4é Samedi de Pâques : Qui m’a vu a vu le Père (Jn.14, 7-14)

13 mai, 2017

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. » Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père ; cela nous suffit. » Jésus lui répond : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire : “Montre-nous le Père” ? Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ! Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; le Père qui demeure en moi fait ses propres œuvres. Croyez-moi : je suis dans le Père, et le Père est en moi ; si vous ne me croyez pas, croyez du moins à cause des œuvres elles-mêmes. Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes, parce que je pars vers le Père, et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. Quand vous me demanderez quelque chose en mon nom, moi, je le ferai. »

 **

Tel père ,tel fils

Celui-ci est mon fils bien aimé .ecoutez le

Celui qui m’a vu a vu le Père. Philippe comment peux-tu dire : “Montre-nous le Père” ?

 

Trinité-Pesellino

Jésus est « je suis » (Jn 8,56-59)

Le père est « celui qui est »

**

Jésus renouvelle la création ,la purifie

il n’abolit pas, il accomplit  (Mtt 5, 17)

Il continue ce que le père a créé

**

Jésus est bon

Le père est bon

Dieu seul est bon (Luc 18, 19)

**

Jésus est amour

il aime la création

regardez les oiseaux du ciel( Mtt 6, 26)

le père aime sa création

Il vit que tout cela étai bon (Gn 1 )

**

Jésus est venu au milieu des hommes

le pére est la sagesse

qui se plait au milieu des hommes

**

Jésus est miséricordieux

pére pardonne leur ,ils ne savent pas ce qu’ils font

le père accueille l’enfant prodigue

**

Jésus unit

qu’ils soient Un

le père est UN

**

Jésus est la Vie 

je suis le chemin ,la vérite et la vie

le pére est Vie

**

Jésus meurt pour nous

le père est si discret silencieux si humble

que certains disent

« Dieu est mort »

**

La puissance de la foi

Celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes, parce que je pars vers le Père, et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils.   

Extraordinaire !  

le disciple fera des œuvres encore  plus grande que Jésus  

**

Non pas lui même

mais parce que l’homme de foi ,

l’homme qui croit

l’homme qui a confiance

laisse le saint Esprit agir en lui

En tout temps ,comme Marie et Jésus il dit

Que ta volonté soit faite

Non ce que je veux mais ce que tu veux

**

Pierre, Paul , les premiers chrétiens ont converti bien plus de chrétiens que Jésus lui même

car ils avaient la foi

et laissait agir le saint Esprit en eux

Non ce que je veux mais ce que tu veux

**

Puissions nous avoir cette souplesse

entre les doigts de Dieu

Que par nos mains, par notre bouche …

le Saint Esprit puisse changer le monde 

4é Vendredi de Pâques ; Discours de Paul à Antioche de Pisidie (2er partie) (Actes13,26-43)

12 mai, 2017

 Paul dans la première  partie de ce discours  nous raconte l’histoire  du salutdepuis la sortie d’Egypte jusqu’à David

Cliquez ICI  

Puis Paul nous parle du fils de David et invite à croire

 **

La foi

Fréres, que vous soyez des fils de la race d’Abraham ou de ceux, parmi vous, qui craignent Dieu, c’est à nous que cette parole de salut a été envoyée. La population de Jérusalem et ses chefs ont méconnu Jésus ; et, en le condamnant, ils ont accompli les paroles des prophètes

Comme Abraham a cru

à notre tour croyons !

**

Que Dieu l’ait ressuscité des morts, sans retour possible à la décomposition, c’est bien ce qu’il avait déclaré : Je vous donnerai les saintes,les véritables réalités de David « C’est pourquoi, il dit aussi dans un autre passage : Tu ne laisseras pas ton Saint connaître la décomposition.« Or David, après avoir servi, en son temps, le dessein de Dieu, s’est endormi, a été mis auprès de ses pères et il a connu la décomposition.  Mais celui que Dieu a ressuscité n’a pas connu la décomposition. 

David est mort

Jesue ,le fils de david  est vraiment notre suaveur

Il est vivant

 

Fils-de-David

Le  royaume du fils de David  

Sachez-le donc, frères, c’est grâce à lui que vous vient l’annonce du pardon des péchés, et cette justification que vous n’avez pas pu trouver dans la loi de Moïse, 

Il n’est plus question de l’esclavage en Egypte mais de l’esclavage du péché

Il est question de notre salut personnel ,de la vie spirituelle

**

C’est en lui qu’elle est pleinement accordée à tout homme qui croit.

