La passion selon Saint Luc

2 mars, 2009

Luc s’adresse à des Romains et à des Chrétiens en période de persécution .Il insiste sur 2 points

 

1) Jésus n’est pas mort pour une raison politique

2) Jésus est le prototype des Martyrs

**

 

                                      Au Mont des Oliviers

           Non pour une raison politique

 Jésus n’est pas un brigand (Un résistant) et ne veut pas de glaive

           Prototype des martyrs:

Jésus a peur .Il ne s’éloigne que d’un jet de pierre. Il boit la coupe de la souffrance .Il sue des gouttes de sang. L’ange doit venir le réconforter 

Les martyrs de Rome, au moment de la rédaction de l’évangile de Luc ont aussi peur.Ils n’ont pas à en avoir honte 

** 

 

                                 Devant le sanhédrin :

           Prototype des martyrs 

Luc parle du « conseil des anciens » qui siégeait dans toutes les villes.

Les premiers  martyrs étaient souvent d’abord jugés par ces conseils

**

 

                                 Devant Pilate :

           Non pour une raison politique:

Pilate est régulier dans son jugement  Luc insiste sur cette régularité pour disculper les romains qui lisent son évangile 

Bar Abbas (qui veut dire en Hébreu le fils du père) est par contre un résistant politique

           Prototype du martyr :

Jésus  est châtié .Luc ne veut pas parler de flagellation qui est un châtiment  trop barbare

**

 

                                    La croix

            Raison politique ? :

Simon de Cyrène est saisi et non réquisitionné (terme militaire attribué aux Romains)

.les femmes se lamentent ce qui est interdit pour les accusés politiques.

Donc jésus n’est pas considéré comme un cas politique

Le centurion et les foules glorifient le Seigneur 

          Prototype du martyr : 

Le bon larron se trouve  seulement dans Luc


La passion selon Saint Matthieu

2 mars, 2009

Jésus est le Christ .

Il donne sa vie pour son nouveau peuple (Royaume)

     Car l’ancien peuple l’a refusé

 

Pour constater cette tendance de Matthieu, il suffit de relever les versets qui ne se trouvent que dans Matthieu  

Mtt 26,52      Son royaume ne se défend pas avec des armes (12 légions)

Mtt 27,3        La mort de Judas et le champ du potier 

avec le prix de Jésus ,les juifs achétent le champs du potier pour acceuillir les etrangers 

Le potier c’est Dieu qui  a créé l’homme pour que tous les hommes soient ecceullis dans son royaume, y compris les etrangers …  

 

Mtt 27 17 «  Qui voulez vous que je relâche ? …Jésus qui est dit Christ » 

Les autres évangélistes parlent du roi des Juifs

Mtt 27,19 : La femme de Pilate insiste sur le Juste Mtt 27,22 :

**

Que ferais je de Jésus qui est dit Christ 

Mtt 27,24 : Pilate se lave les mains

 

Mtt 27,51: Les Phénomènes cosmiques.et le rideau du temple qui se déchire sont les signes des nouveaux temps .Un nouveau peuple, un nouveau royaume est en train de naître 

Mtt 27,62 : La garde du tombeau  est exigée par les Juifs qui refusent ce nouveau royaume


La Passion et le psaume 22

2 mars, 2009

Le drame de la passion a profondément bouleversé les disciples, d’autant plus qu’ils se sentaient coupables .Ils avaient fui !

Ils ont vécu les événements que de loin et ne sont donc pas des témoins directs

Et puis ! Comment raconter le chemin vers le calvaire d’un accusé torturé, comme tant d’autres, à l’époque

**

Les premiers chrétiens se sont donc retranchés  dans la méditation silencieuse, lors des prières officielles liturgiques dans le temple

Le matin à la 3é heure (Mc15, 25)  dans le temple, ils pensaient à la crucifixion de Jésus

 

Puis quand ils se retrouvaient au temple à la 6é heure (Mc 15,33) c’est-à-dire en plein midi, ils songeaient  que Jésus vivait à cette heure là, le moment le plus sombre et enfin a la 9é heure (Mc 15,34) ils commémoraient la mort de jésus

C’est ainsi que ces heures se retrouvent dans le récit de la passion

**

Puis sans doute un chrétien, en relisant le psaume 22, qui commence par « Mon Dieu, Mon Dieu Pourquoi m’as tu abandonné ? » a entrepris d’écrire un récit de la passion en s’inspirant des détails contenus dans le psaume

Le psaume 22 lui a servi de plan ,de canevas ,et à partir de là, il a imaginé le récit de la passion .il suffit de comparer les 2 textes (Cliquez sur le texte )

  psaume 22                            Evangile                                 

sample1.jpeg

En fait,le psaume 22 a été écrit par un malade agonisant qui constatent  que ces ennemis attendent sa fin et  s’en réjouissent, prêts déjà à se partager son héritage et ses vêtements 

Plus tard on en a conclu que le psaume était une prophétie  qui annonçait  la mort de Jésus

La preuve est que jésus commencent à dire lui-même ce psaume en disant
Mon Dieu,  Mon Dieu. Pourquoi m’as tu abandonné ?

