Ecologie :pour un monde plus propre

29 octobre, 2008

Pour un monde plus propre

                                          1    fcsofiapollution.jpg

2adamstrausspollution.jpg soarezmiguel.jpg4 rockmantransformationdesgenes.jpg  1  FC Sofia 2  Adam Strauss 

3 Soarez Miguel

4 Rockman:  transformations génétiques  

5 6robertmalaval.jpg 6spoerrib.jpg

5  Malaval Robert

6  Spoerri

 soarezmiguelpollution.jpg

Blaise PASCAL :un exemple type de l’homme piégé

29 octobre, 2008

Pascal  est l’exemple type de l’homme  piégé par l’Eglise au 17é siècle

Esprit ouvert, curieux ,il observe ,analyse, mesure avec passion .Il étudie la chute des corps ,du haut de la tour de Saint Jacques de la Boucherie à Paris. Dans les salles de jeu, il réfléchit sur le calcul des probabilités .Pascal est heureux de vivre, fougueux comme les six chevaux de son carrosse  dont il est si fier   

Puis il y a eu ce fameux accident sur le pont de Neuilly ou il frôle la mort .C’ est le début du piège .Pascal va réfléchir ,  écouter sa soeur ,devenue religieuse à Port Royal, fréquenter les théologiens .Il se regarde ,s’examine ,s’enferme sur lui même, s’observe, se trouve coupable. Conscient de son péché .il ne voit plus l’infini que pour s’en effrayer

 « le silence des infinis m’effraie« 

Il réalise plus que quiconque la grandeur du Monde

                                                                           

     Que l’homme contemple donc la nature entière  dans sa haute et pleine majesté.. .qu’il regarde cette éclatante lumière mise comme une lampe éternelle pour éclairer l’univers,  que la terre lui paraisse comme un point  au prix du vaste tour que cet astre décrit  et qu’il s’étonne que ce vaste tour lui même  n’est qu’une pointe très délicate  à l’égard de celui que ces astres ,qui roulent dans le firmament ,embrassent.

Par cette vision sublime du monde ,Pascal aurait pu comme les psalmistes chanter la grandeur de Dieu, les merveilles de sa création

                                                      Non!

 Piégé par l’Eglise

il ne voit plus que l’homme et son néant

L’homme n’est qu’un néant entre l’ infiniment petit et l’ infiniment grand

Certes! il proclame la supériorité de l’homme sur la création car l’homme est le seul être conscient

 L ‘homme n’est qu’un roseau, le plus faible de la nature ,mais c’est un roseau pensant… Il ne faut pas que l’univers entier s’arme pour l’écraser, une vapeur ,une goutte d’eau suffit….. Mais quand l’univers l’écraserait, l’homme serait encore plus noble que ce qui le tue ,puisqu’il sait qu’il meurt… .L’univers n’en sait rien » (200)  – 

Mais, paradoxe extrême .D’une part, il déclare que le « moi est haïssable » ,et d’autre part ,il se replie sur lui même pour trouver le salut de son âme .Il y en a plus que pour lui et il fait dire par Jésus

 « Je pensais à toi dans mon agonie , j’ai versé telle goutte de sang pour toi « (Mystère de Jésus)

D’une part ,il proclame que « l‘imagination est source d’erreur et de fausseté » 

 D’autre part,il se laisse envahir par des sentiments d’une extrême violence

 lors de la nuit de son illumination

 « Ô  joie  ô joie, pleurs de joie ».

Qu’avait il donc mangé ce soir là pour que ses glandes endocrines sécrètent à ce point?

                                                                       – 

Pour prouver l’existence de Dieu ,il  finit par déclarer que:

« C’est le coeur qui sent Dieu et non la raison » .– 

On croirait entendre les charismatiques modernes .Il faut sentir Dieu

Lui qui avait l’esprit ouvert, devient intransigeant, sectaire,dans ses « provinciales ». Il veut annoncer toute
la Vérité dans sa pureté .Peu importe si cette Vérité est parfois dure à dire .On retrouve l’intransigeance des Charismatiques modernes .Il ne faut pas faire  de concessions et annoncer toute
la Vérité , annoncer l’évangile. Le Saint Esprit corrigera ses erreurs

                                                                      

Les ennemis de Pascal ,les  Jésuites eux mêmes sont pris au piège

Suite aux disputes provoquées par les Jansénistes ,toutes les discussions vont se concentrer  sur  la notion de grâce, de péché ,de fautes. On oublie Dieu. On en cause plus .Toute la théologie est focalisée sur l’homme et son péché .On ne parle que de pénitence et on oublie la vie

                                                                      

On oublie que .Dieu nous a créé

 pour vivre ,pour aimer la vie

 pour admirer, pour adorer .

