Epître aux Romains Rm 8:La vie dans l’Esprit

28 mai, 2009

Conscient de sa faiblesse et en pleine détresse Paul s’écrie :

Rm 7,24 Malheureux homme que je suis ! Qui me délivrera de ce corps qui nous mène à la mort

Paul commence alors à faire la distinction entre la nature humaine qui nous entraîne à la mort et la vie de l’esprit qui nous donne la vie  

**

Il faut choisir

Vivre selon la nature humaine ou vivre selon l’esprit 

**

Rm 8,4 vivons non plus selon la nature humaine mais selon l’esprit

Rm 8,13 Si vous vivez selon votre nature humaine vous allez mourir

Rm 8,14 Vivez selon l’esprit

Rm 8,15 cet esprit fait de vous des fils de Dieu et qui nous permet de crier à Dieu « pére »

Rm 8, 21 Par l’esprit Le monde sera libéré du pouvoir destructeur qui le tient en esclavage

**

L’esprit nous rend libre

 

Cette distinction entre la chair et l’esprit est surtout développée dans l’épître aux Galates Ga 5,19ss

Paul y parle des œuvres de la chair : colère injures etc.

et des fruits de l’esprit :  joie ,paix ….

 

Epître aux Romains : Que deviennent les juifs ?

28 mai, 2009

 

Il n’y plus de temple, plus de sacrifices, plus de loi

Que deviennent donc les juifs ?

**

Rm 9,4 Dieu leur a donné la loi, le culte, les promesses

La loi est périmée  

Le temple est détruit .IL n’y a donc plus de culte

Reste la promesse .Or apparemment le peuple juif la refuse .En fait elle subsiste mais :

Les descendants  d’Israël ne sont pas tous le vrai peuple d’Israël  

**

Rm 9,32 les juifs  ne cherchaient pas à être agréables à Dieu par la foi .Ils pensaient l’être par les œuvres

Rm  10,2 Ils sont pleins de zèle pour Dieu, mais leur zèle n’est pas éclairé par la connaissance   

Rm 10,3 ils ont cherché à établir leur propre façon d’être juste

**

Dieu n’a pas rejeté Israël

Rm 11,1 Dieu aurait il rejeté son peuple ? Certainement pas !

Mais ils tardent à comprendre  

Rm 11,25 une partie du peuple d’Israël est devenue incapable de comprendre mais cela ne durera pas

Rm 11,23 et si les juifs renoncent à leur incrédulité, ils seront greffés là ou ils étaient auparavant

 

Epître aux Romains : La Prédestination Rm 9,10

28 mai, 2009

Paul aborde le problème de la prédestination comme il avait abordé celui de la rédemption au chapitre Rm 3,21

Paul se pose des questions .Il s’interroge

- Soit parce qu’il est troublé . Quand il était jeune pharisien ,il vivait avec la crainte de Dieu ,un  Dieu de colere .Il vit peut être encore de cette crainte .Il est vrai qu’on a souvent du mal à nous libérer des préjugés qui datent de notre enfance .Or maintenant  Paul est de venu disciple de Jésus et il doit annoncer que Dieu est avant tout Amour   

- Soit parce qu’il a été habitué par ses maîtres pharisiens , selon une  méthode si employée plus tard dans le talmud, à répondre  à une question par une autre question   

**

Qui est prédestiné ?

Le peuple juif est il prédestiné ?

Sommes nous prédestinés ?  

Paul  semble affirmatif

Rm 9,10 Dieu choisit les hommes

Rm 9,12 Son choix dépend de l’appel qu’il leur adresse et  non de leurs actions

Rm 9,15 Dieu dit « J’aurai pitié de qui je veux avoir pitié »

Rm 9,18 Dieu a pitié de qui il veut et il endurcit le coeur de qui il veut

**

Paul semble affirmatif mais semble aussi douter

Malgré lui, son Dieu reste celui de son enfance, un Dieu de colère, et en même temps il se rebiffe à l’exemple de Job    

Rm 9,20 Mais qui est tu donc pour contrecarrer Dieu ? Le vase d’argile demande t il donc « Pourquoi m’as tu fait ainsi ?

