygme

**

 Dès lors, moi, j’estime qu’il ne faut pas tracasser ceux qui, venant des nations, se tournent vers Dieu, mais écrivons-leur de s’abstenir des souillures des idoles, des unions illégitimes, de la viande non saignée et du sang. Car, depuis les temps les plus anciens, Moïse a, dans chaque ville, des gens qui proclament sa Loi, puisque, dans les synagogues, on en fait la lecture chaque sabbat. »

alors ! Peu importe l’ancienne alliance !

Peu importe les lois sur la pureté

C’est la foi qui sauve

**

Jean (15,9-11)

D’où l’évangile  de ce jour

Que ma joie soit en vous ,et que votre joie soit parfaite

 

 

 

5é Mercredi de Pâques :Tout est grâce (Actes 15, 1-6) ,dans la vigne du Seigneur (Jn 15,1-8)

17 mai, 2017

Lecture  (Actes 15,1-6)

Le premier voyage de Paul et de Barnabé fut pénible

mais combien révélateur  

A Antioche de Pisidie et à Iconium ,

les juifs ne les ont pas écouté

Ils ont même lapidé Paul

A Lystres ,les païens l’ont acclamé

Cliquez ICI 

**

Paul et Barnabé malgré leurs épreuves en reviennent enthousiasmés

Ils ont appris que Dieu est venu pour tous

Le Saint Esprit se révèle à tous

Pierre aussi en fait l’expérience chez le centurion Corneille de Césarée (Actes 10, 1-48)

d’où leur joie !

**

En ces jours-là, des gens, venus de Judée à Antioche, enseignaient les frères en disant: « Si vous n’acceptez pas la circoncision selon la coutume qui vient de Moïse, vous ne pouvez pas être sauvés. » Cela provoqua un affrontement ainsi qu’une vive discussion engagée par Paul et Barnabé contre ces gens-là.

Mais à Antioche de Syrie ….la ville lumière

les juifs encore continuent à semer la zizanie

Ils exigent le respect  de la loi

Ils préfèrent les rites, les coutumes   

Ils n’acceptent pas le salut par la foi

la confiance en l’AMOUR    

**

Alors on décida que Paul et Barnabé, avec quelques autres frères, monteraient à Jérusalem auprès des Apôtres et des Anciens pour discuter de cette question. L’Église d’Antioche facilita leur voyage. Ils traversèrent la Phénicie et la Samarie en racontant la conversion des nations, ce qui remplissait de joie tous les frères.

Paul et Barnabé se rendent donc à Jérusalem

mais c’est aussi pour dire leur joie tout le long de leur parcours  

Jésus est venu pour tous !

L’esprit est pour tous !

La grâce est pour tous !

**

 À leur arrivée à Jérusalem, ils furent accueillis par l’Église, les Apôtres et les Anciens, et ils rapportèrent tout ce que Dieu avait fait avec eux. Alors quelques membres du groupe des pharisiens qui étaient devenus croyants intervinrent pour dire qu’il fallait circoncire les païens et leur ordonner d’observer la loi de Moïse. Les Apôtres et les Anciens se réunirent pour examiner cette affaire.

Leur joie !

Ils vont aussi la partager avec les responsables de Jérusalem  

Pierre proclame  

Oui, nous le croyons, c’est par la grâce du Seigneur Jésus que nous sommes sauvés,de la même manière qu’eux. »(Actes  15,11)

Tout est grâce !

 

Grâce

Jacques ,le plus sectaire, s’incline

« qu’ils s’abstiennent … des souillures des idoles et des unions illégitimes

C’est la morale de base  

**

Evangile : La vigne

Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruit,

C’est cela la nouvelle alliance ,la vigne du Seigneur

une vigne qui porte des fruits

et des fruits qui demeurent

**

Tout est grâce !

Tout est don !

car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire

 

Les voyages en Afrique de René Caillé et de Clapperton au début du 19é

16 mai, 2017

D‘après « Quand les Européens  découvraient l’Afrique intérieure »  par Olivier Grenouilleau 

 **

René Caillé (1739-1838) : Tombouctou

fils d’un boulanger alcoolique condamné au bagne pour vol ,il s’évade en lisant des romans d’aventure  

Cliquez ICI 

**

En Avril 1827 ,il part de Boké  longe le massif de Fouta Djalon, passe les sources du Sénégal, atteint Tiémé dans l’actuelle Côte d’Ivoire où il tombe malade .