Il n’est plus question de la conquête de la terre promise au temps des juges  

mais  de la vie éternelle

**

Il n’est plus question de construire Jérusalem avec David

mais d’édifier un royaume de paix et d’amour  avec le fils de David

**

L’humilité

« Prenez donc garde d’être atteints par cette parole des prophètes :Regardez, vous les arrogants,soyez frappés de stupeur et disparaissez !Je vais en effet, de votre vivant, accomplir une œuvre,une œuvre que vous ne croiriez pas si quelqu’un vous la racontait. »(Ha 1,5)

**

Dans ce premier discours de Paul on retrouve l’essentiel de sa doctrine  

c’est la foi qui nous sauve

mais pour comprendre il faut être humble

**

Paul termine en s’adressant aux arrogants

il le fera aussi lors de son dernier discours à Rome avant de mourir

Vous aurez beau entendre, vous ne comprendrez pas ;vous aurez beau regarder, vous ne verrez pas.(Actes 28,26)

4é Jeudi de Pâques : Discours de Paul à Antioche de Pisidie (1er partie) (Actes13,16-20)

11 mai, 2017

Quittant l’île de Chypre pour l’Asie Mineure, Paul et ceux qui l’accompagnaient s’embarquèrent à Paphos et arrivèrent à Pergé en Pamphylie. Mais Jean-Marc les abandonna pour s’en retourner à Jérusalem. Quant à eux, ils poursuivirent leur voyage au-delà de Pergé et arrivèrent à Antioche de Pisidie. Le jour du sabbat, ils entrèrent à la synagogue et prirent place. Après la lecture de la Loi et des Prophètes, les chefs de la synagogue leur envoyèrent dire : « Frères, si vous avez une parole d’exhortation pour le peuple, parlez. » Paul se leva, fit un signe de la main et dit : « Israélites, et vous aussi qui craignez Dieu, écoutez : Le Dieu de ce peuple, le Dieu d’Israël a choisi nos pères ; il a fait grandir son peuple pendant le séjour en Égypte et il l’en a fait sortir à bras étendu. Pendant une quarantaine d’années, il les a supportés au désert et, après avoir exterminé tour à tour sept nations au pays de Canaan, il a partagé pour eux ce pays en héritage. Tout cela dura environ quatre cent cinquante ans. Ensuite, il leur a donné des juges, jusqu’au prophète Samuel. Puis ils demandèrent un roi, et Dieu leur donna Saül, fils de Kish, homme de la tribu de Benjamin, pour quarante années. Après l’avoir rejeté, Dieu a, pour eux, suscité David comme roi, et il lui a rendu ce témoignage : J’ai trouvé David, fils de Jessé ; c’est un homme selon mon cœur qui réalisera toutes mes volontés. De la descendance de David, Dieu, selon la promesse, a fait sortir un sauveur pour Israël : c’est Jésus, dont Jean le Baptiste a préparé l’avènement en proclamant avant lui un baptême de conversion pour tout le peuple d’Israël. Au moment d’achever sa course, Jean disait : “Ce que vous pensez que je suis, je ne le suis pas. Mais le voici qui vient après moi, et je ne suis pas digne de retirer les sandales de ses pieds.” »

**

C’est le premier grand discours de Paul

Il s’adresse à des juifs

 

discours-de-saint-paul-300x

Comme Pierre le jour de la pentecôte

et comme Etienne le jour de sa mort

Paul parle donc d’abord de le l’histoire du salut

**

Comme les rabbins

comme un bon élève de Gamaliel  

il cite les Ecritures

**

Ce premier discours est un résumé de tout ce que Paul va enseigner

C’est la foi qui nous sauve

la foi en un sauveur Jésus  

qui est mort et ressuscité

nous retrouvons le kérygme

le « credo » de l’église primitive

énoncé dans la plupart des discours des « actes des apôtres »

**

Le sauveur

Dieu seul peut nous sauver

Israélites, et vous aussi qui craignez Dieu, écoutez : Le Dieu de ce peuple, le Dieu d’Israël a choisi nos pères ; il a fait grandir son peuple pendant le séjour en Égypte et il l’en a fait sortir à bras étendu.

C’est Dieu et lui seul qui a formé son peuple en Egypte

**

Pendant une quarantaine d’années, il les a supportés au désert et, après avoir exterminé tour à tour sept nations au pays de Canaan, il a partagé pour eux ce pays en héritage.

C’est Dieu et lui seul qui dirige le peuple dans le désert

**

Paul ne parle pas de Moïse

Tout cela dura environ quatre cent cinquante ans. Ensuite, il leur a donné des juges, jusqu’au prophète Samuel. Puis ils demandèrent un roi, et Dieu leur donna Saül, fils de Kish, homme de la tribu de Benjamin, pour quarante années.

Puis il ya eu les juges

puis la conquête de la terre promise

et les rois et la fondation du royaume de David

**

David  

 Après l’avoir rejeté, Dieu a, pour eux, suscité David comme roi, et il lui a rendu ce témoignage : J’ai trouvé David, fils de Jessé ; c’est un homme selon mon cœur qui réalisera toutes mes volontés. De la descendance de David, Dieu, selon la promesse, a fait sortir un sauveur pour Israël : c’est Jésus,

Paul  qui n’a pas cité Moise ,ni aucun des juges, nous donne enfin un nom

celui de David

**

mais c’est pour aussitôt  parler du fils de David

Jésus ,le vrai sauveur  

le nouveau roi

le roi couronné d’épines

le roi ressuscité d’entre les morts

ce roi qui ne verra pas la corruption(Actes 13,37)

**

jésus dont Jean le Baptiste a préparé l’avènement en proclamant avant lui un baptême de conversion pour tout le peuple d’Israël. Au moment d’achever sa course, Jean disait : “Ce que vous pensez que je suis, je ne le suis pas. Mais le voici qui vient après moi, et je ne suis pas digne de retirer les sandales de ses pieds.” »

Même Jean Baptiste n’en est pas digne

**

les 2 autres premiers  grands discours des actes

Pierre le jour de la pentecôte  ne parle pas de Moïse 

l’ancienne loi c’est fini !