La Résurrection de Jésus et les messages de Pâques

2 mars, 2009

Il faut distinguer

1) entre les faits historiques à savoir que

         – Les femmes trouvent le tombeau vide selon Marc

         – Les gardes du tombeau sont désemparés  selon Matthieu

2) Et les récits qui sont construits  d’une façon identique pour nous donner un message

**

 Premier Message 

**

-  Dieu nous appelle.

-  Il attend de nous un acte de foi

-  Il nous envoie à travers le monde pour propager son message

**

Pour s’en convaincre, il suffit de comparer les 4 récits suivants

Jn 20,11     L’apparition à Marie Madeleine

Jésus s’approche de Marie, qui le reconnaît en disant Maître, et jésus lui dit « va vers tes frères » 

Luc 24,13   Les pèlerins d’Emmaüs 

Jésus s’approche .les disciples le reconnaissent « c’est le Seigneur » et retourne à Jérusalem pour le dire

Jn 21           Aux bords du lac de Galilée  

Jésus appelle les disciples qui le reconnaissent « c’est le Seigneur » et jésus  envoie Pierre en mission « pais mes brebis

Jn 20,19 On retrouve la même structure lorsque les 11 disciples sont réunis le premier jour de la semaine 

**

Deuxième message 

**

Jésus est Vivant, présent désormais dans les sacrements  

 Là où 2 ou 3 seront réunis en mon nom je serais au milieu d’eux 

**

Au cours de la plupart des apparitions

le Christ mange avec ses disciples et « fractionne le pain » comme le font les premiers chrétiens

Avec les 11 apôtres (Luc24, 41), prés du lac de Galilée (Jn 21) et avec les disciples d’Emmaüs

** 

Deux autres récits sont à comparer pour comprendre qu’il s’agit de textes théologiques à méditer et non de textes historiques    

 

 

Jn 18 Jardin des Oliviers   Jn 20,11Jardin de la résurrection 

Victoire des Ténèbres                          Victoire de la lumiére

Jésus dit :                                               Jésus dit

Qui cherchez Vous ?                               Qui cherches tu ?

 Ego eimi(je suis= c’est moi )                   Rabbi

 Les soldats se prosternent                      Ne me touche pas

 

Ces textes travaillés prouvent bien qu’il ne s’agit par de raconter une « histoire »

de faire un « récit historique »

mais plutôt d’interpréter les événements en fonction de la réalités que vivent les croyants  


Le récit de la « Résurrection selon Marc » destiné aux futurs baptisés

2 mars, 2009

Marc parle à peine  de la résurrection .

Le seul récit qu’il nous donne est celui du jeune homme

Car les récits des apparitions que l’on trouve à la suite

 ont sans doute été ajoutés plus tard par un copiste  

**

Le jeune homme Mc16 1à 8

De grand matin, alors que le soleil se levait, les femmes se rendent au tombeau

(Il est sans doute fait allusion au soleil levant dans un sens symbolique)

Puis le récit est précipité en mettant l’accent sur la surprise

.Les femmes se demandent « qui va  rouler la pierre »

**

Surprise ! La pierre est roulée

**

Elles pensent trouver un cadavre

**

Surprise !

**

Elles trouvent un jeune homme

  vêtu d’une robe blanche

comme les futurs catéchumènes qui revêtent leur robe blanche

au moment de dire leur foi le jour de leur baptême

**

Et effectivement le jeune homme prononce le kérygme

qui est l’acte de foi des premiers chrétiens  à savoir 

        « il est mort, il est ressuscite »   

**

Il faut aller le dire en particulier à Pierre

Or  les femmes ne dirent rien

C’est un paradoxe

car les femmes étaient restées  au pied de la croix sans avoir peur

Mais au  moment de la résurrection elles ont peur et ne disent plus rien  

**

Les apparitions Mc 16 et  ss

Certains pensent que ce passage  serait d’un auteur du 2é siècle

qui résume les traditions des autres évangélistes  en insistant sur l’incrédulité  des juifs

la résurrection selon Luc

2 mars, 2009

Les femmes au tombeau luc 24,21

Ce récit est donné par les 4 évangélistes mais avec des variantes  

 Verset 3                      Le tombeau est vide 

             4      2 hommes leur apparurent

             5      Elles inclinent  le visage contre terre

                                      Il est VIVANT

Ces propos semblèrent du radotage pour Les onze

**

   Le tombeau vide est insuffisant pour provoquer la foi .