On se dispute pour des mots .

Alors silencieusement ,

sans faire de bruit,

les vrais chercheurs de Dieu se retirent .

Quant aux autres ,ils se lassent

Le siècle suivant arrive

Ce sera un siécle frivole

                                                                      

 Bossuet pressentait cet abandon, quand il proclamait en chaire, lors de l’oraison funèbre de la Palatine :

« Siècle vainement subtil,  ou l’on peut pécher avec raison,  ou la faiblesse veut s’autoriser par des maximes , ou tant d’âmes insensés cherchent leur repos  dans le naufrage de la foi … »


La religion de Cyrano de Bergerac

29 octobre, 2008

Cyrano de Bergerac est surtout connu pour son nez célébré par Rostand et c’est en souriant que l’on pense à lui

Pourtant  ses satires et ses réflexions religieuses sont loin d’être frivoles

A la fin de son voyage sur la lune, il pose vraiment la question de l’existence de Dieu

                                 **

« Si la créance de Dieu nous était si nécessaire, Dieu lui même ne nous en aurait il pas infusé à tous des lumières  aussi claires que le soleil qui ne se cache à personne? 

Car de feindre qu’il ait voulu jouer entre les hommes à cligne musette  faire comme les enfants    « coucou le voilà «  

c’est à dire tantôt se masquer , tantôt se démasquer, se déguiser à quelques uns pour se manifester aux autres, c’est se forger  un Dieu ou sot ou malicieux 

vu que si çà été par la force de mon génie que je l’ai connu ,c’est moi qui mérite et non pas Lui..… »[i]

 

On ne doit pas croire n’importe quoi et savoir raisonner

« N’embrassons donc point une opinion, à cause que beaucoup la tiennent ou parce que c’est la pensée d’un grand philosophe 

mais seulement à cause que nous voyons plus d’apparence qu’il en soit ainsi que d’être autrement « [ii]

**

Il ironise sur l’efficacité de la prière  Imaginez qu’une personne prie pour être guérie,. Si elle  meurt, on dit qu’elle a été exaucée et qu’elle a enfin été délivrée de ses maux

Un philosophe ne doit pas croire aux miracles …ni aux médecins

**

Cyrano qui avait de sérieux problèmes avec son père ,ne comprend pas pourquoi il faut respecter les vieux ,car, à son avis, les jeunes sont plus aptes à gouverner que  les vieux qui sont devenus trop craintifs

   »Libérez vous de ce lâche respect  que  des parents vicieux ont arrachés à votre faiblesse« 

                                               **

Il estime qu’on ne doit rien à des personnes qui ne cherchaient qu’à se chatouiller , le jour de notre conception

Il faut aussi savoir se remettre en question .

Pourquoi serait il moins noble de porter  à la ceinture l’image du sexe viril , source de vie, plutôt qu’une épée source de mort ?

La repartie de Cyrano sur les longs nez a été rendue célèbre par Edmond Rostand .

Sur la lune

l’ombre porté par les longs nez,

sur le cadran formé par les dents

 servait à connaître l’heure

 

Cyranno meurt en 1655



[i]    Cyrano de Bergerac:  « voyage dans la lune » 

[ii]    Cyrano :   lettre contre les sorciers

Le Catéchisme des premiers socialistes du XIX é siécle

26 octobre, 2008

 Les premiers socialistes du 19é siécle , Leroux ,Journet, sont de vrais romantiques  tout comme Saint Simon, Enfantin et  Fourrier. Tous débordent de bons sentiments envers les petits et les « misérables« 

                                                                  –

Le clergé  a ses représentants avec  Lacordaire qui prêche à Notre Dame et  Lamennais qui crie  sur la place publique

Mais l’Eglise, jalouse de son autorité, distante, se méfie toujours des contemplatifs, des mystiques ,des idéalistes ,des utopistes. des poètes qui rêvent. Au lieu de répondre paisiblement aux interrogations spirituelles des hommes, elle préfère polémiquer, attaquer le libéralisme, gommer l’esprit de la révolution, annihiler le socialisme ,lutter contre  les écoles laïques

 

Pourtant les premiers Socialistes  s’inspiraient vraiment  du christianisme .Louis Blanc publie « le catéchisme des socialistes » qui s’ouvre par ces demandes et ces réponses

D  : Qu’est ce que le socialisme ? 