**

Puis de nouveau Paul met des nuances dans ses propos

Rm 11, 32 Dieu a rendu tous les hommes prisonniers de la désobéissance afin de leur montrer à TOUS sa pitié

**

Que d’hésitation ! Que de va et vient dans la pensée de Paul !

Il interroge ,questionne, doute .IL n’a rien d’un doctrinaire 

Rm 9,14 Que dirons nous donc ? Dieu serait il injuste ? Certainement pas !

Et  Paul se reprend. Certes Dieu choisit qui il veut

Mais qui choisit il ? Celui qui a la foi

Oui ! il y a une prédestination

Mais celui qui est prédestiné est celui qui a la foi

Rm 10,11  Tout homme qui croit en lui ne sera pas déçu

Tout homme qui ne se repose pas sur la loi, juif ou pas juif

**

Donc finalement pour Paul, nous sommes TOUS prédestinés à être sauvé par la foi

Mais l’église, comme pour le mystère de la rédemption n’a pas vu les nuances de Paul et a gardé pour postulat le terrible verset qui nous  révolte

Rm 9,18 : Dieu a pitié de qui il veut et il endurcit le cœur de qui il veut

Ce verset ne correspond pas avec l’esprit de l’évangile

Epître aux Romains Rm 14 et 15 : Une remarquable leçon de tolérance

28 mai, 2009

Les chapitres 14 et 15 de l’épître aux Romains sont remarquables au niveau de la tolérance 

Paul a vraiment évolué depuis sa chute sur la route de Damas

Lui, l’intransigeant

Lui, qui mettait les chrétiens en prison

Lui, maintenant prône le respect des consciences

**

Que chacun fasse avant tout selon sa conscience et que chacun respecte les opinions des autres  

Rm 14 22 Heureux celui qui ne se sent pas coupable au moment ou il agit

Rm 14, 2  Par exemple l’un croit pouvoir manger de tout, tandis que l’autre ne mange que des légumes ..

           Respectons nous

Rm 14,10 Pourquoi juges tu ton frère ?

Rm 14,17 le royaume de Dieu n’est pas une affaire de nourriture ou de boisson. Il consiste en la justice, la paix et la joie dans l’esprit

**

Paul écrit cette lettre à Ephèse, à la même époque que les lettres envoyées aux Corinthiens,ou se trouve son hymne à la charité

1Cor 13,4 l’amour est patient …l’amour est bon… il n’est pas envieux ….Il se réjouit de la vérité 

On retrouve dans cette partie de l’épître aux Romains , les mêmes thèmes   

Le respect des autres ,la bonne entente

Ne pas juger, ne pas condamner

**

On retrouve le sermon de la montagne de Jésus  

**

Cette charité, cette bonne entente dans la communauté des chrétiens qui se respectent, n’est pas un vain mot pour Paul

Il suffit de relire la longue salutation qu’il adresse à tous ses amis en concluant sa lettre .Il voudrait nommer tout le monde

**

Quelle différence entre le début et la fin de cette épître aux romains

Au début on trouve des réflexions théologiques sur la rédemption, sur la prédestination, sur le salut des juifs

Et dans cette dernière partie, une invitation à la bonne entente et au respect de chacun

Rm 15,5 que Dieu vous rende capable de vivre en bon accord les uns avec les autres

Introduction à l’évangile de jean

7 mai, 2009

 

L’évangile dit « de st Jean » est écrit  puis mis  en forme bien après les 3 autres évangiles Beaucoup d’exégètes pensent qu’il fut l’œuvre de toute une équipe  appelée «l’école johannique »

Une  partie de l’évangile n’est pas rédigée en prose comme les récits historiques mais en chiasme, un style utilisé par les poètes grecs ,comme pour une méditation

 

1 ) Une entrée en matière :

Le nouveau culte avec une nouvelle équipe 

On est d’abord étonné de retrouver le récit des vendeurs chassés du temple dés le chapitre 2

alors qu’il devrait conclure la vie publique de jésus comme dans les autres évangiles

Ces chapitres 2 à 4 ne sont ils donc pas entrée en matière et le résumé d’un message essentiel ?