Pierre par contre insiste sur le nouveau David qui lui n’ a pas connu la corruption 

David est mort et il a été enseveli et son tombeau est encore aujourd’hui parmi nous ……David n’est pas monté aux cieux mais Jésus… lui, est le Seigneur (Actes 2,29)

**

Etienne par contre parle très  longuement de Moïse

c’est curieux car Etienne est un juif helleniste  

Il n’a guère le temps de parler de David,car il est de suite lapidé

 

 

Michel Leiris : L’Afrique fantôme

10 mai, 2017

Entre 1931 et 1933 Griaule  organise la mission « Dakar-Djibouti » a fin de ramasser tous les objets susceptibles de nous faire mieux comprendre la vie et la culture des Africains entre Dakar et Djibouti

**

Michel Leiris tient un journal au jour le jour et le publie en 1934

dans son livre « l’Afrique fantôme »

Cliquez ICI 

**

L’équipe sous couvert de recherche scientifique

vont tout se permettre et agisse en maitre

**

 « Aux officiels, toutefois, qui estimeraient que décidément nous en prenons trop à notre aise dans nos transactions avec les nègres, il sera aisé de répondre que tant que l’Afrique sera soumise à un régime aussi inique que celui de l’impôt, des prestations et du service militaire sans contre-partie, ce ne sera pas à eux de faire la fine bouche à propos d’objets enlevés, ou achetés à un trop juste prix. » Précisons cependant que cette dernière remarque est émise sur le territoire d’une colonie française. Il y a, en revanche, peu à opposer quand c’est l’administration d’un État souverain comme l’Éthiopie qui tente d’intervenir… »

**

Vois quelques citations prises dans le journal de Leiris

**

Les rafles

 p 76 : « dans  tous les autre villages  on rafle  tout ce qu’on peut trouver en fait de costumes de danse, objet usuels ,jouets d’enfants etc… »

p 78 : vol d’objets sacrés

« Grand émoi religieux :objet simple ,élémentaire dont l’abjection  est une terrible force  parce q’y est condensé l’absolu de ces hommes et qu’ils y ont imprimé leur propre force

p 81 : « A Segou, il faut embarquer 350 objets sur un des chalands qui doivent partir pour Mopti

p 82  « Entrée en catimini dans une case .Griaule prend 2 flutes et les glisse dans ses bottes  puis nous remettons les choses en place et nous sortons   

P 125 « On nous avait refusé avec effroi plusieurs statuettes à faire tomber la pluie ainsi qu’une figure aux bras levés … Le lendemain j’emportais la fameuses statuettes aux bras levés que j’ai volé moi méme

…Je l’ai d’abord caché sous ma chemise …… »

p 128 : « Vers la droite de la grotte ,dans un petit sanctuaire ,une belle statue de bois …Il est convenu que cette nuit ,nous irons nous en emparer 

**

La danse des masques

p 101 : Cette danse se passe chez les dogons de Sanga dans les falaises de Bandiagara pres de Mopti Elle commence avec « la mère du masque » qui est une pale fixée au bout d’une corde et qui vrombit quand on anime cette corde d’un mouvement de rotation

Le plus haut des masques  est appelé   le masque à étage »

D’autres  masques dont le déguisement comporte des seins postiches sont couvertes de terre noircies

D’autres ont des sortes de heaumes surmontés de croix de lorraine

**

Les masques « croix de lorraine » se courbent et grattent la terre avec leur cime avec un bruit de raclement qui fait penser à un cheval piaffant

p 114 : Le masque « la maison a étage » racle aussi la terre en reculant. On dirait un serpent. A chaque fois qu’il  se reléve ,on dirait  une verge qui rebande après avoir molli… ;A genoux qu’il était, il se relève et s’en va en caracolant

Tous ces masques sont actuellement au musée du quai Branly à Paris

**

Les chefs 

P 80 : « Le côté potentat  de ces gens est difficilement imaginable . Le pouvoir de n’importe quel chef d’état européen fait rire à cote de cette féodalité . le nombre des hommes ,des femmes ,des serviteurs et des clients est toujours impressionnant »

p 140 : « Nous approchons de la côte des esclaves . A Abomey : remparts en ruines  résidences agrémentées d’obusiers  et de canons. Le fameux palais des rois : défiguré . On a tout repeint mais sous le chaume ,un toit de tôle …deuxième mort de Béhanzin. A Ouidah  anciennes demeures portugaises »