R  : C’est l’évangile en action 

D  : Comment cela ? 

R  : Le socialisme a pour but de réaliser parmi les hommes ,les quatre maximes fondamentales du Christianisme : 

1) Aimez vous les uns les autres . 

2) Ne faites pas à autrui ce que vous ne voudriez pas qu’on vous fit à vous même 

3) Le premier d’entre vous doit être le serviteur de tous les autres 

4) Paix aux hommes de bonne volonté[i] 

 

Révolution de 1848 

Au mois de février 1848, Louis Philippe démissionne .

Lamartine, Ledru Rollin ,Louis Blanc et même Georges Sand provoquent des élections pour rétablir la république ;

Leroux défend les ouvriers à l’assemblée

Ozanam écrit dans un article du » Correspondant

« En disant Passons aux Barbares! 

Je demande qu’au lieu d’épouser 

les intérêts de la bourgeoisie égoïste, 

nous nous occupions du peuple 

 qui a trop de besoins 

 et pas assez de droits » 

– 

 

Pour résorber le chômage

on ouvre  des ateliers nationaux,

où les ouvriers affluent ,nombreux

mais ces rassemblements deviennent dangereux

troublent l’ordre et inquiètent les autorités

qui ,apeurés, décident de tout fermer

Aussitôt ,le peuple ,révolté ,brimé , en colère

arrachent les pavés et construisent des barricades  

De nouveau coulent les larmes et le sang

 

Cette fois ci , on assiste bien à la révolution des  ouvriers

et non plus des bourgeois

qui tout  apeurés

restent calfeutrés .

 

Au Faubourg Saint Antoine,

Mgr Affre essaie de s’interposer, mais il est tué

 

Réaction des catholiques 

Après cette révolution, les réactions de certains catholiques sont révoltantes .

Veuillot déclare avec cynisme

                                                                  –

« Il est nécessaire qu’il y aient des hommes 

qui travaillent beaucoup et qui vivent chétivement . 

la misère est la loi d’une partie de la société . 

C’est la loi de Dieu… »…

Il ajoute               »

 la société a besoin d’esclaves « 

Et pourtant tous les curés de France sont abonnés à » l’univers«   qui publie les articles de Veuillot ,le journaliste préféré des membres du clergé

« résignes toi à la pauvreté ,tu seras récompensé «  (Montalembert

  Il faut punir les ouvriers révoltés

  :« Ce n’est pas nous  qu’une sensibilité peu Chrétienne  poussera à retenir les bras de

la Justice«   (le Correspondant )

 Les anticléricaux eux mêmes préfèrent s’allier aux Catholiques plutôt que d’accepter le socialisme. 

 Cousin au début de la révolution de Février ,s’exclame en levant les bras au ciel                          

 « Courons nous jeter aux pieds des évêques; 

eux seuls peuvent nous sauver «  

                                                                 –

On est loin de ces « foutus curés « qui ont fait la révolution de 89            

 Les conservateurs et les partisans de l’ordre, se rassemblent autour de .Montalembert 

A La barbarie nouvelle 

 il faut opposer ,la triple barrière 

de la religion ,de la famille et de la propriété« 

Les catholiques de « la rue de Poitiers » attaquent vertement leurs adversaires dans « le petit manuel du paysan électeur« 

Les socialistes  sont:

« des ramassis d’aventuriers ,d’hommes ruinés 

,criblés de dettes, échappés des prisons et des galères; 

une foule de vauriens ,de libertins, de fainéants….. » 

– 

 … »la liberté de ne rien faire 

 L’égalité dans la misère 

La fraternité de Caïn »                                                        

 

L’anticléricalisme arrive à son comble  

Les adversaires ne se font pas de cadeaux .

Les attaques sont franches,

Les réponses sont  mordantes 

  

Eugène Sue  le grand prêtre de l’anticléicalisme publie « les Mystères de Paris « entre 1842 et 1843  puis le « Juif errant » entre 1844 et 1845

 Ces feuilletons sont lus par plus de deux millions de lecteurs.  »

 En 1850 ,Eugène Sue, au grand dam de la bourgeoisie se fait élire à l’assemblée Par la suite il sera poursuivi par la police impérial et  mourra en exil.