A savoir que

l’ancien culte est périmé

,que l’eau est changé en vin ,

qu’il faut renaître et détruire l’ancien temple

pour devenir des adorateurs en esprit et en vérité

 

d’où l’ordre des paragraphes suivants

1,35    L’appel des disciples : une nouvelle équipe  

2,1      Les noces de cana      :  L’eau changé en vin :

2,19    Les vendeurs du temple : détruisez ce temple et je le rebâtirais en 3 jours

3,:4     Nicodème :                 : Il faut renaître   

4 23    
La Samaritaine : Les vrais adorateurs adoreront le père en esprit et en vérité 

 

2) deuxième partie : Les 5 fêtes  Jn. Chapitre  5 à 11

Après l’entrée en matière, jésus se rend plusieurs fois à Jérusalem en pèlerinage au cours de cinq  fêtes, dont
la Pâque ,la fête de la dédicace ,et  la fête des tentes

Au cours de toutes ces fêtes, Jésus prononce des discours qui seront ensuite transformés en chiasme par « l’école johannique » .  

Qui est donc Jésus ? Telle est la question alors posée régulièrement d’abord à Jésus par les pharisiens  puis plus tard à « l’école johannique » par les nouveaux chrétiens 

 

3) Troisième partie : La cène un repas en  famille

Les chapitres 13 à 17 relatent la grande discussion entre jésus et les siens au cours de son dernier repas ,juste avant sa mort   

 

4) Quatrième partie : La passion

Les fêtes dans l’évangile de Jean

7 mai, 2009

Jésus, selon l’évangile de Jean, aimait se rendre régulièrement en pèlerinage à Jérusalem

D’où le récit des 5 fêtes  qu’il est intéressant de mettre en parallèle

 

Pâque

Jn 2,15

Une fete

Jn 5,1

Féte des tentes

Jn 7,1 

Fête de la dédicace

Jn 10,22

Pâque

Jn 11,55

Les vendeurs chassés du temple

 

Quel signe montres tu ?

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Guérison de l’ infirme de la piscine 

 

 

 

 

Discours sur l’œuvre du fils   

 

L’heure n’est pas venu

 

 

Qui est il ? 

 

Qui a soif ?

 fête de l’eau

 

 

 

 

 

 

 

La femme 

 adultère 

 

 

Discours sur la lumière 

Discours sur Abraham 

 

 

 

Ils ramassèrent des pierres pour le tuer

8,59

 

 

  

  

Si tu es le Christ 

dis le nous 10,24

 

 

Discours sur le fils de Dieu 

 

Ils veulent le lapider

10,31

 

 

Résurrection 

 de Lazare 

 

 

 

 

 

 

 

Ils résolurent de le tuer 

Les rameaux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jésus parle de sa mort 

 

 

 

Ils ne croyaient pas en lui 12,37

 

Remarques

A chaque fête,

Les juifs se posent la même question :Qui est il ?  

Jésus prononce un discours 

Ils veulent le lapider

Les récits sont en prose 

Les discours sont composés en forme de chiasme selon  le style poétique utilisé par les grecs.

La fête des tentes est au centre .Elle est encadrée par des fêtes secondaires et la fête de paque 

Selon la règle des chiasmes, la fête des tentes est donc considérée comme la plus importante

 

La fête des tentes : Soukkot

7 mai, 2009

Ce jour là, les pèlerins  venus à Jérusalem dressaient des tentes tout autour de la ville

Pour dormir certes,mais aussi en souvenir des tentes du peuple de Dieu ou de « l’ancienne alliance » au moment de l’exode dans le désert avec Moise

**

Les tentes étaient tissées. Les  fils entrecroisés dans le tissu étaient le symbole de l’alliance. Dans le mot alliance  il  y a le verbe lier.  Une religion relie Dieu à l’homme

La fête des tentes était la fête  de l’ancienne alliance

 La fête  du don de la loi à Moise

**

Ce jour là les juifs faisaient une procession en tenant des rameaux en main

**

On  se rendait d’abord à la fontaine de Siloé pour remplir avec l’eau de la source, un pichet en or qu’on transportait en  procession, avec des rameaux en main

Dans le Talmud de Babylone il est dit :

« Qui n’a pas assisté aux réjouissances de la procession de l’eau n’a jamais vu de réjouissance de sa vie «   ch 5

**

 Les rues étaient toutes illuminées à l’aide de bol remplis d’huile Les gens pieux dansaient  en chantant des psaumes .Gamaliel lançait 8 flambeaux en l’air et les rattrapait …  comme David avait dansé devant l’arche. D’autres faisaient
la Kida c’est-à-dire une prosternation le front à terre.