En Janvier 1828 il reprend sa route , séjourne à Djenné  du 11 au 23 mars 1828 .puis  prend un bateau pour Tombouctou qu’il atteint le 20 avril 1828

Le 4 mai, il se joint à une caravane pour aller au Maroc et atteint Féz

 **

Clapperton(1766-1827) : Sokoto

Clapperton est né en 1766

Il commence à explorer l’Afrique  en 1822

Cliquez ICI  

**

1é voyage

En 1822 Clapperton part de Tripoli ,atteint le lac Tchad , traverse le Bornou où il est très bien accueilli par le sultan .Il suit donc la route que les commerçants empruntent depuis si longtemps

Cliquez ICI  

Il passe ensuite a Sokoto

il fut comblé de marques d’attention les plus flatteuses  …par Bello le sultan (p 41) 

Cliquez ICI 

Clapperton rentre à  Tripoli  en janvier 1825

**

2é voyage

 A Sokoto Clapperton apprit du sultan Belleo  que l’établissement d’une relation amicale avec l’Angleterre lui serait  très agréable ..de même qu’il était t prêt à adopter des mesures propres à arreter la partie du commerce des esclaves  p 42

Clapperton y retourne donc .

Il arrive en novembre 1826 à Ouidah  avec Richard Lander, traverse le pays Yoruba et le fleuve Niger,  atteint Kano en juillet puis Sokoto. Il projette ensuite de se rendre au Bornou mais meurt de  dysenterie le 13 avril 1828.

 Richard Lander, rentre en Europe en rapportant les notes de Clapperton 

puis repart en 1830 avec son frère

le pays au-delà de Fariga ressemble à quelques unes des plus belles provinces d’Angleterre vers la fin du mois d’avril tant il est verdoyant et magnifique  (p 95)

  mais Lander est moins enthousiaste en parlant des habitants

en pensant à nos petites maisons si propres et leurs habitants si affairés ,les sales huttes de boue et les naturels indigènes souillent de leur aspect le pays qu’ils habitent et l’âme se resserrent ici à la vue d’une belle nature au lieu de s‘épanouir p 97

 à l’intérieur des terres, le peuple est plus sérieux  plus grave dans ses manières que ceux qui avoisinent les côtes …presque tous les nègres de la côte sont de misérables fripons p 152 …  

5é mardi de Pâques : La lapidation de Paul (Actes14, 19-28)

16 mai, 2017

 

En ces jours-là, comme Paul et Barnabé se trouvaient à Lystres, des Juifs arrivèrent d’Antioche de Pisidie et d’Iconium

A Antioche Paul parle aux juifs du Kérygme et de la justification par la foi

Cliquez ICI 

A Lystres

paul parle à des païens ,adeptes de Jupiter,et leur dit que Dieu est non seulement le créateur mais « Notre père » qui nous aime

Cliquez ICI

**

La lapidation

 

Lapidation-de-Paul-Champaigne JB

Les juifs  se rallièrent les foules, ils lapidèrent Paul et le traînèrent hors de la ville, pensant qu’il était mort. Mais, quand les disciples firent cercle autour de lui, il se releva et rentra dans la ville. Le lendemain, avec Barnabé, il partit pour Derbé. Ils annoncèrent la Bonne Nouvelle à cette cité et firent bon nombre de disciples

Les païens ont accueilli Paul

Les juifs le lapident pour blasphème

Ce fut une persécution violente  

Paul en reparle souvent

**

Il en parle dans l’épitre à Timothée  

les souffrances qui me sont survenus à Antioche, Iconium , lystres (2Tm3,11)

Il en parle aux Corinthiens

3 fois j’ai été flagellé ,une fois lapidé (2cor 11,25)

Il en parle aux Thessaloniciens (1Th,1ss)

**

Les Eglises

Puis ils retournèrent à Lystres, à Iconium et à Antioche de Pisidie ; ils affermissaient le courage des disciples ; ils les exhortaient à persévérer dans la foi, en disant : « Il nous faut passer par bien des épreuves pour entrer dans le royaume de Dieu. » Ils désignèrent des Anciens pour chacune de leurs Églises et, après avoir prié et jeûné, ils confièrent au Seigneur ces hommes qui avaient mis leur foi en lui.

Dieu est plus fort que la mort

L’esprit saint est Vie

Malgré tout, malgré les persécutions

Paul nomme des presbytres

forme des communautés

**

La prière

Tout est grâce !

demandons là, par la prière

**

Tout est grâce !

A Antioche de Pisidie ,Paul dit aux juifs  

Ce n’est pas la loi qui sauve mais la foi

Sachez-le donc, frères, c’est grâce à lui que vous vient l’annonce du pardon des péchés, et cette justification que vous n’avez pas pu trouver dans la loi de Moïse, c’est en lui qu’elle est pleinement accordée à tout homme qui croit.((13,38)

**

Tout est grâce !