 Une morale déiste, imprégnée d’esprit Voltairien, diffusée par  » l’Almanach du Bonhomme Richard » trés populaire se répand dans les cabarets au cours de conversations foncièrement anticléricales


[i]  Pierrard : L’Eglise et la révolution  p 149

[ii]  Dansette :Histoire religieuse de
la France contemporaine p 275 ss

Lamennais un prêtre revolutionnaire du 19és

26 octobre, 2008

Entre 1830 et 1848 , des catholiques conscients des nouveaux problèmes posés par une société ou les ouvriers deviennent de plus en plus nombreux , réagissent et militent vers plus d’ouverture de l’église .Parmi eux ,un prêtre Lamennais

,Lamennais est d’abord réactionnaire

mais il évolue ,devient  libéral

et finit par militer pour

« une Eglise libre dans un état libre« 

Avant 1830  il reconnaît l’autorité du pape et celle  du roi

Aprés1830 il reconnaît toujours le pape ,mais remplace le pouvoir du roi par celui du peuple. Il vitupère contre les évêques de salon. et réclame une église plus engagée auprès des pauvres

                                                                 

Son journal  » l’avenir « a pour devise

 » Dieu et Liberté« 

Et s’oppose à  » l’ami du Clergé«   très Gallican

                                                                 

Il veut la liberté de la presse et la séparation de l’Eglise et de l’état 

 Il se rend à Rome avec Lacordaire et Montalembert avec qui il partage ses idées ,mais évidemment il est reçu froidement par Grégoire 16 qui  dans l’Encyclique « Mirari Vos«  (1832), s’empresse de le condamner C’est alors que Lamennais se  révolte et publie  « Les paroles d’un Croyant« (1834)

                                                                 

Lamennais

comme Meslier

a compris que l’église

 nous a tous piégé

en trahissant le Christ

qui  nous avait rendu la liberté

                                                                 

 » C‘ était dans une nuit sombre ; un ciel sans astres pesait sur la terre, comme un couvercle de marbre noir sur un tombeau …..Dans une salle tendue de noir …sept hommes vêtus de pourpre ,..étaient assis….L’un d’eux s’étant levé ,s’approcha du trône en chancelant ,et mit le pied sur le crucifix …et ce cri sortit de sa poitrine comme un sourd râlement :    Maudit soit le Christ qui a ramené sur terre la liberté  et les six autres  hommes couronnés se levèrent tous ensemble et tous ensemble poussèrent le même cri : Maudit soit le Christ qui a ramené sur terre la liberté  .Après quoi s’étant rassis sur leur siège de fer ,le premier dit  Mes frères que ferons nous pour étouffer la liberté

car notre  règne est fini si le sien commence …. »

Le pape que Lamennais  avait défendu contre le Gallicanisme est devenu à ses yeux un vieillard impuissant. Il quitte l’Eglise, devient  Journaliste et député en 1848

Montalembert ,son ami, préfère  continuer la lutte au sein de l’Eglise

:Il forme un parti  libéral pour les prochaines élections, mais prend ses distances vis à vis des socialistes et des autres mouvements

     « nous sommes les fils des croisés,  nous ne reculerons pas 

 devant les  fils de Voltaire« 

Lamennais constate avec dépit qu’on enseigne dans les séminaires ,la même chose qu’au dix septième siècle

Les prêtres apprennent  à bien administrer les sacrements et n’ont aucune ouverture sur les nouveaux problèmes posés par l’évolution des mentalités et les découvertes de la science

                     « Jamais le clergé n’a été aussi ignorant qu’aujourd’hui«     (Lamennais)

En fait,les prêtres ont des difficultés à accepter la critique historique mais en 1835 le livre de Strauss sur la « vie de Jésus » provoque une vive réaction parmi les plus éclairés qui tentent de réagir .

C’est ainsi que Dom Gueranger crée à Solesme un centre d’histoire liturgique

L’abbé Migne commence sa patrologie latine et Mgr Affre archevêque de Paris ouvre en 1845 ,une école de Haute Etudes Ecclésiastiques au couvent des Carmes

 Lacordaire réintroduit les OP en France, et occupe
la Chaire de N.D de 1835-37

Les débats en faveur d’une école plus libre sont houleux .Les Jésuites revenus sans autorisation ouvrent des grands collèges, et sont combattus par Michelet et Quinet qui règnent au collège de France. Eugène Sue dans le « Constitutionnel » attaque les Jésuites dans un feuilleton « le Juif errant « qui dure 2ans: Les anciens élèves des Jésuites sont présentés comme des espions

                                                                 

Pendant ce temps ,le curé d’Ars plane encore dans les nuages et se bat avec le diable, Catherine Labouré a des visions, et les soeurs de Vincent de Paul sont au chevet des pauvres et des malades à l’hôtel Dieu.