** 

Les Haoussas  

p 151 : « A Maradi ,voutes croisées haoussa ; gens à mines de Sarrazins ,souvenir des croisades  

A Kano :lumières électriques ,voies droites ,aspect grande banlieue à gare de triage ,agents nègres d’ opérette  ,à chéchias et pèlerines de conspirateurs …. »

**

Au Cameroun chez les Kirdi ,c’est à dire des païens ,des  non musulmans ,Leiris prend plaisir à décrire des scènes plus qu’érotique 

p 166 ; « Femmes et filles sont nus  à l’exception d’un très petit cache sexe…De temps en temps une femme ou fille se détache du cercle et vient se rouler à terre au milieu … »

**

Les « boy » des colons

p 172 : « Ces gens qu’on emploie, sans aucune garantie de travail auxquels il est usage de coller des amandes à tout bout de champ …ces domestiquas qu’on met à la porte du jour au lendemain, cet employé qu’un commerçant de Garoua ,son patron tue d’un coup de poing… »

ces gens qu’on brime ,qu’on pressure de toutes les manières ,par l’impôt, le  travail forcé ,le service militaire ,,la prison 

**

Le Gabon  

P 185 : « Le pays est à un tel point christianisé ,qu’il faudrait des jours de marche pour atteindre en pleine forêt  des coins non gangrenés …

Missionnaires et commerçants s’ingénient à décomposer le pays Pas un homme, pas une femme qui ne soient vêtus à l’européenne. Pasteurs et curés exhibent des trognes hideuses…….

**

La suite se passe en Ethiopie

Cliquez ICI 

4é mercredi de Pâques : La lumière du Monde

10 mai, 2017

 

Antioche : la ville lumière .Actes(12, 24 – 13, 5)

En ces jours-là, la parole de Dieu était féconde et se multipliait. Barnabé et Saul, une fois leur service accompli en faveur de Jérusalem, s’en retournèrent à Antioche, en prenant avec eux Jean surnommé Marc.

Antioche ,la 3é ville de l’empire romain après Rome et Alexandrie  

était surnommée « la ville lumière »

car tous les soirs ,la ville était illuminés par des torches placées en haut de centaine de colonnes  

Cliquez ICI

**

Or il y avait dans l’Église qui était à Antioche des prophètes et des hommes chargés d’enseigner : Barnabé, Syméon appelé Le Noir, Lucius de Cyrène, Manahène, compagnon d’enfance d’Hérode le Tétrarque, et Saul

La vraie lumière c’est le Christ

c’est l’amour

La vraie lumière c’est le Christ ressuscité

 au sein des communautés où des croyants de tous les pays , les noirs ,les arabes de Cyréne ,les fils de Nobles ou les gens du peuple …se réunissent pour partager ensemble le même pain et proclamer le même évangile  

C’est ainsi que brilla à Antioche la lumiére du Christ  

**

Jésus : La lumière du monde (Jean12, 44-50)

En ce temps-là, Jésus s’écria : « Celui qui croit en moi, ce n’est pas en moi qu’il croit, mais en Celui qui m’a envoyé ; et celui qui me voit, voit Celui qui m’a envoyé. Moi qui suis la lumière, je suis venu dans le monde pour que celui qui croit en moi ne demeure pas dans les ténèbres

Jésus l’avait déjà dit à Nicodème

la lumière est venue dans le monde, et les hommes ont préféré l’obscurité à la lumière parce que leurs œuvres étaient mauvaises.(Jn 3,19)

 **

Il le répète pendant la  fête des tentes

qui était la fête de la loi ,la lumière de l’anciene alliance  

Cliquez ICI 

**

Jésus le répète à Jérusalem

avant de mourir

la semaine avant sa passion

 

Lumiére-du-Monde

Cette lumiére c’est encore l’amour

c’est la croix

le don 

L’Afrique Fantôme » (2é partie) : Les peintures des Eglises en Ethiopie

9 mai, 2017

Entre 1931 et 1933 Griaule  organise la mission « Dakar-Djibouti »afin de ramasser tous les objets susceptibles de nous faire mieux comprendre la vie et la culture des Africains entre Dakar et Djibouti

**

Au cours de ce long voyage ,Michel Leiris tient un journal au jour le jour et le publie en 1934

dans son livre intitulé « l’Afrique fantôme »

**

Dans la deuxième partie de ce livre, Leiris raconte ce qu’ils ont fait en Ethiopie

Ce  passage est davantage connu à cause des peintures qu’ils ont dérobées dans les églises d’Ethiopie

**

Gondar

La mission arrive à Gondar le 1 juillet 1932

Cliquez ICI  

Michel Leiris s’intéresse surtout au  culte des zar, ces esprits qui possèdent leurs adeptes dans certaines circonstances rituelles.