Soyons humble

a Lystres Paul dit aux païens de Lystres  

 Nous aussi nous sommes des hommes, au même titre que vous !(Actes 14,15)

**

La porte de la foi

  Ils traversèrent la Pisidie et se rendirent en Pamphylie. Après avoir annoncé la Parole aux gens de Pergé, ils descendirent au port d’Attalia, et s’embarquèrent pour Antioche de Syrie, d’où ils étaient partis ; c’est là qu’ils avaient été remis à la grâce de Dieu pour l’œuvre qu’ils avaient accomplie.

Tout est grâce !

C’est la grâce de Dieu que Paul et Barnabé ont reçu quand on leur a imposé les mains avant de partir

**

Une fois arrivés, ayant réuni l’Église, ils rapportèrent tout ce que Dieu avait fait avec eux, et comment il avait ouvert aux nations la porte de la foi.  

Tout est grâce /

C’est par grâce que sont ouvertes les portes de la foi  

5é Lundi de Pâques :Comment Paul annonçait l’évangile à Lystres ! (Actes 14, 5-18)

15 mai, 2017

A Lystres, il y avait un homme qui était assis, incapable de se tenir sur ses pieds. Infirme de naissance, il n’avait jamais pu marcher. Cet homme écoutait les paroles de Paul. Celui-ci le fixa du regard et vit qu’il avait la foi pour être sauvé. Alors il lui dit d’une voix forte : « Lève-toi, tiens-toi droit sur tes pieds. » L’homme se dressa d’un bond : il marchait. En voyant ce que Paul venait de faire, les foules s’écrièrent en lycaonien : « Les dieux se sont faits pareils aux hommes, et ils sont descendus chez nous ! » Ils donnaient à Barnabé le nom de Zeus, et à Paul celui d’Hermès, puisque c’était lui le porte-parole. Le prêtre du temple de Zeus, situé hors de la ville, fit amener aux portes de celle-ci des taureaux et des guirlandes. Il voulait offrir un sacrifice avec les foules. Informés de cela, les Apôtres Barnabé et Paul déchirèrent leurs vêtements et se précipitèrent dans la foule en criant : « Pourquoi faites-vous cela ? Nous aussi, nous sommes des hommes pareils à vous, et nous annonçons la Bonne Nouvelle : détournez-vous de ces vaines pratiques, et tournez-vous vers le Dieu vivant, lui qui a fait le ciel, la terre, la mer, et tout ce qu’ils contiennent. Dans les générations passées, il a laissé toutes les nations suivre leurs chemins. Pourtant, il n’a pas manqué de donner le témoignage de ses bienfaits, puisqu’il vous a envoyé du ciel la pluie et des saisons fertiles pour vous combler de nourriture et de bien-être. »

**

A Antioche de Pisidie,Paul a prononcé son premier  grand discours en s’adressant à des juifs  

Cliquez ICI  

**

A Lystres, Paul s’adresse à des non juifs

Par le fait même,  il nous  montre comment le prédicateur, le missionnaire ,le chrétien doit agir pour annoncer l’évangile

en étant d’abord à l’écoute des hommes

et en s’adaptant à son auditoire   

**

A l’écoute des hommes 

 A Lystres, il y avait un homme qui était assis, incapable de se tenir sur ses pieds. Infirme de naissance, il n’avait jamais pu marcher. Cet homme écoutait les paroles de Paul. Celui-ci le fixa du regard et vit qu’il avait la foi pour être sauvé.

Paul comme le bon pasteur

comme Jésus au bord du lac de Galilée

lors de la multiplication des pains 

regarde la foule avec bonté    

il voit la misère d’un monde qui est incapable de marcher

un monde malade qui a besoin d’un sauveur 

j’ai pitié de cette foule

**

Alors il lui dit d’une voix forte : « Lève-toi, tiens-toi droit sur tes pieds. » L’homme se dressa d’un bond : il marchait

Paul donne la paix, l’espoir, l’amour

comme Jésus sur le mont des béatitudes

Il ne parle pas encore de la croix ni de la résurrection  

il encourage les hommes abattus  qui ne marchent plus

Lève toi et marche

**

Ils donnaient à Barnabé le nom de Zeus, et à Paul celui d’Hermès, puisque c’était lui le porte-parole.

Barnabé veut dire « celui qui encourage » celui qui fortifie comme Zeus  

Paul enseigne  comme Hermès

L’un convertit grâce à sa bonté

L’autre par sa parole

Les 2 bouleversent les cœurs

**

Avec la force de l’Esprit

Paul etBarnabé à Lystres

Le prêtre du temple de Zeus, situé hors de la ville, fit amener aux portes de celle-ci des taureaux et des guirlandes. Il voulait offrir un sacrifice avec les foules