Les disciples d’Emmaüs en marchant sur la route le disent bien

« elles n’ont pas vu Jésus  Lui-même » 24,24

C’est pourquoi les femmes sont étonnées et  perplexes  v3 et 5

Cependant la présence des 2 anges est importante

car il faut 2 témoins au sens juridique pour provoquer la foi

**

Les disciples d’Emmaüs 

Cet épisode n’est raconté que par Luc.

Il est intéressant de le comparer avec l’histoire du baptême donné par Philippe à  un eunuque  

selon les actes des apôtres 

                                           emmaus.jpg  cliquez              

 

Les 2 événements ont lieu sur la route

Les disciples d’Emmaüs parlent avec Jésus 

L’eunuque lit le texte  Isaïe

**

Jésus rompt le pain (l’Eucharistie) 

Philippe donne le baptême

Les disciples et l’eunuque repartent joyeux

**

Ces 2 récits viennent du même milieu

celui des catéchumènes

à qui on explique que Jésus mort est dorénavant « ressuscité »

en étant présent  dans les sacrements, le baptême et l’eucharistie

Quand nous rompons le pain Jésus est là .

Il est Vivant !

Dés lors les premiers chrétiens rompront le pain

au cours des temps pendant la messe

en proclamant que jésus est  vivant 

 

L’apparition des onze (24,36)

Ici, Luc met l’accent sur la réalité corporelle de jésus   .

Voyez mes mains et mes pieds .Touchez moi 

Puis « donnez moi à manger » car un pur esprit ne mange pas  

Luc comme Jean veut sans doute s’opposer à l’hérésie naissante au moment où il écrivait son évangile

Cette hérésie« le docétisme » enseignait que le Christ était ressuscité sans son corps

Nous avons affaire ici donc à un texte polémique contre une hérésie

et non plus un texte dit historique 

**

L’ascension  (24,50)

est raconté que par Luc


La résurrection selon Matthieu :comportement des gardes er des femmes

2 mars, 2009

 

Tout le récit de Matthieu ne concerne que les gardes et les femmes

Les anecdotes sont disposées en chiasme

Le premier verset 27,62 correspond au verset 28,11

Le verset 28,1 correspond au verset 28,9

Au centre du chiasme se trouve la phrase la plus importante à savoir le message

                        28,5     Ne Craignez rien 

Je sais bien que vous cherchez Jésus, le crucifié 


lesgardes.jpeg cliquez  

Ce récit est un récit théologique qui décrit la victoire de Dieu sur la mort

et sur les « méchants qui mentent pour de l’argent 

**

Le récit est plein de réminiscences bibliques

28,1  il fait encore nuit. Le jour ne fait que commencer à poindre

Alors qu’un silence paisible enveloppait toutes choses

et que la nuit parvenait au milieu de sa course rapide,

ta parole puissante s’élança du trône royal ( Sg 18,14)

Il avait l’aspect de l’ éclair et son vetement était blanc comme neige (Daniel 7,9 10,6)

La terre tremble devant la face du seigneur (ps 114,7)

**

L’ange s’assit sur la pierre  dans une posture triomphale pour montrer que la mort est vaincue

Les gardes  tremblent. Le mal est vaincu

**

Le récit, bien construit, ne cherche pas le merveilleux

Mais nous donne juste un message

 

Ne craignez rien

 

Je sais bien qui vous cherchez !

On est loin des récits grandioses que l’on trouve dans les livres apocryphes

comme dans celui de l’apocalypse  de Pierre que nous citons ici

                                                                   apocdepierre.jpeg 

                                                                      cliquez sur l’image 

La RESURRECTION selon Jean

2 mars, 2009

  

Dans les évangiles synoptiques, il est surtout question des femmes qui sont bouleversées car elles ont  trouvé le tombeau vide

Saint Jean ajoute de nombreux détails et des anecdotes qui nous semblent plus ou moins vraisemblables

Que penser de ces suppléments ?

**

Historiquement, dans les récits de la résurrection il ne faut retenir comme certain que cette affirmation reprise  dans tous les évangiles

                                   Le tombeau est vide 

                                           Point barre !

**

Tous les autres récits sont des ajouts postérieurs, des méditations sur la réalité de cette résurrection 

Les premiers chrétiens cherchent à comprendre la base de leur foi quand ils proclament

Le Christ est ressuscité, Le Christ est vivant

Qu’est ce que cela veut dire ?

Et surtout l’affirmation lors de l’épisode avec Thomas l’incrédule

Il est vivant avec son corps

Qu’est ce que cela veut dire ?