                                                                 

Pendant ce temps des catholiques ouvrent les yeux sur la misère.

Lamennais avait dénoncé l’exploitation ouvrière

 Il est suivi par Ozanam ,un  des fondateurs ,rue Mouffetard , des conférences de Saint Vincent de Paul en 1833  ,dans ce quartier où  la soeur Rosalie Rendu est resté célèbre pour sa bonté ,au service des déshérites

                                                                  -

Lamennais n’avait pas lutté en vain





2  Lamennais :P äroles de Croyant 13

Riches et pauvres

24 octobre, 2008

  1p1030074toguo1.jpg2  vasconcelosjoan.jpg 3raynaudjppotenor1.jpg 

1Toguo   : Les emigrés,  200 millions d’immigrés dans le monde

2  Vasconcelas : Les  riches en dentelle sont  voraces comme des crabes qui se rassasient de boue

3  Raynaud JP :  le vase est en or mais il n’y a pas de fleurs

Les riches enfantent  du néant     Malheureux étes vous les riches   

Mercier,lui met un mollusque au fond d’un aquarium de luxe    

Jeff Koons à Versailles ,un art pour DE-PENSER

22 octobre, 2008

J’avoue que le personnage de Koons ne m’est pas très sympathique

Tout d’abord à cause de son passé sulfureux

et de son mariage très médiatisé avec la star du porno suivi d’un divorce

Ensuite pour son  appât du gain..

Son atelier d’artiste est devenu une énorme entreprise à « sou »

Mais il faut reconnaître qu’à Versailles il nous bouscule

Au premier regard on est révolté

Des poupées Kitch, des lapins en métal, des fleurs en plastique

Et puis que veulent dire les commentaires vulgaires du catalogue

jeffkoonsrabbit.jpg        koons.jpg

J’ai entendu un commentaire sur une radio très catholique.

Le commentateur était outré en  découvrant des allusions pornographiques

dans toutes les œuvres exposées

Comme il est dur de DE-PENSER c’est-à-dire de penser autrement

dpenser4.gif

En fait qui était Louis 14 le roi soleil ?

Il  exploitait son peuple paysan qui vivait dans la misère

Il  méprisait ses courtisans qui se courbaient devant lui dés son lever

Il  envoyait ses soldats à la boucherie

L’exposition de Koons c’est la réponse d’un  peuple qui se venge

Et qui prend possession du  palais qui, après tout, lui appartient

Un  peuple qui est toujours méprisé par des intellectuels tyranniques

car il aime des ours en peluche et des petits lapins  au lieu d’admirer du Véronèse

On critique l’artiste qui a mis son buste à la place de celui du roi

Mais   Louis 14 n’est il pas pire en se prenant pour le roi soleil ?

Dans la galerie des glaces ou Lebrun a glorifié toutes les batailles

du roi soleil 

Koons, a placé

 une lune sombre ,l’astre de la nuit

Les Dieux de L’Inde

21 octobre, 2008

En Grèce, les adeptes des « mystères » méditaient sur la mort et la résurrection  de
la Nature

Les celtes et les Germains étaient captivés par les esprits de l’au-delà, les fileuses qui maîtrisent nos vies, les fées qui hantent les forêts, les nains, le bruit des sources et le reflet de la lune dans le feuillage, la destinée humaine.

                                                                   

Les Hindous sont plutôt subjugués par la puissance des phénomènes naturels, la chaleur émise par le soleil, la formation de l’enfant dans le sein de sa mère, ou tout simplement le mystère de la vision  .

Les poètes du « Veda  » se plaisaient  à exalter ces forces  de la nature .

Ainsi Indra ,comme le soleil printanier, lutte contre les géants de l’hiver  et libère les eaux glacées des fleuves .