**

L’eau c’est
la Thora.

La lumière c’est
la Thora

la loi donnée à Moise

**

Nous retrouvons dans l’évangile, la procession des rameaux , non plus en l’honneur de la loi mais pour fêter l’entrée de Jésus à Jérusalem

Dans son discours lors de la fête des tentes Jésus déclare

Si quelqu’un a soif qu’il vienne à moi et qu’il boive Jn 7,37

Je suis la lumière du monde celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres mais aura la lumière de la vie Jn 8,12

**

Et si les auteurs de l’évangile de Jean placent  la fête au centre des 4 fêtes c’est bien pour dire  que désormais l’ancienne alliance est abolie

La nouvelle alliance, la nouvelle fête de la lumière  est la fête  de la nouvelle alliance, annoncée par le dernier discours   scellée par la mort du Christ

 

 

Comparaison entre 3 discours prononcés au cours des fêtes dans l’évangile de Jean

7 mai, 2009

Une fête  Jn 5

Fête des tentes  Jn 7,1

Fête de la loi et de la lumiére

Fête de la dédicace Jn 10

 

l’œuvre du fils 

ce que fair le père lefils le fair pareillement

Qui n’honore pas le fils n’honore pas le père qui l’a envoyé

Jean était la lampe

Mais pour moi je suis plus haut que le témoignage de Jean

Les œuvres que le père m’a donné d’accomplir me rendent témoignage 5,36

 Aucun de vous ne l’observe cette loi 

Il m’envoie vraiment celui qui m’a envoyé

Si quelqu’un a soif qu’il vienne à moi

Je suis la lumière du monde

Vous saurez que JE SUIS 8,28 

                     **

Votre père Abraham exulta en voyant mon jour

Avant qu’Abraham fut

      JE SUIS         8,58

 Le fils de Dieu 

Les œuvres que je fais au nom de mon pére me rendent temoignage 10,25

Le père et moi nous sommes Un

Le père est en moi et moi dans le pére

Remarques

Les 2 discours qui encadrent celui de la fête des tentes parlent des œuvres du fils de Dieu

Au centre de l’ensemble on retrouve cette affirmation  JE SUIS

Or « je suis » peut  être interprété comme la traduction de Yahvé (« celui qui est » en hébreu)

Voilà  la réponse au cœur des discours à la demande réitérée des juifs :Qui es tu ?

Voilà pourquoi les juifs à chaque fois veulent le lapider

**

Lorsque Jésus comparait devant Caïphe, le grand prêtre lui demande

Qui est tu ?

Jésus répondit :    Je SUIS  

Et Caïphe furieux, s’écria :   Tu blasphèmes

 et il déchira ses vêtements en signe de colère

La vigne dont parle Jésus , c’est quoi ? Jn 15

7 mai, 2009

**

Dans les écrits bibliques et les livres apocryphes, la vigne  représente le« peuple de Dieu » 

**

Mais qui est le peuple de Dieu ?

Est-ce l’église officielle  (catholique ou protestante) ?

Est-ce l’ensemble des fidèles qui se disent chrétiens ?

Le bon chrétien peut alors se considérer comme étant  le bon sarment de la vigne et s’attribuer sans complexe la phrase de Jésus

15,10   Je suis le cep, vous êtes les sarments 

**

Mais, celui qui ne croit pas en Jésus se sent  rejeté

Il est le mauvais sarment   

Tous les non baptisés seront jetés qu feu …. Oh là là !