Cliquez ICI  

**

Ce qui nous intéresse davantage

ce qui nous étonne

ce qui nous scandalise 

c’est la façon dont tous les membres de cette mission se sont alors  comportés

**

Déjà au Mali ils avaient agis comme des maîtres pour qui « tout était permis » 

mais en Ethiopie ils se sont vraiment comportés comme des voyous, des malfrats, des voleurs  

Michel Leiris lui-même le confesse et s’en repend

Du reste Griaule lui reprochera de l’avoir raconté dans son livre

« Griaule qui était le chef de la mission ,et avec qui me liait alors une amitié  à laquelle  le premier coup devait être porté par la publication même  de ce livre (Introduction à la réédition de 1950)

**

Le pillage

Le 14 juillet 1932  Ils sont rejoint par l’abbé Jérome

Abba Jérôme est un ,grand lettre abyssin prêtre catholique interdit au Vatican (p 319)

Il  jouera un rôle important  pour amadouer les  autorités locales

**

Le 11 juillet arrive le peintre  Roux  qui doit faire des copies des peintures murales

Ils promettent au clergé de l’église que les copies seront meilleures et plus fraiches que les anciennes

Roux commence par les peintures de l’église d’Antonios  près de Gondar .Elles sont donc  de-marouflées et remplacées par des copies .Les peintures originales sont emballés et emportés .Elles  sont maintenant au musée du quais Branly à Paris

Aujourd’hui ,rien ou presque rien ne  demeure des œuvres de Roux dan l’église d’Antonios .Pourtant les originaux y  avaient été  conservés pendant prés de 2 siecles 

**

Griaule  prévoit de recommencer avec les peintures de l’église de « Sainte Marie des gondariens »

mais cette fois là ce fut plus difficile et l’on apprend comment Griaule savait  manœuvrer pour tromper les autochtones  

l’alaqua Sagga chef des églises de la province… qui  avait donné son plein accord pour le remplacement des décorations de l’église par des peintures neuves…vient d’envoyer 2 messages téléphoniques dont ,l’un à l’empereur ,pour dire que l’enlèvement des peintures anciennes des églises mécontente le clergé de Gondar …….. …Il a été alors décidé que nous irions remplacés  les peintures  de Gandoroech Maryam comme si de rien n’était……mais pour parer tout incident ,nous partons en force (p362)

**

Ensuite il a fallu passer la douane

Pour parer à cette fouille redoutée tout était bon :camouflage, dissimulation ,dispersion des œuvres parmi les nombreuses caisses de la caravane ( p 409)

C’est ainsi qu’au nom du patrimoine et de la culture nous avons pris les trésors d’Ethiopie

4é Lundi de Pâques :La vision de Pierre et l’accueil de Corneille (Actes11, 1-18)

8 mai, 2017

En ces jours-là, les Apôtres et les frères qui étaient en Judée avaient appris que les nations, elles aussi, avaient reçu la parole de Dieu. Lorsque Pierre fut de retour à Jérusalem, ceux qui étaient juifs d’origine le prirent à partie, en disant : « Tu es entré chez des hommes qui ne sont pas circoncis, et tu as mangé avec eux ! » Alors Pierre reprit l’affaire depuis le commencement et leur exposa tout dans l’ordre, en disant : « J’étais dans la ville de Jaffa, en train de prier, et voici la vision que j’ai eue dans une extase : c’était un objet qui descendait. On aurait dit une grande toile tenue aux quatre coins ; venant du ciel, elle se posa près de moi. Fixant les yeux sur elle, je l’examinai et je vis les quadrupèdes de la terre, les bêtes sauvages, les reptiles et les oiseaux du ciel. J’entendis une voix qui me disait : “Debout, Pierre, offre-les en sacrifice, et mange !” Je répondis : “Certainement pas, Seigneur ! Jamais aucun aliment interdit ou impur n’est entré dans ma bouche.” Une deuxième fois, du haut du ciel la voix répondit : “Ce que Dieu a déclaré pur, toi, ne le déclare pas interdit.” Cela se produisit par trois fois, puis tout fut remonté au ciel. Et voici qu’à l’instant même, devant la maison où j’étais, survinrent trois hommes qui m’étaient envoyés de Césarée. L’Esprit me dit d’aller avec eux sans hésiter.Les six frères qui sont ici m’ont accompagné, et nous sommes entrés chez le centurion Corneille. Il nous raconta comment il avait vu l’ange se tenir dans sa maison et dire : “Envoie quelqu’un à Jaffa pour chercher Simon surnommé Pierre. Celui-ci t’adressera des paroles par lesquelles tu seras sauvé, toi et toute ta maison.” Au moment où je prenais la parole, l’Esprit Saint descendit sur ceux qui étaient là, comme il était descendu sur nous au commencement. Alors je me suis rappelé la parole que le Seigneur avait dite : “Jean a baptisé avec l’eau, mais vous, c’est dans l’Esprit Saint que vous serez baptisés.” Et si Dieu leur a fait le même don qu’à nous, parce qu’ils ont cru au Seigneur Jésus Christ, qui étais-je, moi, pour empêcher l’action de Dieu ? » En entendant ces paroles, ils se calmèrent et ils rendirent gloire à Dieu, en disant : « Ainsi donc, même aux nations, Dieu a donné la conversion qui fait entrer dans la vie ! »