Parajanya, dieu de la pluie, assure la fécondité de la terre et Vata le dieu du vent , tiré par ses chevaux ailés ,traverse l’espace dans tous les sens

                                                                  

Indra 

Le grand dieu de l’époque Védique

 est un  athlète courageux qui s’enivre de Soma

pour lutter contre Vrta,

 le dieu qui « met obstacle à la vie »,

 le dieu serpent  qui empêche les eaux de descendre dans les vallées

 Indra,

crée la lumière, chasse l’ombre

Il possède l’ojas, la puissance vitale,

tel un taureau qui » brise les obstacles « 

Indra n’est pas seul

il est un

Il est  multiple

Il est vent, eau , feu,  terre  .

 « celui qui  ouvre les portes le la vie »

 souffle sur l’univers avec les Marut-s,

 les dieux du vent qui chantent dans la foret

comme les bardes qui errent sur les chemins avec leurs instruments

Indra

 envoie Soma dans le ciel

pour traire les nuages

et nourrir de sève les plantes de la terre

Il demande à Agni

d’alimenter le feu des sacrifices et des foyers domestiques

Il règne sur le soleil, la terre, les montagnes.

Il établit l’ordre et l’harmonie dans le monde .

Il est l’oeil qui régit tout et voit tout 

.–

Plus tard

les dieux de
la Veda seront remplacés par la trimurti

Brahman Vishnu et Civa

le dieu qui crée , celui qui maintient et celui  qui détruit

Cette trimurti est  représenté par 3 têtes .

la création, la matière stable

et la forme qui ne cesse de se lover 

Brahman 

bien que dieu suprême, il est peu vénéré

son épouse est Sarasvatî : la connaissance

toutes les sciences se ramène à Brahman

toutes les théologie à Vishnu

la science observe, la religion croit, et les disciples de Shiva agissent (yoga)

Vishnu  L’ETRE 

il rêve la création 

La monture  de Vishnu  Garuda est un oiseau qui représente le verbe,et qui permet de recevoir l’illumination

Son épouse Lakshmi est la fortune ou la plénitude

Vishnu est étendu sur Ananta le serpent immortel

Les serviteurs de Vishnu ont sur le front une raie rouge verticale et 2 raies blanches obliques

Nombreux sont les Avatars de Vishnu qui au cours des âges apparurent comme un poisson ,une tortue, un sanglier ou Krishna et  Rama

Rama , un des avatars de Vishnu représente la paix et la justice et  Sa femme Sita représente la nature

                                                               

Krishna

Krishna est sans doute un personnage historique

qui, poursuivi par un roi est élevé par des bergers

Il est le bien aimé des bergères

et donc un héros populaire

 élevé au rang des dieux

L’amour des bergères symbolise l’amour des âmes pour Dieu

L’assimilation de Krishna et de Vishnu eut lieu après la Bhagavad Gîta

Le Bhagavat est « le Saint  » que l’on contemple par
la Bhakti

                                                                          

Krishna et Râdhâ

Râdhâ le bergère préférée de Krishna

L’histoire de ce couple fait penser au cantique des cantiques que l’on trouve dans la bible .On y trouve des textes légèrement érotiques pour exprimer l’amour de l’âme pour Dieu  .

                                                                      

Hanuman le dieu singe est le modèle de courage Sur son coeur il porte Shiva et Parvati son épouse

Krishna représente la miséricorde de Dieu et Rama le devoir

                                                                      

Shiva 


la VIE 

Son symbole le trident est celui de ceux qui se  dominent en  paroles en  pensées et en  actions.

Le trident 

 représente  aussi la naissance la vie et la mort,

le passé le présent et l’avenir                                                                         – 

La monture de Shiva est Nandi le buffle sacré

Shiva et sa monture représentent  l’esprit qui domine la chair

                                                                      

Ganesh ,l’éléphant, fils du couple Shiva Parvati et frère de Murugam  est le  symbole de la prospérité et de la paix .Il surmonte tous les obstacles

Le véhicule de Ganesh  est la souris, symbole d’une vie cachée et intérieure

                                                                      

Au moment du grand battage de l’Océan

quand les dieux et les asuras

produisirent  la boisson de la  vie immortelle

Shiva  absorba un poisson et son cou  devint tout bleu 

Il devint le dieu de la mort

le dieu redoutable

 qui possède un 3é oeil sur le front

et porte un collier de crânes

Il  ne cesse de danser

maître de la mort et de la vie

 Sa çakti Durga ou Kali ,

 parée de crânes humains

 est  terrible

Le chapelet apparaît aux Indes dés le début de notre ère  Il a des vertus magiques surtout dans le çivaïsme .Civa porte le chapelet dans une de ses mains