Le prêtre de Zeus ,un homme religieux ,est bouleversé

Il a reconnu dans la parole de Paul , la parole de Dieu

une parole qui réjouit toujours si on l’écoute humblement

une parole qui donne la vie

Plein de reconnaissance ,il veut rendre grâce

et offrir un sacrifice non à Dieu mais à Paul

**

Informés de cela, les Apôtres Barnabé et Paul déchirèrent leurs vêtements et se précipitèrent dans la foule en criant : « Pourquoi faites-vous cela ? Nous aussi, nous sommes des hommes pareils à vous, et nous annonçons la Bonne Nouvelle :

Paul et Barnabé le savent bien !

c’est le Saint Esprit qui agit

Eux, ils y sont pour rien

sans moi vous ne pouvez rien faire (Jn 15, 5)  

**  

Le discours

Détournez-vous de ces vaines pratiques, et tournez-vous vers le Dieu vivant, lui qui a fait le ciel, la terre, la mer, et tout ce qu’ils contiennent. Dans les générations passées, il a laissé toutes les nations suivre leurs chemins. Pourtant, il n’a pas manqué de donner le témoignage de ses bienfaits, puisqu’il vous a envoyé du ciel la pluie et des saisons fertiles pour vous combler de nourriture et de bien-être. »

A Antioche de Pisidie Paul s’adressait à des juifs

Il leur a donc parler  de l’histoire sainte et du kérygme

 **

A Lystres il s’adresse à des adeptes de Zeus  

Il s’adapte donc à son auditoire

il leur parle du créateur

mais non plus d’un Zeus terrible et lointain  

mais de Dieu le père qui a fait le ciel et la terre

qui donne la pluie …

**

Il parlera plus tard du kérygme

de la mort et des la résurrection

ce sera  devant les philosophes d’Athènes

   

5é Dimanche de Pâques (A) : Celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes, (Jn14,12)

14 mai, 2017

L’évangile de ce jour se termine par ce verset étonnant: » Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes, » Comment est ce possible , ?

**

Lecture  1:  (Actes 6, 1‑7)

Les Douze dirent : « Il n’est pas bon que nous délaissions la parole de Dieu pour servir aux tables. Cherchez plutôt, frères, sept d’entre vous, des hommes qui soient estimés de tous, remplis d’Esprit Saint et de sagesse, et nous les établirons dans cette charge. En ce qui nous concerne, nous resterons assidus à la prière et au service de la Parole. ».. et l’on choisit : Étienne, homme rempli de foi et d’Esprit Saint, Philippe, Procore, Nicanor, Timon, Parménas et Nicolas, un converti au judaïsme, originaire d’Antioche. …On les présenta aux Apôtres, et après avoir prié, ils leur imposèrent les mains. La parole de Dieu était féconde, le nombre des disciples se multipliait fortement à Jérusalem, et une grande foule de prêtres juifs parvenaient à l’obéissance de la foi.

**

 Celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes,

C’est ensemble

c’est en Eglise  

que nous ferons l’œuvre de Dieu

**

pas l’œuvre des apôtres seuls   

pas l’œuvre des prêtres seuls

mais l’œuvre de Dieu

l’œuvre du Saint esprit

avec tous les croyants qui ont vraiment la foi

des vrais croyants  

des hommes de foi

les 7 oeuvres de la charité Brueghel

Pas seulement par la parole

mais aussi par les services

Une église qui enseigne  

mais aussi une église au service des hommes

**

Quelle fierté !quelle joie ! quelle espérance !

Combien est puissante la parole de Dieu

présentée par des hommes de foi

des hommes unis

**

Lecture 2 : (1 P 2, 4-9)

Bien-aimés,approchez-vous du Seigneur Jésus :il est la pierre vivante rejetée par les hommes,mais choisie et précieuse devant Dieu.  Vous aussi, comme pierres vivantes, entrez dans la construction de la demeure spirituelle,pour devenir le sacerdoce saint et présenter des sacrifices spirituels,agréables à Dieu, par Jésus Christ. …La pierre qu’ont rejetée les bâtisseursest devenue la pierre d’angle,….… vous êtes une descendance choisie,un sacerdoce royal,une nation sainte,un peuple destiné au salut,pour que vous annonciez les merveilles de celui qui vous a appelés des ténèbresà son admirable lumière. 

Si vraiment nous croyons

Si vraiment nous aimons

nous serons des pierres vivantes   

Ensemble nous construirons

le corps du Christ vivant

et nous changerons le monde

**

Celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes,

**

Evangile (Jn 14, 1‑12)

Philippe dit à Jésus : « Seigneur, montre-nous le Père ; cela nous suffit. » Jésus lui répond : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire : “Montre-nous le Père” ? Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ! Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; le Père qui demeure en moi fait ses propres œuvres. Croyez-moi : je suis dans le Père, et le Père est en moi ; si vous ne me croyez pas, croyez du moins à cause des œuvres elles-mêmes. Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes, parce que je pars vers le Père. »

 Cliquez ICI 

1...34567...507