 

On retrouve ce récit 2 fois dans le livre des « actes des apôtres »   

au chapitre 11 et au chapitre 12

comme on trouve 3 fois  le récit de la conversion de Paul sur la route de Damas  

**

Ce récit est donc très important  

Il marque l’ouverture au monde de l’église

fondée sur Pierre

**

La loi 

En ces jours-là, les Apôtres et les frères qui étaient en Judée avaient appris que les nations, elles aussi, avaient reçu la parole de Dieu. Lorsque Pierre fut de retour à Jérusalem, ceux qui étaient juifs d’origine le prirent à partie, en disant : « Tu es entré chez des hommes qui ne sont pas circoncis, et tu as mangé avec eux ! »

L’accomplissement de la loi c’est l’amour 

« je ne suis pas venu abolir la loi mais l’accomplir »(Mtt5,17)

**

Non plus la loi qui enchaine

mais l’amour qui libère

Non plus le mépris de l’autre ,le rejet du « mécréant »

mais le respect et l’union entre les croyants   

 

Fetti-dominico-vision-de-Pi

La vision de Pierre

je vis les quadrupèdes de la terre, les bêtes sauvages, les reptiles et les oiseaux du ciel.

Nous sommes tous différents !

Certains sont dociles, serviables, agréables, sociables comme les animaux domestiques

d’autres sont sauvages ,timides réservés 

Certains sont  réalistes « terre à terre »comme les reptiles

d’autres sont des artistes ,des idéalistes qui planent comme les oiseaux

Tous différents mais pas impurs  

**

Tous sont enfants de Dieu créé par Dieu

« et Dieu vit que cela était bon »

**

 J’entendis une voix qui me disait : “Debout, Pierre, offre-les en sacrifice, et mange !” Je répondis : “Certainement pas, Seigneur ! Jamais aucun aliment interdit ou impur n’est entré dans ma bouche.”

Pourquoi se mépriser ? Pourquoi se rejeter ?

Apprenons à aimer

Apprenons à vivre ensemble  

à manger ensemble  

dans une même famille

**

L’église

C’est à Pierre qu’il revient de réunir cette famille de Dieu

à savoir l’Eglise  

**

 Une deuxième fois, du haut du ciel la voix répondit : “Ce que Dieu a déclaré pur, toi, ne le déclare pas interdit.” Cela se produisit par trois fois, puis tout fut remonté au ciel.

3 fois c’est :

le temps pour passer de la mort à la résurrection

le temps de renaitre

le temps de revivre

**

L’appel de Corneille

Corneille avait vu l’ange se tenir dans sa maison et dire : “Envoie quelqu’un à Jaffa pour chercher Simon surnommé Pierre. Celui-ci t’adressera des paroles par lesquelles tu seras sauvé, toi et toute ta maison

Corneille  

parce qu’il a cru en Jésus Christ  

demande à voir Pierre

**

Pierre dit

Parce qu’ils ont cru au Seigneur Jésus Christ, qui étais-je, moi, pour empêcher l’action de Dieu ? » En entendant ces paroles, ils se calmèrent et ils rendirent gloire à Dieu, en disant : « Ainsi donc, même aux nations, Dieu a donné la conversion qui fait entrer dans la vie ! »

Corneille a compris qu’il ne suffisait pas de croire

mais aussi qu’il faut vivre en église  

en famille , en frères

**

Au moment où je prenais la parole, l’Esprit Saint descendit sur ceux qui étaient là, comme il était descendu sur nous au commencement. Alors je me suis rappelé la parole que le Seigneur avait dite : “Jean a baptisé avec l’eau, mais vous, c’est dans l’Esprit Saint que vous serez baptisés.”

C’est en Eglise que nous recevons la force de l’Esprit  dont nous avons tant besoin

L’Esprit unit

L’eau qui nous purifie ne suffit pas

Il faut la charité ,le partage

Vivre  en église

**

Pierre et Corneille étaient des hommes qui priaient

des hommes à l’écoute de l’Esprit 

La côte orientale de l’Afrique : Les swahili

8 mai, 2017

La côte orientale de l’Afrique, longtemps appelée le pays de Zendj (= pays des Noirs), a été fréquentée dès les premiers siècles de notre ère par des navigateurs alexandrins et chinois

Ce commerce a très tôt concerné l’or, l’ivoire, les peaux, la cire, les esclaves en échange de verroteries, d’outils de métal et d’étoffes. Des esclaves noirs sont vendus jusqu’en Chine au VIIIe siècle.

**

Entre les VIIIé et IXé sècles, c’est  une vague d’immigration perse menée par le sultan de Chiraz qui arrive dans la région   Selon la légende, celui-ci et ses six fils instaurent  un pouvoir économique et politique perso-musulman pour des siècles sur une partie de la côte Est-africaine

Cet afflux de population allochtone profite au commerce de l’or, de l’ivoire, des peaux de léopards et des esclaves qui sont envoyés vers le Moyen-Orient, les Indes et la Chine tandis que les tissus indiens et les porcelaines chinoises y sont importés.