La Bhagavad Gita et l’évangile de Saint jean

21 octobre, 2008


La Bhagavad Gîta 

Ce poéme se trouve dans le 6é livre du Mahabharata « chant du bienheureux

Seigneur »

                  « De tous les livres 

 c’est celui qui fait le mieux connaître
la Vérité
   »

Ce chant situé dans la « Mahabharata » date du 2és ou 1és avant J.C. mais il fut  ensuite commenté pendant des siècles par les plus grands sages de l’Inde qui le plaçaient au même rang que les livres révélés des védas

Dans la grande épopée, 2 familles  rivales se font la guerre .et Krishna en particulier intervient

                                                      

la « Gîta  » peut se lire en dehors de tout lien avec
la Mahabharata

Le prince de l’épopée Arjuna veut réaliser son Dharma (destin) mais pour cela il doit attaquer ses cousins .Or il ne veut pas leur faire de mal

Krishna est le cocher (gourou de Arjuna )

Krishna explique à Arjuna que si sa famille meurt cela n’a pas d’importance puisque de toute façon leur âme survit

L’auteur du poème aborde alors le problème de l’existence de l’âme

                                                        

Le deuxième problème est celui de l’action.

Faut il agir ou non ?

De toute façon on agira toujours .

Il faut dans ce cas être désintéressé et détaché vis à vis des conséquences de l’action

Le plus important est d’aimer.

                                                      

chant 3,4

 « Jamais personne ne demeure ,  fut ce un seul instant  sans accomplir une action  L’inaction est impossible 

                                                  

On retrouve de nombreuses expressions de la Bhagavad Gita dans l’évangile de saint Jean

                                                                    

chant 4 
La Samkhya v19

Par cette connaissance tu verras tous les êtres  ,tous , sans exception, dans le Soi c’est à dire en Moi ..v35  – .Comme le feu réduit tout en cendre v36    le feu de la connaissance réduit tous les actes en cendres ….v37 Il n’existe en ce monde aucune purification égale à la connaissance v38 

chant 5    Quand on a identifié son âme à l’âme universelle, on est pas souillé

chant 6

  Celui qui me voit partout et qui voit le Tout en Moi .  ..il n’est jamais perdu pour moi – 

c’est le « tu es cela » des Upanishads  

                                                                    

Chant 7                                   « Dans l’eau je suis la saveur;  je suis l’éclat dans la lune et le soleil , la syllabe Om dans tous les Véda ,  le son dans l’éther, la virilité chez les hommes ,  le parfum dans la terre la splendeur ardente dans le feu.  Vie dans tous les êtres ,    je le suis… » 

                                                             

Chant 9

Ceux qui m’adorent avec dévotion,   ceux-là sont en moi et moi en eux Chant 13    On le dit lumière des lumières, par delà les ténèbres ;  il est la connaissance,  l’objet de la connaissance et le but de la connaissance  – 

Toutes ces expressions précédentes se retrouvent dans saint Jean

Dans le chant 17 il est question de la nature divine et de la nature démoniaque. On retrouve la distinction que fait Saint Paul entre les fruits de l’esprit et les oeuvres de la chair dans son épitre aux galates  

Et dans le chant 17,13 on retrouve la parabole du riche qui entasse les richesses et fait des projets :pour l’avenir .Jésus dit au riche « malheur à toi demain même tu mourras »

Par ailleurs nous avons aussi trouvé des parallèles troublants entre Halladj mystique musulman et st Jean   

Chine et art contemporain

20 octobre, 2008

 

Du communisme à la société de consommation

 Communisme

gaozengli.jpg 2 chenyifeifleuvejaune.jpgzhangxiaogangbigfamily.jpg

 

Cliquez sur les photos pour  les agrandir

1 Gao Zengli

2 Chen Yifei :fleuve jaune

3Zhang Xiaogang

 

Consommation

 

wangguangyi.jpg    pictureunbeaupaoramaauraundieu.jpg    lishuangbeaut.jpg

4 Wang guang Yi :        la consommation

 5 Ji wen You :     Un nouveau monde 

6 Li Shuang :         Beauté chinoise

 

 

fanlijun1213.jpg       fengshenglamode.jpg  3liujianhua.jpg

7 Fan lijun :limitation des naissances

8 Feng Sheng : La mode

9 Liu JianHua  :Exportation des produits chinois

1...501502503504505506