Cette interprétation avait  à juste titre scandalisé Darwin, dont on parle beaucoup en cette année 2009  

Il ne pouvait accepter que Dieu ait pu rejeté tous ses amis qui l’entouraient et qui ne croyaient pas en l’évangile

15, 6 Si quelqu’un ne demeure pas en moi, 

 on le jette dehors comme le sarment et il se dessèche 

**

Mais si la vigne était autre chose que cette assemblée de croyants d’une église officielle  !  

On pourrait légitimement  le penser en relisant la suite du texte

15,9 demeurez en mon amour

15,10 Si vous gardez les commandements vous demeurerez dans mon amour 

La vigne serait donc l’assemblée de ceux qui essaient de pratiquer le commandement

Aimez  vous les uns les autres

Peu importe qu’ils fassent partis d’une église ou qu’ils croient en Jésus Christ  

Du moment qu’ils cherchent cet amour entre tous

**

Il est vrai que celui qui n’aime pas, celui qui systématiquement rejette ceux qui ne pensent pas comme lui ,ceux qui n’ont pas la même religion que lui…  

Celui-là s’exclut lui même de la communauté des hommes et il se dessèche

**

Quant à jésus,  il n’est ni la vigne,  ni le vigneron, il est le cep c’est à dire le pied de vigne

15,1 Je suis le cep 

Dans ce cep circule la sève

Dans ce cep, circule la vie d’amour qui va se répandre dans les sarments

Dans ce cep, circule  le sang de la nouvelle alliance qui  se répand dans le corps mystique de ceux qui « aiment »   

15 ,13  Il n’est pas plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis

Le cep de la vigne et le bon Pasteur qui donne la VIE Jn 10

7 mai, 2009

 

Comme est bonne l’odeur du terroir au milieu des vignes ou dans les herbages ou le pasteur mène ses brebis

Jésus n’est ni la vigne ni le vigneron, il est le cep c’est à dire le pied de vigne chargé de nourrir les sarments .Il donne
la Vie

15 ,13  Il n’est pas plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis

On retrouve le même enseignement  dans la parabole du bon pasteur qui donne sa vie pour ses brebis

**

Vers 1700 avant JC, Hammourabi  roi de Babylone fait graver sur la pierre un des plus anciens codes de la loi  Cette stèle se trouve maintenant au musée du Louvre

Ce code commence par  

Je suis le pasteur

Et ce pasteur, Hammourabi, pour conduire son troupeau, nous impose une loi inscrite dans la pierre comme un peu plus tard Moïse nous donnera les tables de la loi, elle aussi gravée dans la pierre  

**

Jésus est le bon pasteur

Pour lui, n’existe qu’un seul commandement

Tu aimeras Dieu et ton prochain

Et ce commandement n’est pas inscrit dans la pierre, mais dans le cœur par un bon pasteur

10,14   qui connaît ses brebis et que les brebis connaissent

10, 3   Il connaît ses brebis une par une

**

10,7   Il ouvre la porte

La porte est ouverte 

 

Comme le jour de la pentecôte, pour que nous soyons remplis par le souffle de l’esprit ,que nous retrouvions l’espérance

Jésus nous invite à la liberté de l’esprit

 St Augustin qui disait  « Aime et fais ce que tu veux »

Le bon pasteur  respecte notre personnalité, ne nous impose pas des lois qui nous emprisonnent   

10,1 il n’est pas un voleur qui s’introduit la nuit, à notre insu, par une autre issue

10,12 Le bon pasteur nous protége de toutes les fausses  doctrines  et des loups qui menacent le troupeau 

**

Mais pour ce faire il doit donner sa vie .Il le  dit plusieurs fois avec insistance

10,10 et 10,15 et 10,17  je donne ma vie pour mes brebis

**

C’est bien une des raisons de sa mort.

 Jésus est condamné par les docteurs de loi car il a eu l’audace d’attaquer la loi et le culte du temple

10,19 Les juifs se divisèrent à son sujet  

Il nous a libéré du joug imposé par les pharisiens

**

Et l’esprit de liberté, l’esprit d’espérance, l’esprit de vie commença à se répandre dans le monde

Il nous a donné sa vie

Mais nous avons trouvé la vie

1...502503504505506...529