**

Entre le VIIe et le XIIIe siècle, diverses cités-États créées par des Arabes y sont fondées : Lamu, Pate, Malindi, Mombasa, Sofala, plus au Sud, qui sert de relais au commerce avec le royaume du Monomotapa, et, sur une île, Zanzibar (nom dérivé de Zendj).

**

Les villes swahili

Ces villes étaient composées essentiellement de cases mais devaient aussi avoir des constructions en pierre

C’’etait surtout des  centre  commerciaux ou affluaient des  marchandises indigènes et mouillaient les navires  exotiques. Ces villes étaient aussi des centres de rayonnement islamique (Unesco :histoire générale de l’Afrique  tome IV p 500)

**

Mogadiscio 

Au début du 13é siècle Yakut, un géographe syrien (+1229)  visite  Mogadiscio et écrit que c’était  une des plus belles villes d’Afrique Orientale  .Les habitants étaient  des arabes musulmans

La ville exportait le bois d’ébène ,l’ambre, l’ivoire  ( histoire p 501) 

En 1332 ibn Batouta  admire les tissus de Mogadiscio qui sont vendus en Egypte 

Monbassa

Cliquez ICI

Kilwa

Cliquez ICI 

Zanzibar

Cliquez ICI 

Sofala (Maputo)

Les Arabes s’établirent à Sofala vers 1120

 En 1489, le Portugais Covilham visita cette ville et vanta les mines d’or de son arrière-pays. Vascoi de Gama y toucha en 1502. En 1508, les Portugais chassèrent les Arabes par la force et s’y établirent solidement, en y construisant la forteresse dont les restes subsistent encore. Leur possession porta primitivement le nom de capitainerie de Sofala. 

**

Cette vieille cité historique, qui en était la capitale, jadis florissante, a été supplantée par Lourenço-Marquès (renommée Maputo, depuis l’indépendance du Mozambique) et Beïra.

**

Bagamoyo. 
Ce village de la côte orientale d’Afrique, en face de Zanzibar, ne comptait que 10 000 habitants au XIXe siècle. Mais son importance lui venait de ce qu’il était le point de départ des caravanes qui prenaient la route des grands lacs. Il devint ainsi le marché le plus important de la côte; En 1869, la congrégation française des Pères du Saint-Esprit s’y est établie. Elle a fondé un établissement agricole, des écoles, des ateliers, un orphelinat, une crèche

**

Conclusion

Monbassa  plusieurs fois détruite par les portuguais a toujours réussi à se relever

Kilwa a davantage souffert mais le trafic d’esclaves avec l’île de France (ile Maurice)  et  l’ile de Bourbon (La réunion  a permis de prospérer au  18e s .D’autres villes ont disparus à jamais ou sont devenus de simples villages  non par la faute des portugais mais plutôt de l’action des peuples voisins les Oromo et les Zimba

(Histoire générale de l’Afrique Unesco tome V p 895)

4é Dimanche de Pâques (A) : Je suis la porte (Jn 10, 1-10)

7 mai, 2017

                                        

Lecture1 : La foi Actes 2, 6‑41)

Pierre dit : « Convertissez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ pour le pardon de ses péchés ; vous recevrez alors le don du Saint-Esprit.

le seul péché

le vrai péché qui nous mène à la mort c’est le péché contre l’Esprit

  En vérité, je vous le dis, tout sera remis aux enfants des hommes, .. mais quiconque aura blasphémé contre l’Esprit Saint n’aura jamais de rémission :  (Mtt 12,31-32)

C’est perdre la foi en l’action de l’Esprit en nous

C’est perdre la foi en Jésus Christ

C’est nier Dieu !

Vivre sans Dieu .. Quelle vie !

Vivre sans l’Amour …c’est la mort !

**

 Détournez-vous de cette génération tortueuse, et vous serez sauvés. »

Etre purifié le jour de baptême c’est proclamer bien fort et en être convaincu que Jésus Christ est la Vérité

Alors nous serons sauvés

**

Lecture 2 :  L’amour .(1Pierre2,20-25)

Bien-aimés, si vous supportez la souffrance pour avoir fait le bien, c’est une grâce aux yeux de Dieu. C’est bien à cela que vous avez été appelés, car  c’est pour vous que le Christ, lui aussi, a souffert ;Il vous a laissé un modèle afin que vous suiviez ses traces.

Pierre en voyant la croix a été si choqué ,scandalisé

qu’il n’y a vu d’abord  que la souffrance et non l’amour  

La croix c’est une passion

la passion de l’amour  

Jésus a aimé jusqu’au bout

**

Lui n’a pas commis de péché ;dans sa bouche, on n’a pas trouvé de mensonge.