**

Paul nous dit que le corps du Christ c’est l’église, autrement dit l’assemblée des croyants

Le christ ressuscité est donc cette communauté qui vit en communion

D’où les récits  du repas de Jésus avec les onze, le repas avec les disciples d’Emmaüs, le repas au bord du lac

 Autant de récits qui sont en rapport avec la pratique des premiers chrétiens qui partageaient le pain 

Autant des récits qui sont racontés aux catéchumènes qui désirent recevoir le Baptême

Le Christ ressuscité corporellement c’est l’assemblée des croyants, qui vivent dans l’espérance d’un monde meilleur et  dans la paix intérieure


le tombeau est vide. La pierre est roulée

2 mars, 2009

        C’’est grave !grave comme la course de Pierre et Jean vers le tombeau

        Il y a au début de l’Evangile une autre course; Celle de Marie qui sautille, comme une gamine, pleine de joie, pour annoncer la naissance de son enfant, du Sauveur

        La course de Pierre et Jean n’a pas cette spontanéité, cette fraîcheur. C’est la course de 2 hommes qui se posent des questions: 2 hommes songeurs perplexes qui ne savent que penser

**       

       C’est grave car nous sommes face à 2 mystères

       La pierre est enlevée

       Le tombeau est vide

       Dans Marc même les femmes surprises se taisent

**

          Nous avons ici tout le contraste avec certains évangiles apocryphes qui entourent la résurrection d’événements merveilleux .Tel cet évangile ou les gardes  voient sortir du tombeau un homme grandiose ayant les pieds sur terre et la tête au ciel

          Mtt lui même cède à la tentation du merveilleux en parlant de tremblement de terre et d’un ange vêtu d’une robe éclatante de blancheur, qui roule la pierre et s’assit dessus

           Ici le but apparent de l’auteur de ce texte est de méditer sur 2 questions essentielles : Y a-t-il une survie ? Qui est Dieu?

                  Existe il une vie après la mort ? 

  

Il ne parle pas de pierre roulée. Il dit seulement qu’elle est enlevée:

La porte qui de l’au-delà est ouverte. Qu’y a t il après?

C‘est une question fondamentale pur tous les hommes croyants ou non: Que pouvons nous espérer 

         Le tombeau est vide

                                 Qui est Dieu ?

  

      a) Que pouvons nous dire sur Dieu.

Les scientifiques côtoient en permanence le merveilleux. Il suffit de regarder la création ; Ce monde créé  depuis 15 milliards d’années ? Ces milliards d’étoile, le silence de l’infini de Pascal, le mystère de l’homme et de son code génétique

Face à cette grandiose création on ne peut que poser la question

             Mais qui donc a créé tout cela

             Qui est Dieu ?

Heureusement l’évangile ne nous montre pas un géant lumineux comme les apocryphes .cela feraient sourire le monde moderne

             L’évangile nous montre le tombeau vide et nous laisse sans réponse face au mystère

          

Dans le « saint des saints » du  temple de Jérusalem, il y avait les tables de la loi mais aucun signe de la présence de Dieu .Autrement dit il y avait rien.

De même dans le tombeau de Jésus il n’y avait rien .Dieu est insondable .On ne peut rien dire

Les musulmans donnent à Dieu 99 noms car ils ne connaissent pas le centième  Dieu est insondable         

Le monde moderne en est conscient, outré parfois par nos imageries terre à terre

C’est alors que ce récit sur le tombeau vide nous apparaît profondément vrai. Ce récit est vrai

                                  Il vit et il crut 

           

Jésus apparaît aux onze Disciples Jn 20,19-29

2 mars, 2009

                  repasavecles11.jpeg Cliquez sur le texte

Structure du récit 

Il se divise en 2 parties que l’on peut mettre côte à côte

On y retrouve les composantes de toutes les apparitions

Jésus rend l’initiative : Paix avec Vous

Jésus se fait reconnaître : Il leur montre ses mains

Jésus envoie en mission : allez dire que les péchés seront remis

Analyse 

Cela se passe le premier jour de la semaine

L’apparition aura de nouveau lieu ,8 jours plus tard, encore le premier jour de la semaine, en présence de  Thomas

Le rédacteur veut donc rappeler que toutes ces apparitions (ou ces signes de la présence du Seigneur) ont lieu  lors de l’assemblée dominicale du dimanche 

Le premier jour de la semaine : c’est le jour de l’eucharistie (acte 20,7 1 cor 16,21)

Toutes les portes sont clauses : car les disciples ont peur 

C’est pourquoi dés le début, Jésus leur dit « la paix soit avec vous »

Et « recevez  l’esprit » c’est à dire retrouvez l’espérance. Retrouvez le courage 


 

1...502503504505506...521