Aimer c’est dire la Vérité

 Insulté, il ne rendait pas l’insulte, dans la souffrance, il ne menaçait pas,

Aimer c’est être patient (Patior = souffrir)

mais il s’abandonnait à Celui qui juge avec justice.

Aimer c’est faire confiance

    Lui-même a porté nos péchés ,dans son corps, sur le bois, afin que, morts à nos péchés, nous vivions pour la justice. Par ses blessures, nous sommes guéris.

Vivre sans amour ….quelle vie !

**

Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean (10, 1‑10)

« Amen, amen, je vous le dis : Moi, je suis la porte des brebis. Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des bandits ; mais les brebis ne les ont pas écoutés. Moi, je suis la porte. Si quelqu’un entre en passant par moi, il sera sauvé ; il pourra entrer ; il pourra sortir et trouver un pâturage. Le voleur ne vient que pour voler, égorger, faire périr. Moi, je suis venu pour que les brebis aient la vie, la vie en abondance. »

 

je-suis-la-porte-des-brebis-220x300

Jésus est la porte car il est vrai

Jésus est la ports car il aine

Les brebis le reconnaissent bien

Cliquez  ICI 

3é Samedi de Pâques :Les miracles de saint Pierre (Actes 9, 31-42)

6 mai, 2017

Les miracles de Pierre

On a du mal à y croire

Dieu nous met à l’épreuve  

Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à cette montagne: Transporte-toi d’ici là, et elle se transporterait; rien ne vous serait impossible. (Mtt 19, 20)

Homme de peu de foi !

** 

Pierre guérit le paralytique  de Lod comme Jésus a guéri celui de  Béthesda (Jean5,1-5)

La  résurrection de la « gazelle » de Jaffa ressemble à celle de « l’enfant » de Jaïre (Ma 5, 21-23)

Est ce historique ou un genre littéraire ?

Peu importe !

C’est aux exégètes de répondre

Pour le croyant de maintenant

2000 ans après les événements  

l’important est la leçon à en tirer

**

L’église

En ces jours-là, l’Église était en paix dans toute la Judée, la Galilée et la Samarie ; elle se construisait et elle marchait dans la crainte du Seigneur ; réconfortée par l’Esprit Saint, elle se multipliait.
Or, il arriva que Pierre, parcourant tout le pays, se rendit aussi chez les fidèles qui habitaient Lod. Il y trouva un homme du nom d’Énéas, alité depuis huit ans parce qu’il était paralysé. Pierre lui dit : « Énéas, Jésus Christ te guérit, lève-toi et fais ton lit toi-même. » Et aussitôt il se leva. Alors tous les habitants de Lod et de la plaine de Sarone purent le voir, et ils se convertirent en se tournant vers le Seigneur.

Voici une église apaisée

une peuple en marche

qui porte son fardeau

une famille qui revit le 8é jour ,le jour du Seigneur

en se rassemblant pour la fraction du pain

Lève toi et marche !

**

Il y avait aussi à Jaffa une femme disciple du Seigneur nommée Tabitha, ce qui se traduit : Dorcas (c’est-à-dire : Gazelle). Elle était riche des bonnes œuvres et des aumônes qu’elle faisait. Or, il arriva en ces jours-là qu’elle tomba malade et qu’elle mourut. Après la toilette funèbre, on la déposa dans la chambre haute. Comme Lod est près de Jaffa, les disciples, apprenant que Pierre s’y trouvait, lui envoyèrent deux hommes avec cet appel : « Viens chez nous sans tarder. » Pierre se mit en route avec eux. À son arrivée on le fit monter à la chambre haute. Toutes les veuves en larmes s’approchèrent de lui ; elles lui montraient les tuniques et les manteaux confectionnés par Dorcas quand celle-ci était avec elles.

Des communautés vivantes ,joyeuses, unies, travailleuses

à l’exemple des communautés de saint Paul  

Tabitha est couturière  

comme Lydie de Philippes était teinturière (Actes 16,13-15)

et Jason de Thessalonique était tisserand (Actes 17,1)

**

Les chrétiens ne sont pas à part

hors du temps

ils sont actifs ,créatifs ,dynamiques  

 

Massacio-Tabitha

Pierre  

Pierre mit tout le monde dehors ; il se mit à genoux et pria ; puis il se tourna vers le corps, et il dit : « Tabitha, lève-toi ! » Elle ouvrit les yeux et, voyant Pierre, elle se redressa et s’assit. Pierre, lui donnant la main, la fit lever. Puis il appela les fidèles et les veuves et la leur présenta vivante. La chose fut connue dans toute la ville de Jaffa, et beaucoup crurent au Seigneur

Pierre n’est plus le  disciple apeuré

Celui qui trahit  

 

Il  n’est pas non plus un chef qui commande

C’est un père « Abba » un père de famille..

le pape qu’on appelle au secours  

proche de ses enfants, des plus petits, les paralytiques ,les malades

 

Le bon berger à la recherche de la brebis perdue

Un homme de prière au chevet des mourants   

un prophète comme Elie (1 Rois 17,17-24)  

1...45678...507